Saga de l’Automne : la couverture patchwork tissu et crochet 2/3

Bonjour-bonjour ! Saga de l’Automne, saga de l’Automne… Va falloir se dépêcher un peu si on veut terminer ça avant le mois prochain.

Bon, normalement t’as bien avancé, tes rectangles de patchwork tissu sont prêts à être travaillés au crochet. Matériel : un crochet et un coton adapté, pour les coloris c’est toi qui vois (pour moi : du fil coton beige ayant appartenu à la grand-mère d’une copine, merci !), une aiguille à laine, une paire de ciseau. Du temps. Beaucoup.

Tu reprends un rectangle, une aiguille à laine et ton fil. Tu fais le tour au point de feston. Tu peux utiliser un carton sur lequel tu reportes des points tous les cm pour avoir une bordure égale :

Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420

Puis tu enchaînes avec la bordure au crochet, en 3 rangs, en suivant ce schéma :

High-Tea-Crochet-Chart_2-768x540

Site sur lequel a été trouvé ce schéma

R1 : mailles serrés sur le long et 2*2 demi-brides dans chaque coin.

Exif_JPEG_420

R2 : * 2 mailles en l’air, saute une maille serrée, 2 brides dans la même maille serrée, 2 mailles en l’air, 2 brides dans la même maille serrée que précédemment, 2 mailles en l’air, saute une maille serrée et fais une maille serrée dans la maille suivant*. Reproduire jusqu’à arriver à un coin : une maille serrée juste avant le coin, 2 brides dans la 1ère demi-bride, 2 mailles en l’air 2 brides entre les 2 demi-brides, 2 mailles en l’aire, 2 brides dans la 2e demi-bride, et tu repars comme précédemment sur toute la prochaine longueur. C’est compliqué ? suis le schéma, tu t’y retrouveras.

R3 : *5 mailles en l’air, une maille serrée entre les 2 *2 brides du rang précédent* jusqu’au coin où ce sera 6 mailles en l’air au niveau de l’angle, entre les 2 mailles serrées.

Exif_JPEG_420

C’est long. Tu comptes bien 40 minutes par rectangles. Le seul à apprécier, c’est ton chat qui sait où se lover tranquillou (dessus ta pile de rectangles bien entendu !).

Atelier Nous 001

Crois pas pour autant que c’est fini, t’en a toujours 25 à fournir ! Moi j’ai pas fini, mais en même temps je suis sur un nouveau projet illustration… Des nouvelles, bientôt !

 

 

Publicités

Saga de l’Automne : la couverture patchwork et crochet 1/3

Bonjour-bonjour,

voici le début d’une séries d’articles qui doivent mener à la concrétisation du plus loooooong ouvrage dans lequel je me suis lancée : une couverture en patchwork et au crochet. J’espère qu’elle sera belle parce que ça me prend un temps…

Bon, la version couvre-lit tout au crochet, je savais que je n’aurais pas la patience et que toi non plus, donc j’ai mixé plusieurs techniques censées nous faire gagner du temps et vider les armoires.

Tu commences par trouver des belles chutes de tissu, assorties et pas des tous petits bouts riquiqui, ça ne te servirait à rien ici. Ensuite tu cherches une grande quantité de tissu de doublure, enfin quelque chose qui servira à faire le dessous de ta couverture.

Là tu sors ton accessoire indispensable : la feuille A4. Ben oui, moi j’avais pas envie de faire plein de petits carrés (trop long) ni même de redessiner un rectangle (trop la flemme). Donc la feuille A4 te sert de gabarit pour les rectangles de tissus qui composent ta couverture. Tu en coupes 25 dans l’assortiment de tissus choisis (et tu laisses 1 cm tout autour pour les marges de couture) puis 25 autres dans la doublure. Tu agences les tissus pour obtenir l’idée d’une couverture qui te plaît (photo 3, j’aime !)

couverture collage1

Tu branches ton fer à repasser (beurrrrrk), qui deviendra ton nouveau BFF même si tu sais que cette relation est intéressée. Tu l’utilises pour aplatir chaque morceau (photo 1 : là c’est pas encore fait).

Tu sors ta MAC, tu couds un rectangle de tissu avec un rectangle de doublure endroit contre endroit, tu n’oublies pas de laisser une ouverture de 5 cm, tu retournes et tu repasses encore (photo 2. Je t’ai déjà dis que je repassais très mal ?). Variante pas bête : c’est une couverture, tu veux que ce soit chaud, non ? Alors ne fais pas comme moi et pense à insérer dans chaque rectangle un autre rectangle de molleton pour matelasser l’ensemble.

Tu couds une surpiqûre à 0,5 cm du bord sur les 4 côtés des rectangles. C’est fini pour cette 1ère étape. Vraiment fini ? Hey, il te reste 24 autres rectangles à réaliser, allez, zou !

 

Mémoire d’un poisson rouge : la couverture

Bonjour-bonjour,

j’ai été un peu absorbée par le travail ces temps-ci : après avoir reçu quelques précieux conseils concernant mes illustrations pour cet album, j’ai tout bonnement décidé de tout refaire de A à Z, chaque illustration, en gardant mon concept de base mais en proposant un fil conducteur différent entre chaque dessin (oublié le papier marbré, welcome la mosaïque de petits ronds ! Aaahhh, la trouilloteuse, le nouvel outil favori de mes nuits !), des illustrations sur 2 pages parfois et en incluant au mieux le texte dans l’illustration pour proposer une lecture plus dynamique.

Pfiou.

Bref, c’est fait.

Et voici la couverture tout juste terminée :

Couv1 001

Les illustrations, elles, sont parties en chair et en papier chez un photographe car le scan, ça pourri tout (la couverture est ici scannée) et les photos c’est assez dur à prendre quand tu n’as pas de matériel à disposition. Elles devraient être chouchoutée dans un beau labo, avec lumières et parapluie, la chance !

Et maintenant, faut que ça avance voire que ça termine ce projet, hein !

 

Arbre à rêver : la couverture

Pardon-pardon,

décidément, ces temps-ci je suis peu présente sur ce blog… Il faut dire que : ma vie est incroyablement remplie (heu, pas plus que la moyenne), je suis partie en voyage (une journée dans le Périgord, ça compte ?), je fais trois milliards de trucs à la fois (comme une maman, quoi), ma fille de 1 an a un carré plongeant naturel blond  vénitien (véridique ! Mais rien à voir avec ce qui me préoccupe). Bon, en fait, pas tellement d’excuses valables.

Pour tout dire, je fignole avec Françoise le livre Arbre à rêver, je tricote un pull Captain America pour mon fils (sans modèle aucun bien sûr, ce serait trop simple. Tuto à suivre pour les tricoteuses), et j’apprends à marcher à ma fille.

Je vous présente aujourd’hui un des 1ers jets de la couverture du livre. Comme c’est une série que je continue, je me suis dit que pour donner un fil conducteur avec le 1er livre existant, que je n’avais pas illustré, il serait sympa de reprendre exactement la même couverture mais en la faisant à ma façon : collage et origami. Voici donc ce que cela donne :

A gauche, arbre à lire. A droite : Arbre à rêver !
A gauche, arbre à lire. A droite : Arbre à rêver !

J’ai donc mis une base d’arbre en collage, puis j’ai rajouté le livre, et les feuilles en origami. J’ai poussé le détail jusqu’à découper toutes les lettres de l’alphabet et à les replacer exactement au même endroit autour de l’arbre que sur la 1ère couverture.

Bémol : je n’ai pas utilisé un papier blanc comme pour les autres illustrations pour réaliser cette couverture : Françoise en voit des vertes et des pas mûres pour la prendre en photo en gardant le côté doré de l’arbre (gouache or) et enlever l’aspect grisâtre du fond. Résultat des courses : je vais devoir la refaire… En fait, je vais redécouper le tout, et je replacerais.  C’est bête, mais il vaut mieux faire les choses bien plutôt que de regretter une fois imprimées.

Et vous, qu’en dites-vous ?

Belle journée, et à bientôt !