Tuto : mon sac Sioux, 2/3

Bonjour-bonjour,

voici la suite de la saga Amérindienne de l’été, parce que des fois on se retrouve là :

De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Yakari. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.
De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Œil d’Aigle. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.

Matériel :

Deux rectangles de tissu pour la doublure (42*23 cm et 12*22 cm), une fermeture éclair, un morceau de biais de couleur assortie au tissu, un morceau de cuir préalablement frangé.

Comment on fait ?

T’es prête ? Tu couds le biais sur la partie la plus large du petit rectangle (n°1). Tu définies les largeurs de pochettes qui te seront utiles à l’intérieur du sac (perso 8 cm pour le téléphone, 3,5 cm pour le stick à lèvres et le reste pour le permis de conduire, la carte d’identité et un petit carnet), tu positionnes le petit morceau de tissu  à 20 cm du haut du grand, biais en haut, puis tu couds les coutures verticales des pochettes (n° 2, 3 et 4). Pense raccourcir la profondeur de la pochette n° 3 par une couture horizontale (sinon c’est la galère pour récupérer ton stick à lèvres !). Tu fais un rentré intérieur sur le bas du petit rectangle et tu couds.

Tu positionnes ta fermeture éclair dans la partie haute rectangle de tissu (n° 5. C’est là que tu rangeras désormais tes serviettes hygiéniques et tes tampons. Ça sera plus jamais la loose quand tu veux juste sortir un crayon de ton sac et que tout s’étale). Tu couds tant bien que mal (plutôt mal pour ma part).

Tu fais des rentrés sur les 4 côtés du grand rectangle et tu prends « en sandwich » les côtés du petit rectangle, tu repasses bien (là c’est important).

Tu positionnes ton tissu sur le rectangle crocheté les soirs précédents, tu mets tes piquettes et tu commences par coudre la longueur de gauche. Tu continues par le bas, la longueur de droite et là tu n’oublies pas d’insérer ta frange en cuir entre la partie crochetée et le tissu de doublure intérieure (n°6). Tu dis bien des gentilles choses à ta machine à coudre, tu pries pour avoir assez de fil dans ta canette et pour ne pas casser ton aiguille, tu termines.

Pfiou, quand même, t’as bien sué, tu mérites d’arrêter là pour cette fois. Si le cuir dépasse, tu le coupes. Si l’envie t’en prends, tu commence déjà à ranger des p’tites affaires dans les pochettes. C’est cute !!!

Suite et fin la prochaine fois, c’est l’été indien…

 

 

Publicités

Tuto : réaliser un attrape-rêve poétique

Bonjour-bonjour,

voici aujourd’hui un nouveau petit tuto testé lors du festival des Zinzins de lecture à Ussel : l’attrape-rêve poétique. Bon, là c’était un peu audacieux comme atelier : beaucoup de couture pour des petits enfants. En fait il y avait soit 4 enfants en trop, soit une demi-heure de manque. Mais tout le monde est reparti avec son attrape-rêve terminé (enfin avec quand même 2-3 points de colle à rajouter à la maison), et c’est le plus important.attrape-reve

Voici donc peu ou proue la marche à suivre :

Matériel : branche de bois souple, laine de couleur naturelle, papier, carton, perles et plumes, aiguille à coudre

 

  1. Avec les 3 carrés de papier couleur, réalise 3 feuilles en origami (oui, sur le croquis il y en a 5 mais j’ai déjà dit que c’était audacieux comme atelier). Perce-les au sommet grâce à l’aiguille.
  2. Choisi une couleur de laine et entoure plusieurs fois la branche souple avec. Cela permet de lui donner une forme bien ronde.
  1. Dessine dans un carton une forme d’arbre (de feuille, d’oiseau….). Découpe-la et perce des trous avec l’aiguille sur le contour, tous les centimètres.. Écris dessus une jolie phrase qui te plaît, ou des mots que tu aimes. Certain ont opté pour un « bonne fête Papa » ou ont dessiné des cerises et des pommes. D’autres ont été inspirées et nous ont écrit cette sentence quasi-nervalienne : le chant de la frêle grive dans la brume du matin. Mais ces Autres-là étaient adultes.
  1. Avec ton aiguille et ta 2e couleur de laine, couds ta forme d’arbre au centre du cercle (c’est trèèèèèès long pour un petit)
  1. Coupe 3 fils de laine : 1 de 30 cm et 2 de 20 cm. Plie-les en deux et noue-les vers le bas de ton cercle (le plus long au centre, puis de chaque côté extérieurs les 2 plus courts. Dispose sur chaque double brin les perles, insère à chaque bout ta feuille en origami et une plume. Colle les 2 parties de la feuille en origami pour lui donner sa forme de feuille.

Comment réaliser la feuille ?  C’est très simple : il faut des carrés de papier de couleurs assorties (3 ou 5).

  • Plier le carré en 2 pour obtenir un triangle.
  • Le positionner devant soit base en bas puis le plier de fines bandes en accordéon du bas vers la pointe.
  • Plier la bande obtenue en 2, au milieu, percer la base de la feuille.
  1. Avec un brin de laine, fabrique une attache en haut du cercle et enfile une perle.Tu te servira de cette attache pour faire pendre ton attrape-rêve au dessus de ton lit et fini les mauvaises nuits !

    blog_attraperêves
    Pour le festival des Zinzins de lecture, on avait remplacé la feuille du bas par des feuilles en origami, pour coller au plus près de notre album Arbre à rêver

Le petit tuto à pas piquer des vers

Oh, oh, oh,

voici tout de même des nouvelles. Illustrées, non, mais fraîches tout de même. Ici je te propose un DIY façon C. et son nombril (qui soit dit en passant change encore de place). Tu peux vérifier sur son blog, ça va parler d’escalier et ça se passe ici :

https://monnombrilchangedeplace.wordpress.com/2014/03/05/le-petit-avantapres-a-pas-piquer-des-vers/

Donc pour notre tuto « Escalier », voici ce qui te faut

  • un beau-père qui sait souder
  • un gentil voisin qui a du beau bois et les machines qui vont avec
  • un beau-frère costaud
  • un Choupi-Chéri bricoleur

Tu fais travailler un peu tout le monde, tu mélanges le tout, tu les fais un peu forcer et ça donne ça :

Rien à dire, c'est beau....
Rien à dire, c’est beau….

 

Hihi, pour moi, c’était même pas pénible, j’ai même pas eu besoin de peindre ! Et j’ai pu découvrir le 1er étage de ma maison, que mes petits petons n’avaient pas encore foulé par peur de ne savoir redescendre l’échelle…  La prochaine fois, promis promis, on enchaîne avec de l’ illustration et tout particulièrement avec les problèmes qu’il y a à se faire comprendre de son imprimeur (attention pour les non-matheuses ça va pas être fastoche : on va parler changement d’échelle).

Belle(s?) semaine(s?)

Tuto : mobile bébé, un cadeau de Noël ou de naissance

Bonjour-bonjour,

encore un petit tuto mais bricolage-crochet cette semaine, pour réaliser un joli cadeau de Noël, de naissance ou pourquoi pas les deux à la fois, il y a bien des bébés qui naissent en décembre. Je vous propose aujourd’hui de réaliser un mobile pour les bébés.

Matériel nécessaire :

4 petites peluches dont vous ne savez que faire, un cercle à broder en bois, 3 pelotes de laine de couleurs assorties, 4 grelots, une grosse aiguille, un crochet n° 6 et un crochet n° 3,5.

Voici donc le petit matériel nécessaire, ainsi que l'étape 1 et 2 d'un coup d'un seul
Voici  le petit matériel nécessaire à notre affaire, ainsi que l’étape 1 et 2 d’un coup d’un seul

Étape n° 1 : l’étape vaudou

A l’aide d’une grosse aiguille, percer de part en part les peluches (mais-euh ! aïe !) avec un fil épais, pour pouvoir les suspendre au mobile par la suite.

Étape n° 2 :

Habiller le cercle de broderie avec un coton épais en le crochetant (technique très bien expliquée ici : le crochet bien encadré)

Étape n° 3 :

Coudre les peluches par leur fil au cercle de broderie. Faire en sorte de laisser une distance égale entre elles.

Étape n° 4 :

Avec le petit crochet et les fils adaptés, réaliser 4 perles au crochet (roses et grises pour moi). Comment me direz-vous ? Eh bien peu ou prou comme cela :

Avec un crochet n° 3,5 et de la laine adaptée, monter 4 maille en l’air. Les finir par une boucle.

R1 : crocheter 6 ms dans la boucle

R 2 : 6 ms

R3 : 2 augm. (= 2 ms dans une ms) par ms > 12 m

R4 : 1 ms, 1 augm. tout au long du rang > 18 m

R5, 6, 7 et 8 : 1 ms dans chaque m

R9 : on entame les diminutions. 1 ms, 1 dim. tout au long du rang > 12 m. Garnir de bourre à peluche et éventuellement y insérer un grelot avant de les refermer.

R 10 : 1 dim. dans chaque m > 6 m.

R 11 : continuer les diminutions jusqu’à la fin. fermer à l’aide d’une grosse aiguille en repassant plusieurs fois dans la perle et bloquer. Laisser dépasser une longueur de fil qui servira à accrocher la perle sur le cercle, entre les peluches.

Laisser pendre les perles au mobile avec un fil soit un peu plus court, soit un peu plus long que celui des peluches. Oooooh ! C’est beau !

Étape n° 5 :

Avec le crochet n° 6 et la laine utilisée pour recouvrir le cercle, réaliser 4 rangs de 23mailles serrées que l’on accrochera au cercle et que l’on relira ensemble. Terminer par une petite attache (5 mailles en l’air fermées en boucle puis 6 mailles serrées autour de cette boucle) qui servira à suspendre le mobile. Rentrer les fils.

Et voilà, ça marche !
                                                                                       Et voilà, ça marche !

Dernière étape : offrir, ou mettre en place. Bravo, c’est joli !