Après la lecture, l’écriture : Billie 2/3

Bonjour-bonjour !

Aujourd’hui, retrouvons ce pauvre Billie bien embêté d’être le plus grand de sa classe… Deuxième partie de l’histoire, inspirée comme vous avez pu le constater, des expressions liées à la nature.

« Le soir venu, Billie se met au lit avec son Doudou-superhéros. Sa maman vient le border et lui dépose un tendre baiser sur le front. Billie est encore un peu chafoin, cette histoire de taille lui trotte dans la tête.

«  Tu sais maman, j’ai les pieds qui touchent le fond de mon lit. Même pour ça je suis trop grand.

– Ne te fais plus de mouron mon garçon, c’est normal de grandir à ton âge. Et pour ce lit, nous t’en achèterons un autre, voilà tout ! Bonne nuit mon doux Billie. »

Finalement, Billie trouve le sommeil rapidement et dort comme une bûche. Au cœur de la nuit noire, la lune et les étoile veillent sur notre petit héros. La nuit va-t-elle lui porter conseil ? Billie rêve.

Et dans son rêve, il a pris la clé des champs : plus de vilaines moqueries à côté de lui ! Billie est seul et se promène dans une immense forêt. Il pourrait se sentir tout riquiqui au milieu de ces arbres imposants, mais non, il sent qu’ils sont ses amis. Mais comment trouver la sortie ? Pas question de végéter ici ! Billie tend les bras et se raccroche aux branches. Ses doigts se nouent aux branchages des cimes et peut désormais se déplacer facilement dans la forêt, se balançant de branche en branche, sans emprunter les tortueux sentiers. Billie ne se perd pas : quand on est grand, on voit loin ! Et on entend bien aussi : les notes cristallines du pépiement des oiseaux charment ses oreilles. C’est comme s’il ne faisait plus qu’un avec ces grands arbres. Tout en haut d’un pommier, Billie peut cueillir un fruit, sans se fatiguer. Il croque la belle pomme sucrée et sourit de ce petit plaisir de la vie »

Affaire à suivre pour vous : un rêve peut-il aider à surmonter les petites embûches qui pourrissent la vraie vie ?

Affaire à suivre pour moi : bon, il va bien falloir que je ressorte mes pinceaux pour illustrer ça, non ? Ah, ça, les écharpes au crochet, ça y va (j’ai fini celle de Pikachu pour Le Liot, et commencé une pour moi dans un esprit printemps automnal), mais le reste…

Happy mercredi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s