Le petit livre des cacas

Bonjour-bonjour !

Comme promis, voici aujourd’hui une petite vue d’une double page de mon projet encours, un album jeunesse pour les plus petits sur le thème du… caca ! Encore une fois, je n’y suis pour rien quant à l’idée de base, c’est la faute de ma collègue Alexia !

Mais j’avoue m’être bien amusée pour les illustrations. Je vous présente les pages 2 et 3 de l’album, qui s’intitulera « Le petit livre des cacas », et qui met en scène la crotte :

La page de la crotte
La page de la crotte

L’album aura une forme carrée (13*13), facile à prendre en main pour les plus jeunes. Fil conducteur :

  • page de gauche : un enfant (roooooh, ce p’tit garçon me rappelle bien quelqu’un…) accompagné de son doudou observe une défécation, et se pose la question que l’on retrouve sur toute les pages de gauche « Dis Maman, c’est quoi ce caca ? ». Le caca est reproduit par une matière/texture/matériau différent à chaque fois (ici je me suis amusée à crocheter une crotte !)
  • page de droite : l’animal qui dépose le caca est représenté avec toujours un ajout naturel (ici feuille de géranium et bâton scannés pour composer un arbre). On peut lire la réponse de la maman, qui nous renseigne sur le vrai nom du caca.

J’ai donc pu apprendre grâce à cet album ce que sont les pétoulettes, les moquettes ou encore les épreintes !

Cette fois-ci j’ai voulu changer de style par rapport à Salomé, on s’est mise d’accord avec l’auteure pour garder des lignes sobres, un fond clair et vide (juste un beau papier) et mettre en avant des touches naturelles (scan de plante, caillou, bois…) sur chaque page.

L’album est composé de 28 pages, pour l’instant on en est à lancer les devis d’impression. Logiquement, il devrait être financé par la vente de l’album précédent, Les cahiers de Salomé. Croisons les doigts pour le recevoir fin novembre !

La tâche m’a semblé moins lourde que pour Salomé, je m’y suis mise au mois de juin et je pense pouvoir le considérer terminé d’ici le début du mois d’octobre. Pourtant il y avait plus d’illustrations à fournir : le métier qui rentre ?

Alors, qu’en pensez-vous ? Des conseils, des remarques ?

Ordonnée (ou pas)

Joyeux mercredi ! Alors dans la vie, il y a les personnes ordonnées, et les autres. Et à la vue de la photo qui va suivre, vous allez tout de suite deviner à quelle catégorie j’appartiens. Bon, j’ai quand même des excuses : en ce moment j’habite dans un petit pavillon donc je n’ai pas de pièce bien à moi où ranger mes affaires, sur une belle table de travail transparente et illuminée (mon rêve !), avec des pots à crayons dans lesquels je retrouverais sans problème la couleur que je veux au moment où elle me fait besoin. Non. J’ai rien qu’une pauv’ poche pleine de bazar que je dois transvaser entre la salle à manger et le garage, selon si je veux qu’elle soit utilisée ou rangée. Alors ça explique quand même un peu…

Calme et sérénité dans un univers quelque peu... encombré.
Calme et sérénité dans un univers quelque peu… encombré.

Donc ici on voit bien que j’en suis à la partie découpage minutieux des illustrations avant collage sur le fond choisi. En bas à droite, c’est fait, en haut à droite y a du boulot, au milieu c’est l’horreur, à gauche mieux vaut ne pas regarder (tiens tiens, en bas à gauche un p’tit garçon qu’on connait bien avec une règle à son prénom ? Outch, on dirait presque une mise en scène tellement c’est la vraie vie !)

Remarquez aussi mon autoportrait criant de vérité jusqu’aux pointes de cheveux qui se remettent d’une coloration vieille d’il y a quelques mois, qui, sur le coup m’a coûté une cinquantaine d’euros pour un changement radicalement minime (euh… ça a marché là ? Vous êtes sûre ???) mais qui, depuis la repousse, a nettement donné raison à la coiffeuse (Mais si je vous assure, ils sont un ton plus clair).

See you next week !

Phase finale : l’envoi aux éditeurs

Bonjour-bonjour !

Aujourd’hui, je vais vous parler de la phase la plus attendue et la plus redoutée d’un travail : l’envoi aux éditeurs. Lorsqu’on débute un boulot d’illustration, c’est bien avec l’espoir pas si secret que ça de se faire éditer. Le rêve : tu envoies tes dessins, on te contactes et on te dis « C’est ça que je veux ». Le rêve. Dans la réalité, lorsque je sors de ma bulle imaginaire, souvent, ça ne se passe pas ainsi. J’ai déjà envoyé la maquette de Petit Homme et des Cahiers de Salomé à une cinquantaine d’éditeurs jeunesse, pour un résultat peu réjouissant : une bonne vingtaine d’adresses mail ne fonctionnent pas, sur les trente qui restent j’ai dû recevoir, je pense, une petite dizaine de réponses, toutes négatives. Un seul éditeur m’a fait parvenir une vraie réponse personnalisée, à chaque fois encourageante sur le choix des couleurs ou la douceurs des illustrations, mais ça s’est arrêté là.

Cependant je ne baisse pas les bras. J’ai donc aujourd’hui expédié la maquette du Petit livre des cacas à la même cinquantaine d’éditeurs, les mêmes adresses ne fonctionnent pas et j’ai déjà reçu des réponses automatiques comme quoi « La ligne éditoriale pour 2013 est bouclée » ou encore « vu le nombre vertigineux de manuscrits que nous recevons, cette adresse est momentanément indisponible depuis juin 2013 ».

Bon.

De toute façon, il faut garder espoir, se dire que dessiner c’est s’améliorer, et de toute façon on passera par la case « autoédition », comme pour le précédent. Je vous tiendrais au courant, logiquement on recevra notre petit album pour Décembre !

En attendant, pourquoi pas, une bonne nouvelle d’un éditeur, un vrai…

Oups, ça fait peur...
Oups, ça fait peur…

Anecdote mode : Vous noterez sûrement le petit short en velours milleraies marron que je porte, qui a le double avantage de faire de jolies jambes et de ne m’avoir rien coûté du tout car j’ai oublié de le déposer sur le tapis roulant de la grande surface où je comptais l’acheter. Je m’en suis rendu compte sur le parking, pas avant, promis ! (et ceux et celles qui me connaissent pourront plaider en ma faveur : j’aurais été rouge de honte si j’avais réellement essayé de gruger la vendeuse).

Lil’ book of poo poo :

Happy wednesday !

Lors d’un de mes derniers articles, j’avais évoqué la potentialité d’une traduction bilingue du Petit livre des cacas, grâce à la remarque non négligeable d’un éditeur qui était spécialisé dans cette voie, ce que je n’avais bien évidemment pas pris en compte lors de mon envoi de maquette.

Well, it’s done !

J’ai donc rouvert mon dico français-anglais, cherché quelques termes spécifiques sur Internet (va trouver la trad de  « pétoulette » dans le dictionnaire !), demandé à quelques copines profs d’anglais de superviser tout cela et quelques heures plus tard, je peux m’enorgueillir d’avoir une maquette bilingue du Petit livre des cacas.

J’ai conservé une double page sur deux en français, avec la question « Dis, Maman, c’est quoi ce caca ? » et la réponse en rapport avec le caca. Une double page sur deux est désormais traduite en anglais, ce qui donne « Hey Mum, what ‘s that pooh ? » et on retrouve la réponse adéquate en face.

illustrationpourlesenfants_livre caca bilingue
« Dis, Maman, c’est quoi ce caca ? » Une chiure !

Autant vous dire tout de suite, les pages qui sont restées en français sont celles dont je n’ai pas trouvé l’équivalent anglais du nom du caca : moquette, pétoulette et fumée, heu… I don’t know !

Pour faire les choses en grand, j’ai aussi ajouté un lexique en fin d’ouvrage qui recense les noms des animaux que l’on croise dans l’album. Les deux doudous présentent l’un les noms en anglais (le nounours, pour son côté Teddy Bear) et l’autre les noms en français (le Doudou-chat de mon fils) :

Répertoire en fin d'album
Répertoire en fin d’album

Voilà mon bilan :  l’affaire m’a permis de rechercher quelques éditeurs spécialisés, je leur ai envoyé la maquette et maintenant j’attends, toujours et encore. Je regrette presque qu’on ai pas envoyé cette version à l’impression, mais qui sait ce sera peut-être pour la réimpression si on vend tout rapidement…

So, what do you think of that book ? See you next week !

Collection de marque-pages :

Bonjour à tous !

Le Petit livre des cacas devrait sous peu pointer le bout de son nez, pile pour les fêtes de fin d’année, youpi ! En attendant, pour patienter, je me suis amusée à réaliser une petite collection de cinq marque-pages qui reprennent tous une illustration de l’album. Du coup un marque-page sera offert avec chaque livre acheté.

Cinq illustrations transformées en mini-marque pages
Cinq illustrations transformées en mini marque-pages

Il y a une petite fille et son doudou, un garçonnet et son doudou-chat et trois animaux dont j’aime particulièrement la tête (je suis assez fière du sanglier et de la loutre !).

J’ai en fait utilisé le site Internet Moo qui propose des impressions de mini carte de visite (minicards), d’une dimension de 3,5*7,2 cm à peu de chose près. Ce qui correspond à la taille parfaite de marque-pages pour notre album dont les dimensions sont de 13*13 cm ! On peut choisir autant de design pour le recto que l’on veut, le verso lui par contre doit être uniforme. Pour nous, il reprendra le titre de l’album ainsi que les noms de l’auteur et de l’illustratrice, sur un fond taupe.

J’attends donc -aussi- avec impatience le petit paquet postal, qui devrait arriver d’ici la semaine prochaine, avec 200 marque-pages. Peut-être l’occasion d’un nouvel article ?

Passez une bonne semaine, à plus !

Youpi, il est arrivé !

Mais qu’est-ce que c’est que ce livre de m**** ? (autocensure étoilée, mon article peut débuter.)
Oh eh dis-donc, on va pas commencer comme ça, hein ! C’est pas un livre de crotte, c’est un petit album SUR les crottes d’abord ! Eh oui, ça y est, Le petit livre des cacas est imprimé, à la bonne adresse expédié et savez-vous quoi, il n’y a eu cette fois-ci aucun soucis !

5 livres des cacas , Non, 150 !!!
5 livres des cacas , Non, 150 !!!

Je suis donc fière voire légèrement émoustillée de vous en faire présentement la réclame : ce petit livre a été écrit pour les enfants mais pas que (tu sais ce qu’est, toi le grand lecteur, un turricule ?), arbore une couverture soyeuse et satinée, un dos carré-collé comme on n’osait plus en rêver, et pendant 25 pages durant on suit l’itinéraire de deux enfants curieux. Un garçonnet, accompagné de son Doudou-Chat (c’était l’époque où le Doudou Spiderman n’était pas encore sorti de mon crochet…) et une fillette avec son Doudounours découvrent les excréments laissés ça et là dans la nature, mais par quels animaux ?
“ Dis Maman, c’est quoi ce caca ” ? se demandent-ils à tour de rôle. La réponse fuse sur la page suivante et vous permettra de différencier aisément une fumée d’une moquette, détail pratique pour briller lors d’une balade boisée ou d’un dîner arrosé.
150 exemplaires du Petit livre des cacas sont dès à présent disponibles, en vente à la librairie Robineau de Bort-les-Orgues, à la maison de la presse de la même ville ou auprès de moi-même (contact via les commentaires de ce blog ou en direct si on se connaît !) et de l’auteure.

illustrationpourlesenfants_livre-cacas
4ème de couverture

Le prix ? Ce chouette album est disponible au prix de 8 euros + 1,50 euros de frais de port si nécessaire et un joli marque-page sera offert avec chaque livre.
Les 100 exemplaires de notre dernier album Les cahiers de Salomé se sont vendus en à peine plus d’un mois, et c’est bientôt Noël alors n’hésitez pas à offrir un cadeau de crotte !
Trêve de plaisanterie, et, soit dit en passant, deux fois le même jeu de mots dans le même article c’est AU MOINS une fois de trop… Il ne me reste plus qu’à ajouter qu’une dédicace dessinée peut être ajoutée sur demande, il suffit alors de préciser le prénom souhaité.
Happy vendredi, et à très vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s