25-26 mai : 60 – 120 – 1200

Affiche saint junien

Fin mai, Françoise et moi partons deux jours en Haute-Vienne pour les festival de littérature jeunesse Faites des livres. On va représenter notre association de poésie, d’illustration et de photographie FeuillAgEs. On amène avec nous nos vieilles valises pleines de livres neufs pour combler les envies de dédicaces de ceux qui viendront nous rencontrer, nos sac remplis de papier colorés, de cartons ondulés, de trouilloteuses aux formes merveilleuses pour combler les envies de fabrication des enfants qui subiront un atelier avec nous (4 ateliers prévus sur la journée du vendredi, soit une soixantaine d’enfant et donc une cent-vingtaine de mains en activité, c’est à dire plus de 1200 doigts à gérer sur la journée). On amène avec nous notre bonne humeur parce qu’on est comme ça et que c’est quand même plus sympa. Même que si tu nous crois pas, n’hésite pas à venir nous tester les 25 et 26 mai à Saint-Junien, à Faites des livres !

Publicités

Têtachapi Têtachapo…

…ce sera toi le Chapeauté ! Enfin LA chapeautée plutôt puisque mercredi dernier nous avons eu une belle brochette de petites fillettes. Et tu sais quoi ? Elles ont choisi chacune une coiffe différente pour inventer leur histoire.

Têtachapo2

Elles s’en sont parées, se sont mirées et on a toutes voyagé : Chevalière en balade sur son noir destrier, Reine des fleurs, Aubergine tranquille dans son jardin, Lièvre blanc voleur de carottes, Marin qui voyage non sur un bateau mais dans un hélicoptère au dessus de la mer, Indienne qui cuisine des crêpes dans son tipi…

Têtachapo3

Après un moment de confection, découpage, collage, enfilage de plumes, perles et autres colifichets, chacune est repartie avec son petit livre chapeau. Et à la maison, on en a remis une couche avec Romane, UN Indien qui pratique la magie, chante « houhouhou » et confectionne sa coiffe avec des plumes d’éléphant et Elliot, un pirate qui navigue sur la mer des Caraïbes et qui pille les navires anglais pour récupérer leurs trésors. Chouette !

Têtachapo1

Atelier Têtachapo !

Exif_JPEG_420
Tu es plutôt lapin dans un chapeau ou toque en peau de lapin ?

Quel chapeau va t’appeler ? Et quelle histoire lui inventeras-tu ? Atelier réalisation, écriture et lecture pour les enfants de 3 à 6 ans, accompagnés d’un adulte. Création d’un livre médaillon par enfant, lecture d’un album sur les thème des chapeaux puis possibilité d’achat et de dédicaces sur le stand de FeuillAgEs.

Mercredi 28 mars de 10h à 11h30, à la bibliothèque de Riom-ès-Montagnes. Sur réservation uniquement au 04 71 78 14 36 ou biblioth.riom.mgnes@wanadoo.fr

A bientôt !

Atelier livre-accordéon « Nous »

Bonjour-bonjour,

La semaine dernière, nous t’avons concocté un atelier duo parent(s)-enfant(s) en lien avec notre album Mémoire d’un poisson Rouge. Il était question d’accordéon, d’empreintes, d’encre et de lingettes en pagaille. A la bibliothèque de Riom, l’atelier était plus que complet ! Des mamans, des papas, des papis, des mamies, des nounous étaient venus passer un moment avec nous pour créer un livre accordéon au titre évocateur, Nous.

L’idée : réaliser en 1h et avec le concours d’un adulte un livre de 4 pages, de la reliure à l’illustration. La dernière page est réservée à un mini atelier écriture qui recense ce qu’on aime faire ensemble (papoter, parler fringues, se balader, boire du thé, du rhum, du thé au rhum, visiter des trucs en famille, chercher les champis, que sais-je !)

Pendant l’heure : tu gères la pagaille !!!

Nous1

Au bout d’une heure, tu souffles : tout le monde a fini, fait sa couverture et signé son œuvre.

Nous2
Couverture, 4e de couverture, pages intérieures réalisées par des personnes entre 3 ans et 10 X + !

C’est alors le moment de prendre un temps calme, pour écouter la lecture d’Anne… Tu savoures !

Carnet de voyage

Cette année, le parc naturel régional des volcans d’Auvergne, là où je vis, souffle ses 40 ans. Comme ça se fête dignement, il y a de nombreuses activités sportives, culturelles et festives qui sont proposées tout au long de l’année.

Dont un atelier qui au bout de 3 séance dont 1 sur le terrain mène à la réalisation d’un carnet de voyage collectif sur le territoire du parc. Les deux séances de dessin sont menées par une carnettiste reconnue, Elza Lacotte.

Tu penses bien que quand ma copine Anne m’a refilé l’info je me suis inscrite ! En plus, c’est tout pile dans le thème d’un prochain livre que nous avions toute deux en tête, une sorte de balade poétique et aquatique en Pays Gentiane, sous forme de cartes postales. Vraiment tout pile dans le thème ! En plus j’ai appris à manipuler des gouges pour créer mes propres tampons (tu peux voir le lion qui orne la fontaine du village d’Apchon ci-dessous). C’était vraiment parfait !

Voici ma proposition :

parc4

J’ai choisi de tenter quelque chose à l’aquarelle, avec seulement la ligne du dessus cernée et celle du dessous qui inclue les phrases que nous avions écrites lors de la sortie terrain. Il y a des détails grossis et encadrés avec leur définition, façon dictionnaire, lexique. Chaque participant fournissait une double page + une page, tout les ateliers seront compilés en un seul ouvrage qui proposera une vision du parc des volcans par ses habitants.

Le carnet de voyage complet, relié et agrémenté par Elza Lacotte sera visible au RDV du Carnet de voyage, à Clermont-Ferrand, les 17,18 et 19 novembre.

 

Atelier tuto « A l’ombre de mon arbre »

Bonjour-bonjour,

voici le dernier atelier de la saison, présenté lors de la fête du bois de Liginiac, dimanche dernier. Et bien sûr toujours en rapport avec notre album Arbre à rêver que nous dédicacions sous une chaleur torride. Bon que faut-il pour réaliser ce petit tableau champêtre ? Et bien une cartonnette, qui fera office de fond. On peut la peindre avant, ou non. Du papier coloré un peu épais pour faire l’arbre, des petits carrés de papiers colorés pour faire les feuille en origami, de la ficelle, des éléments naturels récoltés dans la nature (petites branches, galets, écorce…) pour le décor.

Après c’est tout simple : on dessine son arbre, on le colle. On réalise moult feuilles colorées que l’on colle autours de l’arbre. Avec les galets, on fait soit un personnage, un animal, un ballon qui s’envole… et on complète le dessin avec un marqueur. Avec les branches on invente un décor. En une bonne demi-heure, c’est fait, à partir de 5 ans. Et la condition sine qua non pour que fonctionne cet atelier : de la colle liquide qui colle et vite, indispensable !

Voici quelques photos :

Oh les p'tits enfants appliqués !
Oh les p’tits enfants appliqués ! Ouh, mais on le connaît le p’tit dernier…
Peau de pêche + sourires enjôleurs = signes d'un atelier réussi !
Peau de pêche + sourires enjôleurs = signes d’un atelier réussi !

Mon p’tit truc en plus : pour faire tenir le pliage des feuilles origami, rien de tel qu’un petit peu de scotch double face.Hey, l’air de rien voilà que je me dévoile à toi Lecteur !

On a donc eu des arbres rouges, bleus et marrons, des chats, des ballons qui s’envolent, des hamac, une cabane tout bois avec porte et fenêtre, un dormeur dans un arbre. C’est qu’ils sont inventifs ces petits ! Par contre comme il n’était pas prévu d’horaire précis pour l’atelier  on a eu sur la journée 2 X 2 enfants, puis 8 d’un coup, à un quart d’heure de la fin. Hé oui, on peut pas prévoir…

Belle journée, bel été ! Le prochain article sera plus… sioux !

Des Zétiquettes et des radizz

Bonjour-bonjour,

oui, bon, on va finir par penser que je marche par fixette : encore des étiquettes (les dernières datent du trimestre passé tout de même, voir les étiquettes mon petit renne de Noël), et encore des radis (Lili Radis, Lili Radis, Lili Radis !!!). Oui mais. Non, pas « mais », en fait, c’est tout à fait vrai.

Donc aujourd’hui je vous propose un atelier que je vais mener auprès d’élèves de maternelle les 3 prochains mercredis, puis lors d’un festival du livre jeunesse à Saint-Junien. En fait, je teste d’abord sur la classe de mon Enfant pour voir ce que ça va donner. Nous allons réaliser des étiquettes-radis en découpage, collage, peinturlurage, et chaque enfant repartira avec un petit pot en verre rempli de terre, dans lequel nous aurons semé quelques graines de radis et planté la fameuse étiquette susnommée.

Du carton + de la colle + de la peinture (partout) + de la terre (par terre) = une étiquette !
Du carton + de la colle + de la peinture (partout) + de la terre (par terre) = une étiquette !

Matériel : de la récup’ avant tout : du carton fin, des piques à brochette en bois (ou des bâtonnets de glace), de la terre, de la colle, de la peinture (noire, vert et rose), des feuilles à dessin, des ciseaux, du scotch ou masking tape, et des pots en verre (je ne remercierais jamais assez la Copine qui m’a fourni d’un coup d’un seul 47 pots en verre. C’était improbable, d’aucun diront bizarre, mais tellement utile !)

DIY : découper dans du carton fin un rectangle de 10*7,5 cm, demander à l’enfant de le peindre en noir. Découper un 2ème rectangle aux mêmes dimensions, toujours dans du carton fin puis l’évider en laissant seulement un pourtour d’1cm (= cadre).

Découper une bande de papier dessin, la diviser en 3 rectangles plus ou moins égaux, on s’en fiche. Demander à l’enfant de peindre (ou colorier au feutre) un rectangle en vert, un en rose et laisser l’autre blanc. Laisser sécher.

Dans le rectangle peint en vert, (faire) découper 3 formes de feuilles de radis. Dans celui rose, (faire) découper une forme de corps de radis (un demi cercle), dans celui laissé blanc une forme du bas du corps de radis (un demi cercle avec un petit filament qui dépasse). Assembler le radis et le faire coller sur le carton peint en noir, puis coller le cadre. (Faire) Rajouter des yeux, une bouche et deux pommettes pour transformer ce petit radis en Lili Radis. (Faire) Scotcher un pique à brochette à l’arrière du carton.

Remplir le petit pot de terre, semer des graines de radis, piquer l’étiquette, arroser, mettre au soleil et voir si ça pousse.

Temps prévu : 20 minutes une demi-heure pour un seul enfant. Là y’en aura entre 8 et 15 à chaque fois donc je leur consacre une heure.

Bien évidemment, c’est jouable avec tous les légumes ou fleurs qui daigneront pousser dans un petit pot de verre, à vous d’imaginer. Alors, qui s’y colle ? Dites-le moi, montrez-moi !