Tuto : Le joli luminaire en bandes de tissu et pompons

Bien le bonjour !

Aujourd’hui un nouveau petit DIY cadeau pour pimper un luminaire, l’air de rien.

Pour cela il te faut : une carcasse d’abat-jour, des restes de tissu, de la laine ou du coton, ou de la ficelle, une paire de ciseaux et éventuellement un crochet. C’est tout !

Étape 1 : tu crochètes le tour des deux extrémités de la carcasse d’abat-jour avec une couleur qui te plaît. Ou pas ! Si ça t’ennuie, passe à l’étape 2 !

Étape 2 : tu as choisi entre 3 et 5 restes de tissus assortis. Tu découpes des bandes un peu plus longue que la hauteur de l’abat-jour et de 2 cm d’épaisseur. Tu en fais assez pour recouvrir l’ensemble du luminaire en laissant des bandes de vides.

Étape 3 : tu couds régulièrement tes bandes de tissu à l’abat-jour, bien tendues, bien réparties

Étapes 4 : tu réalises des pompons glands (6 pour moi, de trois couleurs différentes) et tu les couds en bas du luminaire.

Étapes 5 : mets en place dans la pièce que tu as choisie. Ouhhh, que c’est joli !

collage_ok

Temps estimé : 2 bonnes heures à mon avis. T’es pas obligée de tout faire d’un coup d’un seul, hein !

A bientôt !

 

Publicités

Winter CAL tricot de folie : des fleurs, du crochet et du tricot 2/3

Bien le bonjour !

Bon, si tu t’es pas laissée aller comme un loukoum géant sur un tapis volant, à rien faire de ces derniers jours, tu as du avancer dans tes carrés au crochet. C’est bien. Si tu es observatrice, tu as même pu constater qu’on a laissé tomber une étape dans ce Winter CAL de folie puisque désormais on va faire le pull en 3 tours et puis s’en vont. Chouette.

Alors on reprend : maintenant que tes 36 carrés sont prêts il faut les repasser (beurk) pour qu’ils deviennent bien plats et de la même taille. Si si, ça a son importance. Puis tu vas les coudre ensemble selon ce schéma :

smooth_pull

Si tu es comme moi et que tu crains te sentir un peu oppressée, tu rajoutes une bande de mailles demi-brides de 3 cm de chaque côté du pull, au niveau des 3 premiers carrés de fleurs (MAIS PAS des 4 comme sur le schéma, sinon tu passes plus tes bras !). En vrai et sans erreur, ça donne ça :

montage
Bande d’aisance sur 3 niveau de fleurs, pas 4 !

Petite précision concernant la taille, tiens. C’est un pull taille 36-38, pas plus. Mais pour l’agrandir, c’est super facile, il suffit un carré de fleur en largeur (donc 8 en tout).

Dernière étape : la version top

Il ne te reste plus qu’à coudre les côtés ensemble, au niveau des bandes de mailles demi-brides et voilà la version top de ce smooth winter pull !

top
Smooth et cute, la vraie Reine des glaces en top

Voilà. Tu peux même t’arrêter là si tu le souhaites (ce qui te fais un speed CAL en deux étapes, wouhh), ou rajouter des manches 3/4 en tricot. Je pense que c’est ce que je vais faire, plutôt en blanc pour garder ce côté douceur angélique qui me sied à merveille.  T’en penses quoi ?

 

Songes poétiques au fil de l’eau

Se balader dans son territoire. Prendre des photos. Humer, déciller les yeux et rendre comptes de ces évocations. Poétiser son quotidien, inviter à la découverte. A venir : 12 illustrations et 12 haïkus pour chacune des communes du Pays Gentiane.

techniques : collage, peinture, photographie et couture.

carte pays Gentiane 001

 

Saga de l’Automne : la couverture patchwork tissu et crochet 2/3

Bonjour-bonjour ! Saga de l’Automne, saga de l’Automne… Va falloir se dépêcher un peu si on veut terminer ça avant le mois prochain.

Bon, normalement t’as bien avancé, tes rectangles de patchwork tissu sont prêts à être travaillés au crochet. Matériel : un crochet et un coton adapté, pour les coloris c’est toi qui vois (pour moi : du fil coton beige ayant appartenu à la grand-mère d’une copine, merci !), une aiguille à laine, une paire de ciseau. Du temps. Beaucoup.

Tu reprends un rectangle, une aiguille à laine et ton fil. Tu fais le tour au point de feston. Tu peux utiliser un carton sur lequel tu reportes des points tous les cm pour avoir une bordure égale :

Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420

Puis tu enchaînes avec la bordure au crochet, en 3 rangs, en suivant ce schéma :

High-Tea-Crochet-Chart_2-768x540

Site sur lequel a été trouvé ce schéma

R1 : mailles serrés sur le long et 2*2 demi-brides dans chaque coin.

Exif_JPEG_420

R2 : * 2 mailles en l’air, saute une maille serrée, 2 brides dans la même maille serrée, 2 mailles en l’air, 2 brides dans la même maille serrée que précédemment, 2 mailles en l’air, saute une maille serrée et fais une maille serrée dans la maille suivant*. Reproduire jusqu’à arriver à un coin : une maille serrée juste avant le coin, 2 brides dans la 1ère demi-bride, 2 mailles en l’air 2 brides entre les 2 demi-brides, 2 mailles en l’aire, 2 brides dans la 2e demi-bride, et tu repars comme précédemment sur toute la prochaine longueur. C’est compliqué ? suis le schéma, tu t’y retrouveras.

R3 : *5 mailles en l’air, une maille serrée entre les 2 *2 brides du rang précédent* jusqu’au coin où ce sera 6 mailles en l’air au niveau de l’angle, entre les 2 mailles serrées.

Exif_JPEG_420

C’est long. Tu comptes bien 40 minutes par rectangles. Le seul à apprécier, c’est ton chat qui sait où se lover tranquillou (dessus ta pile de rectangles bien entendu !).

Atelier Nous 001

Crois pas pour autant que c’est fini, t’en a toujours 25 à fournir ! Moi j’ai pas fini, mais en même temps je suis sur un nouveau projet illustration… Des nouvelles, bientôt !

 

 

Saga de l’Automne : la couverture patchwork et crochet 1/3

Bonjour-bonjour,

voici le début d’une séries d’articles qui doivent mener à la concrétisation du plus loooooong ouvrage dans lequel je me suis lancée : une couverture en patchwork et au crochet. J’espère qu’elle sera belle parce que ça me prend un temps…

Bon, la version couvre-lit tout au crochet, je savais que je n’aurais pas la patience et que toi non plus, donc j’ai mixé plusieurs techniques censées nous faire gagner du temps et vider les armoires.

Tu commences par trouver des belles chutes de tissu, assorties et pas des tous petits bouts riquiqui, ça ne te servirait à rien ici. Ensuite tu cherches une grande quantité de tissu de doublure, enfin quelque chose qui servira à faire le dessous de ta couverture.

Là tu sors ton accessoire indispensable : la feuille A4. Ben oui, moi j’avais pas envie de faire plein de petits carrés (trop long) ni même de redessiner un rectangle (trop la flemme). Donc la feuille A4 te sert de gabarit pour les rectangles de tissus qui composent ta couverture. Tu en coupes 25 dans l’assortiment de tissus choisis (et tu laisses 1 cm tout autour pour les marges de couture) puis 25 autres dans la doublure. Tu agences les tissus pour obtenir l’idée d’une couverture qui te plaît (photo 3, j’aime !)

couverture collage1

Tu branches ton fer à repasser (beurrrrrk), qui deviendra ton nouveau BFF même si tu sais que cette relation est intéressée. Tu l’utilises pour aplatir chaque morceau (photo 1 : là c’est pas encore fait).

Tu sors ta MAC, tu couds un rectangle de tissu avec un rectangle de doublure endroit contre endroit, tu n’oublies pas de laisser une ouverture de 5 cm, tu retournes et tu repasses encore (photo 2. Je t’ai déjà dis que je repassais très mal ?). Variante pas bête : c’est une couverture, tu veux que ce soit chaud, non ? Alors ne fais pas comme moi et pense à insérer dans chaque rectangle un autre rectangle de molleton pour matelasser l’ensemble.

Tu couds une surpiqûre à 0,5 cm du bord sur les 4 côtés des rectangles. C’est fini pour cette 1ère étape. Vraiment fini ? Hey, il te reste 24 autres rectangles à réaliser, allez, zou !

 

Tuto crochet : les épaulettes militaires

Bonjour-bonjour,

vient le temps du mois d’Août, vient le moment où tu demandes à ton Petit Lion ce qu’il souhaite pour son anniversaire, et vient sa réponse, quelque peu déroutante : « un ensemble traditionnel chinois et une veste avec des épaulettes militaires » What ? Et les Playmob’ alors, c’est fait pour qui ?

Bon, un site internet de vente entre particlulier te permets de trouver la 1ère partie du cadeau sans trop de problème, pour pour la 2e, va falloir sortir le crochet…. Je te propose donc aujourd’hui de te fabriquer des épaulettes façon militaire, pour donner de l’allure à ta trop sage petite veste noire.

Matériel : du coton ou de la laine rouge, du galon doré, du galon à frange façon frange de balais et 2 boutons dorés qui claquent, un crochet n° 3,5, aiguille à laine et paire de ciseaux, ça tu t’en doutais.

DSCF3428

 

L’épaulette, la partie ronde :

Il va donc falloir crocheter en rond. Commence par une chaînette de 4 mailles en l’aire, ferme en rond. Crochète 6 mailles serrées dans ce rond de départ puis

2 mailles serrées dans chaque mailles > 12 mailles / *1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante » > 18 m / * 1 maille serrée, 1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante* > 24 mailles / * 1 maille serrée, 1 maille serrée, 1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante* > 30 mailles.

 

L’épaulette, la partie rectangulaire :

Tu ne coupes pas ton fil et tu continues en faisant 20 mailles en l’air, comme ça, accrochées à ton rond. Tu retourne le travailles et tu crochètes 1 maille serrée dans chaque, en prenant bien soin à chaque fois que tu arrive au niveau du rond de le crocheter à la bande que tu fabriques, pour que ça ne devient qu’une seule et unique pièce.

DSCF3427

L’épaulette, le décor :

Tu couds ton galon doré sur toute la longueur de l’épaulette en pensant bien à commencer un bon centimètre sur le dessous pour pas que ça s’effiloche. Tu couds la frange uniquement sur la partie ronde. Tu couds ton bouton doré pile au milieu du rond rouge, sur le galon. Puis tu couds ton épaulette militaire sur ta veste ! Eh, c’est pas fini ! Il t’en reste une 2e à fabriquer !

DSCF3431

L’enfant heureux :

C’est lui !

IMG_20170815_100752

Pour l’instant et avec une paire de chaussettes blanches, on peut le faire passer pour un tribute to Michael Jackson, c’est plus facile que de s’interroger sur le type d’éducation qu’on a donnée qui mènerait à cette demande. Mais réfléchi : la même épaulette avec du rose  et de l’argenté et c’est nettement plus girly !

Saga de l’été : tuto du crop top Sirène de la Rhue 1/3

Bonjour-bonjour,

Je te propose une nouvelle saga estivale qui te permettra de te prélasser façon sirène d’ici quelques semaines. Parce que des fois, tu te retrouves là :

Exif_JPEG_420

Tu joues ? Il te faut :

Un crochet n° 5, 2-3 pelotes de laine adaptée, des coquillages, du fil pour faire des franges. Allez, go !

Étape 1 : crocheter un rectangle.

Crochète 102 mailles en l’air pour faire ta chainette de base (plus ou moins selon ta taille. Il ne faut pas que ça fasse complètement le tour de ton buste car il y aura une ouverture sexy dans ton dos, ouais !).

R1 : Crochète une bride dans la 3e maille de ta chainette, puis une bride dans chaque maille.

R2 à R 13 : une bride dans chaque bride. J’ai oublié de préciser qu’en plus c’est facile ?

Étape 2 : crocheter un quadrillage.

R 14 : 5 mailles en l’air, crochète 1 bride dans la 3e maille puis * 2 mailles en l’air, sauter 2 mailles, 1 bride*. Répète.

R 15 à 24 : tout pareil. Tu peux décider de faire plus ou moins long, selon ta morphologie et ce que tu souhaites laisser à l’air libre ou non ! Bon t’as bien travaillé pour cette fois, on s’arrête là. Mais ça va ressembler à quoi ?

IMG_20170725_143139.jpg

Ha ha, see you soon, little mermaid !

Tuto : ma robe de dresseuse de licorne

Bonjour-bonjour,

il y a fort longtemps, j’avais entrepris de réaliser ma robe d’anniversaire de middle-life, une robe de dresseuse de licorne, woutch !

Elle a été prête à temps, je l’ai porté le jour J et même pour aller surveiller le brevet, la classe. Et comme je suis partageuse, je te donne le DIY pour en faire une toi-même.

Matériel : une robe jolie mais qui pêche par sa sobriété / un assortiment de 6 couleurs de laine ou de coton dans une tonalité guimauve (compte 2 pelotes par couleur)  / un crochet de la taille de ta laine / des patchs licorne et arc-en-ciel / aiguille à laine / ciseau / du temps devant toi.

La mise en œuvre : En fait il faut simplement crocheter un jupon que tu vas coudre par dessus ta robe trop sobre (qui termine elle-même par du jupon de tulle, c’est plus joli. Tu commences par mesurer ta taille et tu fais une chainette qui correspond à cette longueur. Puis tu refermes en la 1ère maille avec la dernière pour pouvoir crocheter en rond et n’avoir aucune couture à faire (gné hé !). Tu commences ton 1er rang par des brides dans chaque maille et comme tu as préalablement repérer le milieu de la longueur, tu sais exactement à quel moment tu vas intégrer le motif « ananas » que tu as choisi, en suivant cette grille :

ananas.jpg

(Source : http://www.modelecrochet.fr/modele-crochet-jupe/modele-crochet-jupe-10/)

Comme tu aimes les défis, tu vas te creuser la tête pour alterner tes couleurs guimauve : tu prévois 7 bandes de brides de chaque couleurs, ensuite tu change de couleur au niveau des brides mais tu penses bien à terminer ton motif ananas de la couleur dont tu l’as entamé (de nombreux fils à couper sont à prévoir !). Perso j’ai choisi : bleu – vert menthe – bleu clair – jaune -bleu – mauve. Je termine par du blanc tout droit.

Pour fignoler la chose, tu couds ton beau jupon sur la robe de base, tu couds un petit ruban noir en guise de ceinture et de démarcation, tu couds ou tu termocolles tes écussons licorne et arc-en-ciel sur le haut de ta robe. Tu sors tes résilles et tes plus belles bottes roses et t’es prête.

Et voilà le travail !

montage_robe

Désormais tu peux aller dresser d’la licorne, mais c’est pas easy easy à trouver dans les monts du Cantal. Si t’as des spots, partage !

La prochaine fois, je te dirais comment faire de toi une sirène de la Rhue, yeah !

Ma trousse organisateur de sac

Bonjour-bonjour,

Le montage photo n’était pas beau, je te repropose aujourd’hui ma version de la trousse qui organise ton sac quand t’es une une personne définitivement peu organisée mais cette fois-ci bien mise en valeur.

Elle est petite (19cm*12cm), pratique, et avec un brin de patience en plus serait parfaitement fignolée. Bon, on ne se refait pas, hein. La voici la voilà :

organisateur
Détails à ne pas manquer : un magnifique carnet plein cuir Harry Potter déposé cette année par le Père Noël, des ongles girly-shinny grâce à mon vernis doré pailleté et ma poupée vaudou kit de couture qui ne… quitte plus mon sac.

J’ai essayé d’être pratique, il y aura donc une liste de matériaux et un plan à suivre. Diantre, mais que vais-je donc pouvoir prendre comme bonnes résolutions pour la prochaine année ?

Matériaux nécessaires : un rectangle de tissu un peu épais pour l’extérieur (24cm*19cm), le même pour l’intérieur (ici c’est celui avec les chaussures). Un rectangle de tissu de 12cm*15cm (pochettes supérieures), un de  forme improbable pour les pochettes inférieures et la partie carnet. Du biais pour les rebords et les barrettes, une fermeture éclair de 12 cm pour le côté droit, un ou des bouton(s) pour la fermeture générale, du coton et un crochet assorti pour la anse.

Le plan : attention, bien découper tous les bouts bien droit, ne pas hésiter à repasser (beurk !)

tuto_organisateur

La marche à suivre :

D’abord tu couds les biais sur les deux morceaux  qui correspondent aux pochettes intérieures. Ensuite tu couds les différentes parties du morceau n° 2 sur le tissu n°1 (= suivre les pointillés). Tu fais pareil avec le morceau n°3 sur le morceau n° 2.

Tu couds la fermeture éclair à droite du tissu intérieur (en prenant l’épaisseur des tissus n° 1 et 3) et à gauche du rectangle du tissu extérieur (cela fait un long rectangle). Tu retournes “endroit contre endroit”, tu places ton biais qui va te servir à tenir tes barrettes, tu couds tout le long à 1 cm des bords (tu fais ton zigzag pour que ce soit plus solide). Tu retournes grâce à la fermeture éclair que tu avais préalablement laissée entrouverte (ouf !) et tu fais bien ressortir les angles à l’aide de la pointe d’un crochet ou d’une paire de ciseaux. Tu couds au milieu sur toute la longueur pour définir la largeur de la partie trousse.

Comme t’es pas si organisée que ça, tu te rends compte que c’est beau mais que ça ne ferme pas (sauf la trousse qui renferme précieusement tes serviettes et tampons grâce à la fermeture éclair). Dommage. Du coup, tu rajoutes un ou deux beaux et gros boutons en plein milieu de l’extérieur de la pochette, tu crochètes vite fait un lien en coton et tu te dis que c’est bien mieux comme cela.

Et c’est fini pour aujourd’hui ! Et là, t’es pas mieux organisée maybe ?

Ma trousse organisateur de sac

Bonjour-bonjour,

encore quelques jours avant les fêtes, l’occasion peut-être de fabriquer quelques petits cadeaux maison ? Je te propose aujourd’hui ma version de la trousse qui organise ton sac quand t’es une une personne définitivement peu organisée.

Elle est petite (19cm*12cm), pratique, et avec un brin de patience en plus serait parfaitement fignolée. Bon, on ne se refait pas, hein. La voici la voilà :

tuto_organisateur2J’ai essayé d’être pratique, il y aura donc une liste de matériaux et un plan à suivre. Diantre, mais que vais-je donc pouvoir prendre comme bonnes résolutions pour la prochaine année ?

Matériaux nécessaires : un rectangle de tissu un peu épais pour l’extérieur (24cm*19cm), le même pour l’intérieur (ici c’est celui avec les chaussures). Un rectangle de tissu de 12cm*15cm (pochettes supérieures), un de  forme improbable pour les pochettes inférieures et la partie carnet. Du biais pour les rebords et les barrettes, une fermeture éclair de 12 cm pour le côté droit, un ou des bouton(s) pour la fermeture générale, du coton et un crochet assorti pour la anse.

Le plan : attention, bien découper tous les bouts bien droit, ne pas hésiter à repasser (beurk !)

tuto_organisateur

La marche à suivre :

D’abord tu couds les biais sur les deux morceaux  qui correspondent aux pochettes intérieures. Ensuite tu couds les différentes parties du morceau n° 2 sur le tissu n°1 (= suivre les pointillés). Tu fais pareil avec le morceau n°3 sur le morceau n° 2.

Tu couds la fermeture éclair à droite du tissu intérieur (en prenant l’épaisseur des tissus n° 1 et 3) et à gauche du rectangle du tissu extérieur (cela fait un long rectangle). Tu retournes « endroit contre endroit », tu places ton biais qui va te servir à tenir tes barrettes, tu couds tout le long à 1 cm des bords (tu fais ton zigzag pour que ce soit plus solide). Tu retournes grâce à la fermeture éclair que tu avais préalablement laissée entrouverte (ouf !) et tu fais bien ressortir les angles à l’aide de la pointe d’un crochet ou d’une paire de ciseaux. Tu couds au milieu sur toute la longueur pour définir la largeur de la partie trousse.

Comme t’es pas si organisée que ça, tu te rends compte que c’est beau mais que ça ne ferme pas (sauf la trousse qui renferme précieusement tes serviettes et tampons grâce à la fermeture éclair). Dommage. Du coup, tu rajoutes un ou deux beaux et gros boutons en plein milieu de l’extérieur de la pochette, tu crochètes vite fait un lien en coton et tu te dis que c’est bien mieux comme cela.

Et c’est fini pour aujourd’hui ! Et là, t’es pas mieux organisée maybe ?