Goodies

Bonjour bonjour ! En attendant de sortir mon prochain album, celui sur les maladies écrit avec Amélie ( le début d’hiver semblerait idéal niveau timing, tu crois pas ?)  j’te montre aujourd’hui des goodies, cool ! Voici quelques badges réalisés mains et bras dans le Cantal. Ils sont fabriqués avec des illustrations tirés de mes derniers albums : Petit Homme, Mémoire d’un poisson rouge et Songes poétiques au fil de l’eau.

Jpeg

C’est rigolo, plusieurs enseignants m’en ont commandé pour offrir à leur élèves. Si toi aussi tu prône le retour de l’accessoire vintage qui mettra en valeur n’importe quel blouson en jean ou en velours, contacte-moi !

Publicités

Haīkus Encadrés

Bien le bonjour !

Aujourd’hui un peu de poésie revient dans nos vies et cherche à s’afficher !

Haïkus encadrés tirés du recueil illustré Songes poétiques au fil de l’eau en Pays Gentiane : impression sur tissu, cercle de broderie en bois, haïku calligraphié à la main cousu sur le tissu. Dimension : 21*13 cm.

Modèle sur demande, 35€.

Belle, douce et ensoleillée journée !

Hey, tu sais combien j’ai cousu d’enveloppes en tissu ces 30 derniers jours ? 88, yihaa !!!!

Tuto : le TireLivre d’or

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui pour fêter la rentrée (ouaïïïeuhh), un tuto papier. Cet été une copine s’est mariée, et à une toute petite semaine du mariage, elle m’a demandé de lui réaliser son livre d’or et une boîte pour réceptionner les enveloppes cadeaux. Ok. Pas de problème. Mais en plus, il y a avait un thème, pour me guider : les volcans. Ah ouais, quand même… Bon ben c’est parti ! Voici donc mon tuto rapido pour réaliser un tirelivre d’or (livre et tirelire à la fois).

collage tirelivre d'or

Il te faut : du carton épais, des feuilles cartonnées de couleur, une trouilloteuse, de la colle, du masking tape glitter, règle, équerre et ciseaux, coton, crochet et aiguille.

Tu coupes un grand rectangle de carton et tu le plies en 3, c’est la couverture de ton tirelivre d’or, l’épaisseur du milieu sera l’épaisseur du dos. Pour les dimension tu te calques sur celles des enveloppes que tu vas mettre à l’intérieur, avec un cm de plus en haut, en bas et sur les côtés.

Tu prépares l’intérieur : tu trouillotes 2 fois chaque enveloppes (j’en avais prévu 45) et tu coupes des pages dans le papier couleur cartonné, que tu trouillotes aussi deux fois, aux mêmes endroits que les enveloppes. Tu alternes une enveloppe, une feuille de couleur (voir photo). Voilà le corps de ton tirelivre qui est prêt.

Tu gères ta couv’ : à l’extérieur tu prépares ton fond (sur papier kraft pour moi), tes illustrations en collage. Tu mets un peu de dentelle de Calais parce que c’est précieux comme l’amitié. Et puis c’est un mariage, hein, les volcans ça va bien deux minutes, moi j’te colles des froufrous un peu partout. Tu fais une petite étiquette qui reprend les prénoms des deux amoureux ainsi que la date de leur union. Tu colles ce fond sur ton carton de couverture. Tu bois un thé dans ta tasse flamands roses, elle est belle malgré sa anse cassée et tu l’as bien mérité.

Comme c’est cracra à l’intérieur, tu coupes 3 rectangles dans un papier cartonné coloré (rouge pour moi), tu colles sur les trois parties intérieurs de la couverture. Tu rajoutes un peu de masking tape pour les paillettes. Tu perces 2 trous dans l’épaisseur du dos, aux mêmes endroits que sur les pages et les enveloppes (voir photo).

Maintenant il te faut relier le corps du livre à sa couverture : tu prends ton crochet, ton coton et tu fais une chaine de 20 mailles en l’air. Tu tournes et tu crochètes une maille serrée dans chaque maille en l’air. Tu coupes, tu passes dans les trous de couv’, de feuilles et d’enveloppes, tu couds pour refermer. Tu fais pareil pour le 2ème trou (voir photo). Avec un peu d’organisation, t’as même pu les confectionner au creux de ton canapé.

Sur la 1ère page, tu peux reprendre le thème du faire-part de mariage, c’est joli, c’est assorti, ça fait plaisir. Tu écris un petit blabla pour expliquer comment ça marche (en gros on écrit un petit mot, on gribouille un petit dessin sur les pages en couleur pour les souvenirs de la soirée, et on remplit les enveloppes avec des cartes et des sous pour que les mariés puissent s’envoyer en voyage de noce).

Bravo, c’est fini !

 

Mémoire d’un poisson rouge : dispo !

Bonjour-bonjour !

Youpi-chouette, ça y est, notre album-accordéon est enfin disponible à la vente. Samedi dernier, c’était bulles bulles bulles !

champagne

Mais pour en arriver à ce mignon petit album plié, façonné, amoureusement entouré de raphia rouge et étiqueté façon petit poisson, ça n’a pas été de tout repos. On a engagé du beau monde et réinventé le taylorisme : toi tu distribues, toi tu plies, toi tu colles, toi tu tiens, mais flûteuh, t’as bougé c’est tout penché, faut recommencer.

à_la_chaine

Ce qui, malgré quelques crises de zut, et assez réussi. Mais loin du compte cela va sans dire (et peut-être en rapport avec le fait qu’on a commencé par trinquer avant d’assembler...). Maintenant  il va donc falloir s’y mettre un p’tit peu chaque jour mais va, c’est pas désagréable.

Pour les points pratiques :

Mémoire d’un poisson rouge, un album de 17*17 cm imprimé sur du très beau papier texturé, 17 * 272 cm une fois déplié. Se lit comme un livre traditionnel ou se dispose en rond, comme une petite mare. A (s’) offrir au prix 12 euros. Petit emballage raphia et étiquette poisson, dédicace possible à l’encre de Chine rouge si tu me donnes un prénom !

A commander via ce blog (contact ou laisser un commentaire sur cet article), ou directement en mains propres auprès d’Anne ou de moi-même. Je mettrais bientôt un agenda des festivals où tu pourras nous débusquer. A très bientôt !

 

Le carnet à enveloppes, la fin

Petit article concernant les finitions du carnet à enveloppes : rajouter sur la couverture une étiquette avec les prénoms de la personne à qui tu l’offres, par exemple, et mettre des coins en papier plus épais ou en cuir, c’est joli, ça fait carnet de voyage.

A l’intérieur, ne pas hésiter à ajouter un petit mot pour expliquer aux gens comment ça marche, prévoir du papier et des crayons de couleur ou des feutres pour que les invités décorent et zou, c’est parti !

carnet à enveloppe.jpg

Ça a super bien marché, Caro était ravie et les invités ont trouvé super joli, mission (bien) remplie !

Tuto : le trop beau carnet à enveloppes

Bonjour-bonjour !

Tu as été récemment missionnée pour réaliser une boite à enveloppe pour les 20 ans d’une copine ? (ouais, d’accord, de la fille de copains). Tu n’en fais qu’à ta tête et décide de laisser tomber le côté boite ? Welcome ici, dès la fin de la lecture de cet article, tu sauras réaliser un carnet d’enveloppes dans lesquelles les invités à la surfête pourront glisser qui un petit mot gentil, qui une carte d’anniversaire, qui un p’tit billet.

Le matériel : des enveloppes kraft ou colorées, des calendriers, de la colle vinyle, un beau papier pour l’extérieur, un papier uni assorti pour l’intérieur, deux aiguilles à coudre, un cutter du fil coton de 2 couleurs assorties pour la reliure copte.

Étape 1 : demande à ton Papa le Banquier 2 calendriers de l’an passé : 1 pour servir de couverture à ton carnet, l’autre pour découper au cutter et coller sans tout cochonner.

DSCF1143.JPG

Étape 2 : découpe 2 rectangles dans le carton du calendrier de, par exemple 18*17 cm. Découpe dans le papier uni deux rectangles de17*16cm. Colle tes rectangles de calendrier sur le joli papier, coupe les angles en biseau à 2 mm au dessus des coins, rabats et colle.

DSCF1145.JPG

Étape 3 : Quand c’est sec, colle les rectangles unis face intérieure des couvertures. Maudis-toi parce qu’à cause une ou deux petites secondes d’inattention dans le magasin, t’as pas été fichue de prendre deux feuilles du même marron. Ça se voit, c’est la loose.

DSCF1147

Étape 4 : ton carnet sera constitué d’enveloppes et non de cahiers de feuilles. Il te faut donc découper les enveloppes à la taille du carnet en leur donnant une forme de rabat triangulaire, parce que t’aimes pas quand ça fini tout droit. Soit. Bon courage. Et fais les choses dans cet ordre-là et non pas d’abord les enveloppes puis les couvertures, sinon tu risques te rendre compte que tes couvertures sont trop petites et qu’il te faut redécouper et enlever 1 cm sur la longueur de tes 30 enveloppes (no comment).

DSCF1148.JPG

Étape 6 : maintenant tu vas percer des trous. à 4 cm des extrémités de chaque enveloppe sur la partie opposé au rabat et à 4,5 cm des extrémités des 2 couvertures, pour y coudre les enveloppes. Pour les couvertures, donne-t’en à cœur joie avec un tournevis et un marteau, c’est assez rigide ma foi.

Étape 7 : la reliure copte. Là ça se complique. Déjà parce que tu te rends compte que chaque enveloppe doit être reliée donc ça va te prendre un temps fou, ensuite parce que c’est pas tant compliqué mais pas easy-easy à expliquer. Bon. Tu enfiles une longue aiguillée de ton coton couleur 1 puis une 2e de ton coton couleur 2. Tu passes les 2 aiguilles de l’intérieur de la 1ère enveloppe (dans les trous !) vers l’extérieure, tu noues les extrémités solidement (le nœud est donc dans l’enveloppe), tu ressors chaque aiguille par les trous de la couverture, et tu renfiles dans les trous de l’enveloppe (ça fait comme une boucle autour de la couverture). Avec ton aiguille de fil couleur 1 tu passes dans le trou du fil couleur 2, et vice versa. Tu passes ton aiguille entre l’enveloppe et la couverture de l’intérieure vers l’extérieure et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

Le moment est venu de prendre une 2e enveloppe, de passer chaque fil dans les trous de l’enveloppe précédemment réalisés (de l’extérieur vers l’intérieur de l’enveloppe), puis tu passes l’aiguille avec le fil couleur 1 dans le trou du fil couleur 2, et vice-versa (donc les aiguilles ressortent de l’enveloppe), et enfin du passes ton aiguille entre l’enveloppe et la couverture de l’intérieur vers l’extérieur et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

3e enveloppe, même punition : enfile chaque fil dans les trous précédemment réalisés, puis tu passes l’aiguille avec le fil couleur 1 dans le trou du fil couleur 2, et vice-versa, et du passes ton aiguille entre l’enveloppe n° 1 et l’enveloppe n° 2 de l’intérieure vers l’extérieure et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

Comme tu commences à t’agacer, je vais te mettre un montage photo et te proposer de jeter un œil sur Y*t*b* à comment réaliser un carnet avec une reliure copte, ce sera sûrement plus simple.

reliure cope

Quand c’est bien fait, ça forme 2 jolies tresses qui lient les enveloppes entre-elles, chou !

Dernière étape : tu as regardé ta vidéo, tu as pesté parce que cet article est vraiment mal expliqué, en plus le montage photo se lit de bas en haut et de droite à gauche, c’est n’importe quoi mais à force de patience (à aucun moment je n’ai précisé que c’était un cadeau rapide, tu t’en souviens maintenant ?), tu arrives à un résultat plutôt satisfaisant.

carnet fini

Hey, t’as remarqué ma poupée attirepoussante de Julien Martinez en haut à gauche ? Trop belle !!!!

Bravo, c’est fini, y a plus qu’à offrir le carnet sans tomber dans la nostalgie poisseuse (oui, mais quand je t’ai connue, t’avais que 10 ans…) et surtout surtout SURTOUT espérer que personne n’ai l’idée déplacée de vomir dessus.  Parce que ça aussi c’est poisseux.

Le prochain tuto t’apprendra à évoluer dans la vie quotidienne en portant une robe d’ éleveuse de licorne. Wouhou !

 

 

 

 

Étiquettes Mignon Petit Renne de Noël

Bonjour-bonjour,

Pour ces fêtes de fin d’année, illustrationpourlesenfants  fait du neuf avec du vieux et vous ressort les étiquettes » mon mignon petit renne de Noël« . Youpi !

Voici la bête :

Etiquette à imprimer "Mon petit renne de Noël"
Etiquette à imprimer « Mon petit renne de Noël »

Et voici la page à imprimer sur du papier à dessin un peu épais, pour que ce soit mieux fini, avant de découper et disposer sur les cadeaux que vous comptez offrir !

illustrationpourlesenfants_page_étiquette renne_okYohoho ! N’hésitez pas à utiliser ces étiquettes, si vous le souhaitez je peux envoyer le fichier PDF sur demande.

Joyeuses préparation des fêtes de fin d’année, et à bientôt pour un nouveau tuto couture, l’organisateur de sac pour personne définitivement peu organisée…

Mini-famille de gâteau de mariage

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je vous présente ma dernière réalisation :

mariage_caro

un peu de couture + un peu d’illustration + des piques à brochette = une mini famille en tissu à planter sur un gâteau de mariage. Voici donc Caroline, Antony, Basile et Bertille. C’était une surprise pour les mariées, mais connaissant bien ma copine la future Madame, je me doutais que le dessert ne serait pas traditionnel. En glanant l’info indispensable, j’ai donc pu au dernier moment raccourcir les piques à brochettes afin que chaque membre de la mini-famille puisse être planté… dans un cupcake coloré ! Hummm, la crème colorée… Le cadeau a fait son petit effet, je regrette juste que le Marié ait perdu 3 bons centimètres de jambes lors de la couture, les proportions eut été nettement mieux respectées… Je tenterai une autre technique pour les bras et les jambes la prochaine fois, car là c’était vraiment la galère à tout retourner et remplir avec de la bourre à peluche.

Tous mes vœux de bonheur pour les mariées et leurs mignons rejetons !

Bientôt, une 2e série de mini-famille en tissu, dans un genre différent et avec, cette fois-ci, des explications.

Tuto : mobile bébé, un cadeau de Noël ou de naissance

Bonjour-bonjour,

encore un petit tuto mais bricolage-crochet cette semaine, pour réaliser un joli cadeau de Noël, de naissance ou pourquoi pas les deux à la fois, il y a bien des bébés qui naissent en décembre. Je vous propose aujourd’hui de réaliser un mobile pour les bébés.

Matériel nécessaire :

4 petites peluches dont vous ne savez que faire, un cercle à broder en bois, 3 pelotes de laine de couleurs assorties, 4 grelots, une grosse aiguille, un crochet n° 6 et un crochet n° 3,5.

Voici donc le petit matériel nécessaire, ainsi que l'étape 1 et 2 d'un coup d'un seul
Voici  le petit matériel nécessaire à notre affaire, ainsi que l’étape 1 et 2 d’un coup d’un seul

Étape n° 1 : l’étape vaudou

A l’aide d’une grosse aiguille, percer de part en part les peluches (mais-euh ! aïe !) avec un fil épais, pour pouvoir les suspendre au mobile par la suite.

Étape n° 2 :

Habiller le cercle de broderie avec un coton épais en le crochetant (technique très bien expliquée ici : le crochet bien encadré)

Étape n° 3 :

Coudre les peluches par leur fil au cercle de broderie. Faire en sorte de laisser une distance égale entre elles.

Étape n° 4 :

Avec le petit crochet et les fils adaptés, réaliser 4 perles au crochet (roses et grises pour moi). Comment me direz-vous ? Eh bien peu ou prou comme cela :

Avec un crochet n° 3,5 et de la laine adaptée, monter 4 maille en l’air. Les finir par une boucle.

R1 : crocheter 6 ms dans la boucle

R 2 : 6 ms

R3 : 2 augm. (= 2 ms dans une ms) par ms > 12 m

R4 : 1 ms, 1 augm. tout au long du rang > 18 m

R5, 6, 7 et 8 : 1 ms dans chaque m

R9 : on entame les diminutions. 1 ms, 1 dim. tout au long du rang > 12 m. Garnir de bourre à peluche et éventuellement y insérer un grelot avant de les refermer.

R 10 : 1 dim. dans chaque m > 6 m.

R 11 : continuer les diminutions jusqu’à la fin. fermer à l’aide d’une grosse aiguille en repassant plusieurs fois dans la perle et bloquer. Laisser dépasser une longueur de fil qui servira à accrocher la perle sur le cercle, entre les peluches.

Laisser pendre les perles au mobile avec un fil soit un peu plus court, soit un peu plus long que celui des peluches. Oooooh ! C’est beau !

Étape n° 5 :

Avec le crochet n° 6 et la laine utilisée pour recouvrir le cercle, réaliser 4 rangs de 23mailles serrées que l’on accrochera au cercle et que l’on relira ensemble. Terminer par une petite attache (5 mailles en l’air fermées en boucle puis 6 mailles serrées autour de cette boucle) qui servira à suspendre le mobile. Rentrer les fils.

Et voilà, ça marche !
                                                                                       Et voilà, ça marche !

Dernière étape : offrir, ou mettre en place. Bravo, c’est joli !

Tuto du pull en tricot Captain America, taille 5-6 ans (ou comment passer pour une SUPER Maman)

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je propose un tuto tricot pour réaliser le pull Captain America, pour toutes les mamans de petits garçons fans du super héros. J’ai cherché tant bien que mal mais n’ai rien trouvé sur le Net. Alors j’ai pioché des idées à droites et à gauche : une base de pull 6 ans dans la tricothèque de Phildar, une grille d’étoile jacquard vue ici, : http://22rue.canalblog.com/archives/2008/06/26/9713646.html

j’ai choisi mes couleurs (enfin pas vraiment, si ça n’avait tenu qu’à moi le pull aurait été bleu canard, ficelle et pourpre. Mais APPAREMMENT ce ne sont pas les vraies couleurs.) Et voici donc après plusieurs essais détricotés et un creusage de crânes à deux avec la Mamie du modèle :

Un vrai super héros
Un vrai super héros

Matériel :

2 pelotes et demi de laine bleue (Phildar Charly), 1 pelote de laine rouge, 1 pelote de laine blanche

Aiguilles à tricoter n° 3 et 4

Points employés :

Jersey, mousse, côtes 3/3 et une partie en jacquard

 

Manches

Monter 46 mailles aiguille n° 3 en laine bleue. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2,5 cm (8 rangs).

Continuer en jersey col. Bleu en répartissant sur le 1er rang 2 augm. > 48 mailles.

Faire de chaque côté, à 2 m. des bord tous les 22 rangs 2 X 1 augm. > 52 m.

A 25,5 cm de haut après les côtes, former un arrondi en rab. De chaque côté tous les 2 rangs 1 X 3 m., 1 X 2 m., 3 X 1 m. puis tous les 4 rgs 4 X 1 m. et tous les 2 rgs 2 X 1 m., 1 X 2 m. et 1 X 3 m.

A 37,5 cm de haut après les côtes, rab. Les 14 m. restantes.

Tricoter la 2e manche à l’identique !

Bande d’encolure

Monter 84 m. aig n° 3 col. Bleu. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2 cm (6 rangs) puis faire un rang endroit sur endroit et quelques rangs d’un autre coloris. Repasser ces rangs, il suffira de les détricoter au moment du montage pour retrouver le coloris de base et le coudre avec la technique du point invisible sur la partie du corps. (vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=tJj9j5_bvkQ)

 

Dos

Bon c’est là que ça se complique. Pour les douées, c’est facile : il faut tricoter des bandes verticales blanches et rouges, de 13 mailles de large (14 pour la dernière bande) pendant 13 cm. J’ai choisi d’alterner le jersey endroit pour les bandes rouges et le mousse pour les bandes blanches.

Pour les moins douées, comme moi, j’ai ma petite technique (qui ne vaut pas je jacqaurd soit sit en passant) : monter 13 ma. Col. Rouge. Tricoter pendant 13 cm en jersey. Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. A la suite, monter 13 m. col. Blanc, tric. 13 cm en point mousse. . Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’on ai 3 bandes blanches et 3 bandes rouge.

Suite commune aux 2 techniques : prendre l’aiguille n° 4 et tric. Col. Bleu 25 cm de jersey. Toutes les bandes sont donc prises ensemble par les rangs de bleu, il n’y aura plus qu’à les coudre verticalement (voir photo).

A 25 cm de haut, former les emmanchures en rab. De ch. Côté tous les 2 rangs : 1 X 3 m., 2 X 2 m. et 3 X 1 m. Il reste 59 m. Ne pas oublier, comme moi, cette étape. Sinon il n’y a pas de trou pour coudre les manches ce qui est assez peu pratique.

A 41 cm de haut, former les épaules en rab. De ch. Côté tous les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

En même temps, former l’encolure en rab. Les 11 m. centr. Puis cont. Un côté à la fois en rab. Côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 6 m. et 1 X 5 m.

Terminer le second côté de l’encolure.

 

Devant

Comme au dos jusqu’à la formation des emmanchures, sauf qu’en plus à 11 rgs de jersey de haut il faut commencer à inclure le diagramme de l’étoile blanche (pour moi tricotée au point mousse pour qu’elle ressorte mieux).

Il reste 59 m.

A 37 cm de haut, former l’encolure en rabattant les 11 m. centrales puis cont. Un côté à la fois en rab., côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 4 m., 1 X 3 m., 1 X 2 m., et 2 X 1 m.

A 41 cm de haut, former l’épaule en rab. Côté emmanchure ts les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

Assembler les différentes parties, sourire et prendre des photos ! Moi ça m’a pris quelques semaines tout de même, et vous ?