Mémoire d’un poisson rouge : la maquette

Bonjour-bonjour,

bon, voici un projet qui avance peu à peu. Comme il est question de faire un livre accordéon cela change toute la donne : il faut imprimer les pages de l’album les unes à la suite des autres et non les relier. Ensuite on plie et on obtient soit un livre facile à ranger dans ses étagères, soit un objet à lire autour duquel on doit se déplacer :

La maquette de ce vers quoi on veut tendre

La maquette de ce vers quoi on veut tendre.

Bon, pour de vrai c’est moins simple. La bande finale ferait plus de 2mètres et renseignements pris auprès d’un imprimeur il ne peuvent rien faire au delà de 64 cm. Chaque page de l’album mesurant 15*15cm il faut donc prévoir 3 bandes à imprimer chacune en 150 exemplaires et qu’il faudra réunir par la suite avec du scotch, au verso. Bien. L’imprimeur ne prévoit pas non plus le pliage accordéon. Flûte. Cela dit, il nous propose un rainurage afin de faciliter le pliage à la main. Il va bien bien falloir gérer les espaces pour que les pliages tombent pile sur les séparations de page.

A réfléchir, donc… Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n’est-ce pas un de mes mantras du moment après tout ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s