C’est qui derrière l’écran ?

Présentation sommaire :

Ptite_tronche_moi

Jeune maman  d’un garçon et d’une petite fille, j’ai un vrai métier, professeur documentaliste, et les doigts qui me démangent : tricot, couture, crochet, tout y passe avec plus ou moins de bonheur ! Mais ce qui me plaît vraiment, c’est dessiner, illustrer, colorer, des fois au boulot –chuuuuuuut- (< ça c’est un tic professionnel ou je ne m’y connais pas) et surtout à mes heures perdues. Alors un jour, comme ça, j’ai demandé à mes proches de m’offrir une formation par correspondance d’illustratrice, sanctionnée par un diplôme-pour-de-rire. Eh bien faut croire que ça m’a bien rassurée car en plus d’être très enrichissant ça m’a poussée à me lancer. Depuis j’enchaîne les petits projets, toujours bien entourée, en attendant peut-être de passer à la vitesse supérieure ! Lecteur soit le bienvenue, visite ce blog et n’hésite pas à commenter ! Et si un éditeur passe par-là, contactez-moi !

Mon chat et moi :

Bonjour-bonjour,

bon pour ce tuto, il vous faut FORCÉMENT un beau chat. Moi c’est facile, mon Gros Thon tue tout. Il est quasi racé, sa mère s’appelle Clochette, il est noir et son vrai nom est celui d’un enchanteur. Même si votre chat n’est pas du même niveau, on peut peut-être quand même faire quelque chose.  Aujourd’hui, nous allons réaliser un collier pour chat en crochet. Kitch ? Oui, mais assumé !

Pour cette activité qui ne vous prendra pas plus de 20 minutes, voici un petit dessin explicatif :

Quand je disais qu'il est classe mon Linou !

Quand je disais qu’il est classe mon Linou !

Donc, pour reprendre il vous faut : un crochet avec de la laine de grosseur adaptée, un chat qui reste assez tranquille le temps qu’on lui mesure son tour de cou, un bout d’élastique plat pour ne pas que ledit chat ne s’étrangle à cause du collier que vous aurez fabriqué. Class, c’est bien raide class’, ça ne sert plus à rien.

Avant de commencer le tuto, je tiens à faire remarquer que cet article est siglé sous le signe de la mode et du bon goût, au moins en ce qui concerne ma petite personne : je me suis dessinée avec un très joli pull rouille tricoté par ma Maman pour mon anniversaire (et que j’ai eu à Noël. Pour Noël elle m’en a tricoté un autre que je devrais du coup recevoir pour le mois de juin, hi hi !) ainsi qu’une jupe précieuse en velours ras violet, avec de la dentelle croquet en bas et une bande de motifs en tissus dévoré que ma stagiaire m’a offerte !!! Incroyable, non seulement elle s’occupe de couvrir tous les livres en retard que j’ai (ce n’est pas une de mes activités favorites, loin de là…) mais en plus elle m’amène une de ses jupe qui m’ira mieux à moi qu’à elle ! Bon, si c’est une tentative de corruption, j’ai sauté dedans les deux pieds joints. Une paire de collants roses et de résilles noirs, des bottes cuir beige et zinzolin (nom de couleur appris aujourd’hui) vintage et le tour est joué !

Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre chat qu’il faut  améliorer. Bon, ben y a qu’à suivre le diagramme : 30 mailles en l’air couleur jaune, un peu plus un peu moins selon la grosseur du cou du matou, retour 30 mailles serrées, jaunes. Puis changer de couleur, fâcher le chat pour qu’il laisse la pelote tranquille, et faire le tour complet du segment en demi-brides. Fermer par une maille coulée. Allumer sa machine à coudre et commencer à coudre l’élastique plat. Râler parce que bien sûr il faut remplir la canette qui est toujours vide alors qu’on a une simple petite couture de rien du tout  à réaliser. S’énerver parce qu’on trouve pas le chas de l’aiguille. Finir. Attraper le chat, lui enfiler le collier sans se faire griffer. Faire fi de sa moue dubitative et de ses tentatives infructueuses de grattage pour se débarrasser du nouvel accessoire mode.

Bonne nouvelle : vous pouvez crocheter plusieurs colliers pour assortir votre chat à la couleur de votre vernis ou de vos chaussures ! Fashion et bon goût, j’avais prévenu.

A plus !

Mon Chat Le Plus Beau Du Quartier, suite :

Bonjour à tous !

Petit retour sur Mon Chat Le Plus Beau Du Quartier. En réalité, le gros poilu ressemble à ça :

Merlin le chat

Merlin le chat

Avec son collier dont vous avez pu suivre le tuto, il était le plus beau du quartier. Or, depuis une paire de jours, l’animal est revenu avec sa queue toute abîmée et… plus de collier !

Je pense qu’il s’est fait houspiller par d’autres chats du quartier, jaloux de l’éclat coloré de son bijou de cou, et qu’on lui a chouravé son bien le plus précieux.

Je ne suis pas du genre à abandonner, non, non, je vais lui en crocheter un de ce pas dans des coloris plus summer 2014. Rira bien qui rira le dernier !

Et en plus, petite astuce de dernière minute pour améliorer le collier de chat : il faut le crocheter avec du coton, pas de la laine, sinon ça file un peu et l’animal commence à ressembler à un prince Incas paré de plumes multicolores (voir la photo).

J’ai du boulot, vengeance !

 

Bibliothèque idéale :

Bonjour-bonjour !

Aujourd’hui, je compte vous soumettre un petit exercice que sur lequel vont plancher dans quelques jours mes élèves, à l’occasion d’un défi-lecture auquel ils participent. Parmi les ouvrages sélectionnés pour ce  défi-lecture, il y a Victoria rêve, de Thimothée de Fombelle, illustré par François Place. Ce livre raconte l’histoire de Victoria, une jeune fille passionnée de lecture qui trouve sa vie bien terne et monotone par rapport à celles des héros et héroïnes de ses histoires favorites. Elle a tellement besoin d’aventure que lorsqu’on lui dit que les 3 cheyennes ont disparu de la bibliothèque, son imagination ne demande pas mieux pour s’enflammer… (même sujet pour adulte : Northanger Abbey, de Jane Austen : l’héroïne lit tellement de romans gothiques que le jour où elle doit passer une nuit dans une sombre abbaye, il ne pourra que se passer quelque chose !)

Bref, pour en revenir à Victoria rêve : François Place, qui a illustré ce roman, a mis au point une double couverture qui se déploie pour représenter la bibliothèque idéale de l’héroïne, avec les livres auxquels le roman fait allusion. Je vais donc proposer à mes élèves de dessiner leur bibliothèque idéale, sur ce même principe.

Du coup, moi aussi j’ai réalisé la mienne, pour leur montrer un exemple déjà et ensuite parce que cette idée m’a bien plu : mais à mon avis, si je la refaisais dans un mois elle aurait déjà changé. Et je me suis cantonnée pour cet

exemple-ci à une bibliothèque assez « jeunesse », pour être plus en accord avec les aspirations littéraires de mes petits lecteurs (ou non lecteurs d’ailleurs…). Voici donc au 15 janvier 2013, ma bibliothèque idéale :

La lecture, un loisir quotidien pour moi. Pas un jour sans lire au moins le soir, et même si on se couche à pas d'heure...
La lecture, un loisir quotidien pour moi. Pas un jour sans lire au moins le soir, et même si on se couche à pas d’heure… Et pour vous ?

On retrouve les Harry Potter, car c’est vraiment la série avec laquelle j’ai grandi, je les ai tous lus AU MOINS 4 fois et je les ai en version deluxe sur mes étagères, la classe (sauf le tome 7 : message à qui voudra bien l’entendre !).

Ensuite des Jane Austen, car la littérature anglosaxonne du 19e siècle, c’est vraiment mon péché mignon ! Ironie, romantisme et parfois une pointe de cynisme, mais c’est toujours l’Amouuur qui gagne…  Et en plus, la couverture du Raison et Sentiments que j’ai mise en avant est illustrée d’une peinture préraphaélite, le mouvement pictural que j’affectionne plus que tout !

On y trouve aussi des livres illustrés par Benjamin Lacombe, (Les contes macabres de Poe et Ondine) il fait définitivement partie de mes illustrateurs préférés. J’espère vraiment qu’on pourra l’inviter un jour à participer à notre festival du livre et de l’illustration jeunesse, les Zinzins de lecture !

Des livres sur Dracula et de Stephen King , car j’aime les histoires qui font peur, les Trônes de Fer (même si je triche, là j’ai vu que la série mais elle était si époustouflante que je vais me commander les bouquins !) pour l’heroïc fantasy. Des livres de fée parce que quand même, c’est ma bibliothèque idéale (j’y fais figurer le tout premier que j’ai eu, Les Fées de Bryan Froud, car il est à l’origine de toute ma longue et belle collection de livres sur ce sujet, collection qui grandit encore à chaque Noël, hihihi !). Martin Page me fait mourir de rire, de même que Barbara Constantine dans leurs descriptions du quotidien, je les garde précieusement comme auteurs contemporains fétiches. Pour le grain de folie et le non-sens, Alice au pays des merveilles, un peu de poésie avec Baudelaire, Rimbaud et Aloysius Bertrand, quelques Maupassant, du Queneau et on y est !

Bon mon scan de dessin n’est pas terrible, on voit quand même l’essentiel : un tie&die au niveau de ma couleur de cheveux, une marinière sous un pull très échancré vert bouteille et un slim façon cuir. Comment ça « et les bouquins » ???

Et vous, quelle serait votre bibliothèque idéale ? Happy mercredi !

(Je peux, pour ceux et celles qui seraient intéressés, fournir le dessin de la bibliothèque vide, si vous voulez vous amuser à la remplir…)

Affiche de festival :

Festival Zinzins de lecture, à Ussel en Corrèze. C’est moi qui ai fait l’affiche du festi, trop fière !!!!

affiche_festi 001 (Copier)

Du beau monde chez les auteurs-illustrateurs, de la bonne humeur chez les bénévoles et organisateurs, des ateliers pleins toute la journée. La 2ème édition est réussie !

1ère dédicace : sous la casquette !

Malgré la pluie, plus de 700 personnes sont venues voir les Zinzins de lecture. Et pour une première séance de dédicace, on a carburé : 28 albums de vendus dans la journée. C’est incroyable, on tablait sur 5 !!!

Alexia, l'auteur et moi, sous la casquette !
Alexia, l’auteur et moi, sous la casquette !
1ère radio :
Qui l’eut cru ? Alexia et moi avons été interviewées pour RBA, Radio Bort Artense (104.4 pour les gens du cru) lors de l’émission « Fréquence Passion », animée par Jean-Claude Sangoï, le président de cette radio associative.On était bien stressées, on a beaucoup transpiré, Jean-Claude nous a surprises lors d’une médiocre répétition sous la pluie dix minutes avant l’enregistrement et finalement… C’est passé, et pas mal ! On a tenu 10 minutes pour présenter l’histoire, les inspirations, la conception de l’album et les lieux de vente. Et on est même prêtes à revenir, c’est dire !

RBA_interview
Charlotte, moi, Jean-Claude Sangoï et Alexia dans les locaux de RBA (Bort-les-Orgues)
1ère vitrine :
Salutations !Il semblerait que le mercredi soit devenu le jour de ce blog… Encore quelques nouvelles de l’album n°1, Les Cahiers de Salomé, avant de se plonger dans le suivant (sur ? sur ? Ah ah, ça ne se dévoile pas comme ça !)Et comme bien souvent, un petit dessin vaut mieux qu’un grand discours (surtout lorsque le petit dessin fait suite à un titre assez éloquent) : tadam !

Les cahiers de Salomé, en devanture.
Les cahiers de Salomé, en devanture.

Et voici l’effet qu’a produit sur moi ce tout petit évènement, de quoi me donner le sourire pendant un bon bout de temps !

Qui plus est, et pour mon bon plaisir, je me suis représentée avec un petit ensemble « pull blanc nœud noir / jupe à effet moiré » (si, si, c’est moiré) repéré ce matin même sur le catalogue de La Grrredoute et dans lequel je m’imagine assez bien.

Sourire, sourire ! A plus.

Ordonnée, ou pas :

Joyeux mercredi ! Alors dans la vie, il y a les personnes ordonnées, et les autres. Et à la vue de la photo qui va suivre, vous allez tout de suite deviner à quelle catégorie j’appartiens. Bon, j’ai quand même des excuses : en ce moment j’habite dans un petit pavillon donc je n’ai pas de pièce bien à moi où ranger mes affaires, sur une belle table de travail transparente et illuminée (mon rêve !), avec des pots à crayons dans lesquels je retrouverais sans problème la couleur que je veux au moment où elle me fait besoin. Non. J’ai rien qu’une pauv’ poche pleine de bazar que je dois transvaser entre la salle à manger et le garage, selon si je veux qu’elle soit utilisée ou rangée. Alors ça explique quand même un peu…

Calme et sérénité dans un univers quelque peu... encombré.
Calme et sérénité dans un univers quelque peu… encombré.

Donc ici on voit bien que j’en suis à la partie découpage minutieux des illustrations avant collage sur le fond choisi. En bas à droite, c’est fait, en haut à droite y a du boulot, au milieu c’est l’horreur, à gauche mieux vaut ne pas regarder (tiens tiens, en bas à gauche un p’tit garçon qu’on connait bien avec une règle à son prénom ? Outch, on dirait presque une mise en scène tellement c’est la vraie vie !)

Remarquez aussi mon autoportrait criant de vérité jusqu’aux pointes de cheveux qui se remettent d’une coloration vieille d’il y a quelques mois, qui, sur le coup m’a coûté une cinquantaine d’euros pour un changement radicalement minime (euh… ça a marché là ? Vous êtes sûre ???) mais qui, depuis la repousse, a nettement donné raison à la coiffeuse (Mais si je vous assure, ils sont un ton plus clair).

See you next week !

Bilan des vacances :

Bonjour !

Aujourd’hui, mon article va ressembler à un bilan : qu’est-ce que j’ai fait pendant ces vacances ? Fastoche, j’ai crocheté !

Ouille les doigts ! ça crochète sévère par là !
Ouille les doigts ! ça crochète sévère par là !
  1. J’ai fini une couverture au crochet en forme d’étoile pour mon garçonnet, inspirée d’un jeu vidéo bien connu. Long travail de plusieurs mois, je suis contente du résultat et ça plaît au principal intéressé. Youpi !

  2. J’ai enchaîné sur un doudou-Spiderman toujours pour le même enfant. C’est pas que je le porte dans mon cœur, hein, le Spiderman, mais quand au réveil on vous demande « Dis Maman, tu peux me fabriquer un doudou Spiderman pour mon plaisir ? » eh ben je ne peux pas faire autrement que de répondre oui. (pour les crocheteuses, les tutos de la couverture et du doudou Spiderman ont été découverts sur le super site de Tiamat : http://tiamatcreations.com/category/tutoriels-et-patrons-crochet/)

  3. J’ai crocheté des globes oculaires. Un avec une iris bleue qui est monté en bague et trois autres (iris grise, marron et bleue) montés en collier. Je n’ai pas lésiné sur le rouge pour les vaisseaux sanguins. C’était pour mon déguisement d’Halloween et c’était franchement beurk mais quel effet !

  4. J’ai aussi terminé un dessus de tabouret qui pourrait faire mémère mais non, en fait c’est juste assez vintage pour être regardable.

Et les dessins dans tout ça ? J’ai fignolé mon affiche et mon flyer pour le concours dont je vous ai parlé précédemment. Je vous concocte un p’tit article dessus bientôt-bientôt.

Et l’album du caca ? Que de questions, que de questions… J’ai commencé à recevoir d’autres réponses –négatives- et une comme quoi « les deux seules lignes jeunesse développées sont sur l’antisexisme et une ligne éditoriale bilingue ».

Bon.

Mince, au lieu de crocheter comme une araignée, j’aurais pas pu traduire mon Petit livre des cacas pour qu’il soit écrit en français et en anglais ? Heu… I let you down, I’ve something to do… See you next week !

Publicités

Une réflexion sur “C’est qui derrière l’écran ?

  1. I am really enjoying the themedesign of your blog. Do you ever run into any browser compatibility problems? A handful of my blog readers have complained about my website not operating correctly in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any advice to help fix this issue? fbgcecgdagfg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s