Concours : Ouvrez Ouvrez les Livres aux Bébés

Bonjour-bonjour,

vous avais-je déjà fait remarquer que je n’aimais pas travailler pour rien ? Alors quand j’ai découvert le concours OOLB (Ouvrez Ouvrez les Livres aux Bébés) qui permet de présenter un album jeunesse et dont le vainqueur se voit publié par la région Auvergne et distribué à tous les bébés nés dans des maternités auvergnates ou adoptés en 2015, je me suis dis « hey, ce serait pas mal de présenter Petit Homme à ce concours ! ».

Bon, en fait, je voulais aussi présenter Lili Radis mais ce dernier n’est pas tout à fait prêt et on n’a le droit qu’à une candidature par an. Ce sera donc pour l’an prochain.

Avec Françoise, l’auteure, on a repris notre album et on l’a retravaillé pour qu’il « colle » aux exigences du concours. Au niveau illustration, on était bien, il en fallait entre 10 et 12, on en a 12. Par contre il a fallu tailler dans le vif au niveau du texte : l’histoire comptait quelques 900 mots alors que le jury n’en accepte que 400. Aïe. Plusieurs lectures, relectures et réécritures on été nécessaires pour arriver au résultat quasi inespéré de 398 mots. Ouf, c’est bon. Cet album pourra accompagner l’enfant de la naissance à l’apprentissage de la lecture, comme c’est demandé dans le règlement.

Le format maintenant : au départ, on avait songé à un livre rond, comme la Terre. Mais au final, ça coûte très cher en impression, et c’est pas pratique du tout du tout pour ranger dans une bibliothèque. Le concours impose un format à l’italienne, mais les illustrations peuvent ne pas être en pleine page. On a donc pris en compte cela et gardé mes illustrations rondes au milieu de chaque page.

9ème illustration : Petit Homme arrive en Australie
9ème illustration : Petit Homme arrive en Australie

Le dossier est envoyé, il y a un 1er tour pour choisir une dizaine de projets le 16 septembre, puis si nous sommes retenues il faudra envoyer les originaux pour le second tour de sélection, mi-octobre.

Plus de renseignements sur la page du concours ici : http://www.puydedome.com/?IDINFO=_44386_44454

Maintenant croisons les doigts, et espérons passer le 1er tour de sélection ! Quoi qu’il en soit, nous allons recevoir une petite fiche de conseils à la suite de ce concours, toute critique sera bonne à prendre, c’est déjà ça de gagné.

A bientôt !

 

Publicités

8 juillet 2013 – 8 juillet 2014 : un an de blog ! Concours !

Bien le bonjour à tous !

Et oui, cela fait exactement 1 an que je tiens ce blog quasiment régulièrement, sans trop d’oubli ni de laisser aller ce qui n’est pas sans faire monter en moi une légère pointe de fierté. Pas de bilan pour autant (hé, c’est les vacances, hein) mais pour fêter cela je vous mets en place un petit concours. Et pas du compliqué de derrière les fagots, non non, le but du jeu est simplement de laisser un petit commentaire (plutôt sympa, mais pas forcément) à la suite ce ce billet. Wouah, trop fastoche !

Voici les derniers p'tits albums restés au chaud...
Voici les derniers p’tits albums restés au chaud…

La menotte innocente de l’Enfant de la maison tirera au sort si besoin est, et jusqu’à trois personnes seront ainsi gentiment récompensées. En jeu : un album dédicacé, au choix « Les cahiers de Salomé » ou « Le petit livre des cacas », envoyé au frais de la maison.

Jusqu’à quand joue-t-on ? Jusqu’au 14 juillet, minuit. C’est pas que je sois fondue des fêtes nationales ni même amourachée des feux d’artifices mais ça fera une date facile à se rappeler.

Quoi d’autre ? Ben rien, allez, on joue !

Revue de presse : La Montagne du 13 juin

Bonjour-bonjour !

Vendredi 13, porte-bonheur ? Il faut croire, avec cet article paru dans notre quotidien local La Montagne pour présenter mon exposition dans les vitrines des commerçants d’Ussel.

A lire ci-dessous :

 

Une parution dans La Montagne, la classe !
Une parution dans La Montagne, la classe !

Le lendemain, le festival a été une réussite et a drainé quelques 600 visiteurs. Et perso, on a vendu une dizaine d’albums du caca, alors que nous étions entourées de « vrais de vrais », des auteurs et illustrateurs tous édités qui présentaient de superbes livres. C’est chouette !

Prochains RDV dédicace  en août, à Champs-sur Tarentaine (le dimanche 3) et à Treignac (le mardi 5).

Bientôt un an de ce blog, pour fêter cela je vous mitonne un petit concours !

Lili Radis !

Bonsoir-bonsoir,

voici aujourd’hui une photo pour présenter quelques protagonistes  d’un nouveau projet d’album jeunesse, mené toute-seule-comme-une-grande celui-là, sur une idée de base de mon Garçonnet.

Un jour, à table, nous mangions une portion des 5 fruits et légumes recommandés par jour pour atteindre la perfection en matière d’équilibre alimentaire, soit ce soir précisément des radis. Et là, l’Enfant inspiré me demande « pourquoi il est triste ce radis ? »

« Heu… Comment veux-tu qu’un radis soit triste ??? »

« Ben si, il est triste. » Point final.

A partir de là, il a bien fallu inventer l’histoire du radis triste, le bien-nommé Lili Radis. Puis, une fois inventée, faut bien l’illustrer, hein !

Donc je sors mon crochet, mes papiers peintures et ciseaux et voici ce que ça donne pour l’instant:

Crochet, couture et papier pour le radis triste du dîner
Crochet, couture et papier pour le radis triste du dîner

Base : crochet, couture, collage, montage informatique.

Pagination : 22 pour le moment, une page texte / une page illustration

But avoué : participer à un autre concours dégoté sur l’académie de Clermont-Ferrand.

Date finale : août. Autant dire qu’en prévision des travaux / déménagements / bouleversements prévus, il faut que je le termine bien en amont.

Au passage, zieutez-donc ma jolie trousse : j’ai récupéré le tissu sur un banquette moche d’un copain, quelle saine idée, n’est-il pas ? Ladite banquette a pris un coup de contemporain (maintenant, elle se pare d’un tissu enduit moutarde  avec des têtes de cerf qui portent des lunettes de soleil), et son ex tissu n’accueille plus de fesses mais avec bonheur mes crayons et pinceaux…)

Alors, qu’en pensez-vous ?

Festival cidre et dragon, le résultat

Bonjour-bonjour !

Souvenez-vous, il y a quelques mois je participais à un concours d’affiche pour un festival de fantasy médiévale, le festival Cidre et dragon. Voici la proposition que j’ai envoyée :

Ma modeste contribution
Ma modeste contribution

 

Et voici la très belle affiche qui a gagné la 1ère place de ce concours :

Bravo au vainqueur !
Encore bravo au vainqueur !

A bientôt, joyeuse semaine !

Moi, je retourne à mes radis…

Un début d’affiche

Bonjour-bonjour,

Une fois n’est pas coutume, on commence par l’illustration :

ça + ça, ça donne quoi ?
ça + ça, ça donne quoi ?

Pour l’instant, j’ai un fond (pour la réalisation duquel je me suis cramé les doigts et j’ai enfumé la cuisine) et deux petits personnages peints à la gouache et cerné de noir, comme j’aime à faire. Mais pour réaliser quoi au juste ? Et bien j’ai décidé de me lancer dans la dure lice des concours d’illustration. Après quelques heures de recherche sur l’Internet, j’ai débusqué quelque chose pas trop réservé aux pros ou aux étudiants balèzes, pas trop tôt dans l’année et avec un sujet tout pile qui me plaît : du cidre et des dragons. Ce que j’aime dans les concours, c’est l’émulation provoquée, les idées qui arrivent, la tête qui bouillonne. Ce que j’aime moins (voire pas), c’est que je ne gagne pas. Cette fois-ci j’ai décidé de ne pas en faire TOUTE UNE MONTAGNE, j’ai ma p’tite vision de ce que ça peut donner au final et de toute façon je sais que ce que je vais faire va finir encadré dans la chambre de mon fils qui ADOOOORE les chevaliers et les dragons (le cidre, pas encore, il n’a que 3 ans). Donc au moins, ça m’entraîne et je n’aurais pas dessiné « pour rien ».

Bon, t’affole pas lecteur, là c’est que le début, il manque encore tout plein de choses hein !

Dès que ça prend forme, je balance un article !