Ma trousse organisateur de sac

Bonjour-bonjour,

Le montage photo n’était pas beau, je te repropose aujourd’hui ma version de la trousse qui organise ton sac quand t’es une une personne définitivement peu organisée mais cette fois-ci bien mise en valeur.

Elle est petite (19cm*12cm), pratique, et avec un brin de patience en plus serait parfaitement fignolée. Bon, on ne se refait pas, hein. La voici la voilà :

organisateur
Détails à ne pas manquer : un magnifique carnet plein cuir Harry Potter déposé cette année par le Père Noël, des ongles girly-shinny grâce à mon vernis doré pailleté et ma poupée vaudou kit de couture qui ne… quitte plus mon sac.

J’ai essayé d’être pratique, il y aura donc une liste de matériaux et un plan à suivre. Diantre, mais que vais-je donc pouvoir prendre comme bonnes résolutions pour la prochaine année ?

Matériaux nécessaires : un rectangle de tissu un peu épais pour l’extérieur (24cm*19cm), le même pour l’intérieur (ici c’est celui avec les chaussures). Un rectangle de tissu de 12cm*15cm (pochettes supérieures), un de  forme improbable pour les pochettes inférieures et la partie carnet. Du biais pour les rebords et les barrettes, une fermeture éclair de 12 cm pour le côté droit, un ou des bouton(s) pour la fermeture générale, du coton et un crochet assorti pour la anse.

Le plan : attention, bien découper tous les bouts bien droit, ne pas hésiter à repasser (beurk !)

tuto_organisateur

La marche à suivre :

D’abord tu couds les biais sur les deux morceaux  qui correspondent aux pochettes intérieures. Ensuite tu couds les différentes parties du morceau n° 2 sur le tissu n°1 (= suivre les pointillés). Tu fais pareil avec le morceau n°3 sur le morceau n° 2.

Tu couds la fermeture éclair à droite du tissu intérieur (en prenant l’épaisseur des tissus n° 1 et 3) et à gauche du rectangle du tissu extérieur (cela fait un long rectangle). Tu retournes “endroit contre endroit”, tu places ton biais qui va te servir à tenir tes barrettes, tu couds tout le long à 1 cm des bords (tu fais ton zigzag pour que ce soit plus solide). Tu retournes grâce à la fermeture éclair que tu avais préalablement laissée entrouverte (ouf !) et tu fais bien ressortir les angles à l’aide de la pointe d’un crochet ou d’une paire de ciseaux. Tu couds au milieu sur toute la longueur pour définir la largeur de la partie trousse.

Comme t’es pas si organisée que ça, tu te rends compte que c’est beau mais que ça ne ferme pas (sauf la trousse qui renferme précieusement tes serviettes et tampons grâce à la fermeture éclair). Dommage. Du coup, tu rajoutes un ou deux beaux et gros boutons en plein milieu de l’extérieur de la pochette, tu crochètes vite fait un lien en coton et tu te dis que c’est bien mieux comme cela.

Et c’est fini pour aujourd’hui ! Et là, t’es pas mieux organisée maybe ?

Publicités

Ma trousse organisateur de sac

Bonjour-bonjour,

encore quelques jours avant les fêtes, l’occasion peut-être de fabriquer quelques petits cadeaux maison ? Je te propose aujourd’hui ma version de la trousse qui organise ton sac quand t’es une une personne définitivement peu organisée.

Elle est petite (19cm*12cm), pratique, et avec un brin de patience en plus serait parfaitement fignolée. Bon, on ne se refait pas, hein. La voici la voilà :

tuto_organisateur2J’ai essayé d’être pratique, il y aura donc une liste de matériaux et un plan à suivre. Diantre, mais que vais-je donc pouvoir prendre comme bonnes résolutions pour la prochaine année ?

Matériaux nécessaires : un rectangle de tissu un peu épais pour l’extérieur (24cm*19cm), le même pour l’intérieur (ici c’est celui avec les chaussures). Un rectangle de tissu de 12cm*15cm (pochettes supérieures), un de  forme improbable pour les pochettes inférieures et la partie carnet. Du biais pour les rebords et les barrettes, une fermeture éclair de 12 cm pour le côté droit, un ou des bouton(s) pour la fermeture générale, du coton et un crochet assorti pour la anse.

Le plan : attention, bien découper tous les bouts bien droit, ne pas hésiter à repasser (beurk !)

tuto_organisateur

La marche à suivre :

D’abord tu couds les biais sur les deux morceaux  qui correspondent aux pochettes intérieures. Ensuite tu couds les différentes parties du morceau n° 2 sur le tissu n°1 (= suivre les pointillés). Tu fais pareil avec le morceau n°3 sur le morceau n° 2.

Tu couds la fermeture éclair à droite du tissu intérieur (en prenant l’épaisseur des tissus n° 1 et 3) et à gauche du rectangle du tissu extérieur (cela fait un long rectangle). Tu retournes « endroit contre endroit », tu places ton biais qui va te servir à tenir tes barrettes, tu couds tout le long à 1 cm des bords (tu fais ton zigzag pour que ce soit plus solide). Tu retournes grâce à la fermeture éclair que tu avais préalablement laissée entrouverte (ouf !) et tu fais bien ressortir les angles à l’aide de la pointe d’un crochet ou d’une paire de ciseaux. Tu couds au milieu sur toute la longueur pour définir la largeur de la partie trousse.

Comme t’es pas si organisée que ça, tu te rends compte que c’est beau mais que ça ne ferme pas (sauf la trousse qui renferme précieusement tes serviettes et tampons grâce à la fermeture éclair). Dommage. Du coup, tu rajoutes un ou deux beaux et gros boutons en plein milieu de l’extérieur de la pochette, tu crochètes vite fait un lien en coton et tu te dis que c’est bien mieux comme cela.

Et c’est fini pour aujourd’hui ! Et là, t’es pas mieux organisée maybe ?

Mon sac Sioux 3/3

Suite et fin de l’aventure Sioux. Maintenant, pour quand on ira là-bas :

Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !
Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !

Toi et moi, on sera parée !

La fin du tuto : réaliser au crochet et avec la même laine l’épaisseur du sac : monter 20 mailles en l’air au crochet n°5, et faire 2 rangs de demi-brides. À réaliser en 2 exemplaires, et à coudre au sac (j’utilise un crochet plus petit, et des mailles serrées).

Pour la bride, on fait tout pareil : des mailles en l’air au crochet n°5 sur la longueur souhaitée, puis un retour en demi-bride. Ensuite j’ai utilisé un crochet plus fin, une laine plus foncée et j’ai crocheté un tour complet en demi-bride. Arrête tout, rentre tes fils et attache ta bride à ton joli sac

J’ai fini en rehaussant les côtés du sac par un rang de mailles serrées avec la laine plus foncée, pour contraster. Et toi ?

Mais d’après moi il manque un petit quelque chose sur le devant du sac : broderie de plumes ? Mini attrape-rêves ? Vraiment j’en fais toujours trop et je devrais m’arrêter là ?

J’espère que mon tuto t’aura servi, je ne suis pas contre quelques photos de réalisation, ça fait toujours plaisir !

A bientôt, pour tout autre chose…

Tuto : mon sac Sioux, 2/3

Bonjour-bonjour,

voici la suite de la saga Amérindienne de l’été, parce que des fois on se retrouve là :

De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Yakari. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.
De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Œil d’Aigle. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.

Matériel :

Deux rectangles de tissu pour la doublure (42*23 cm et 12*22 cm), une fermeture éclair, un morceau de biais de couleur assortie au tissu, un morceau de cuir préalablement frangé.

Comment on fait ?

T’es prête ? Tu couds le biais sur la partie la plus large du petit rectangle (n°1). Tu définies les largeurs de pochettes qui te seront utiles à l’intérieur du sac (perso 8 cm pour le téléphone, 3,5 cm pour le stick à lèvres et le reste pour le permis de conduire, la carte d’identité et un petit carnet), tu positionnes le petit morceau de tissu  à 20 cm du haut du grand, biais en haut, puis tu couds les coutures verticales des pochettes (n° 2, 3 et 4). Pense raccourcir la profondeur de la pochette n° 3 par une couture horizontale (sinon c’est la galère pour récupérer ton stick à lèvres !). Tu fais un rentré intérieur sur le bas du petit rectangle et tu couds.

Tu positionnes ta fermeture éclair dans la partie haute rectangle de tissu (n° 5. C’est là que tu rangeras désormais tes serviettes hygiéniques et tes tampons. Ça sera plus jamais la loose quand tu veux juste sortir un crayon de ton sac et que tout s’étale). Tu couds tant bien que mal (plutôt mal pour ma part).

Tu fais des rentrés sur les 4 côtés du grand rectangle et tu prends « en sandwich » les côtés du petit rectangle, tu repasses bien (là c’est important).

Tu positionnes ton tissu sur le rectangle crocheté les soirs précédents, tu mets tes piquettes et tu commences par coudre la longueur de gauche. Tu continues par le bas, la longueur de droite et là tu n’oublies pas d’insérer ta frange en cuir entre la partie crochetée et le tissu de doublure intérieure (n°6). Tu dis bien des gentilles choses à ta machine à coudre, tu pries pour avoir assez de fil dans ta canette et pour ne pas casser ton aiguille, tu termines.

Pfiou, quand même, t’as bien sué, tu mérites d’arrêter là pour cette fois. Si le cuir dépasse, tu le coupes. Si l’envie t’en prends, tu commence déjà à ranger des p’tites affaires dans les pochettes. C’est cute !!!

Suite et fin la prochaine fois, c’est l’été indien…

 

 

Tuto : Mon sac sioux, 1/3

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je te propose un petit projet estival, à suivre cet été, parce que des fois on se retrouve comme ça :

Dans la famille Sioux, je demande le père, la mère, le fils et la fille
Dans la famille Sioux, je demande le père, la mère, le fils et la fille (mais si, cachée derrière sa sucette !)

Or ce jour là, il me manquait le petit sac qui va bien. Nuuuuul ! Ça t’est aussi arrivé ? Pas de soucis, on va se le faire pour la prochaine fois !

Matériel :

2 pelotes de laine ou coton de couleur naturelle, un crochet n° 5 pour aller vite, une chute de cuir taillée en franges, du tissu assorti pour la doublure.

Comment faire ?

Avec le crochet, monter 29 mailles en l’air. Tourner puis crocheter un long long rectangle en demi- brides (pour ma part 42 cm de long).

Hey, c’est déjà la fin de la 1ère étape, et ça te prendra bien 2 ou 3 soirées télé.

Pour la prochaine fois, vérifie bien que ta machine à coudre est de bonne humeur. À bientôt !

 

 

Tuto couture : Le sac pochettes de ma copine Claire

Bonjour-bonjour,

aujourd’hui je vous propose un tuto d’un sac qui me fait de l’œil depuis quelques temps : le sac de ma copine-collègue Claire. Une couture ayant lâché, elle me l’a passé pour réparation. j’en ai bien sûr profité pour prendre ses mesures et en faire ma petite version perso. Seule contrainte : ne rien acheter en matériel. Cela dit, s’il était à refaire, je mettrais des fermetures éclairs à la place des boutons pression, cela serait plus pratique au quotidien.

Matériel :

  • tissus extérieur solide (genre velours, cuir, tissu matelassé…) de deux couleurs assorties

  • tissu intérieur de doublure assorti

  • biais

  • boutons pression

  • chaîne pour la bandoulière

  • badges

Étape 1 : La petite pochette pochée :

  1. Couper deux rectangles de tissus de 17*23 cm dans le tissu extérieur n°1, arrondir les angles (se faire un gabarit en papier !)

  2. Couper deux rectangles de tissus de 17*23 cm dans le tissu intérieur, arrondir les angles

  3. Couper un rectangle de13*23 cm dans le tissu extérieur, coudre du biais sur le morceau supérieur en incluant des petits rectangles de tissu (biais) pour décorer.

  4. Positionner le petit rectangle de tissu extérieur sur le plus grand, coudre à la verticale au milieu (à 13,5 cm environ). Cela va former les deux poches de devant.

Préparation des poches de devant
Préparation des poches de devant

5. Positionner le morceau de tissu extérieur sur le morceau de tissu intérieur endroit contre endroit, épingler et coudre le haut. Retourner et repasser.

Couture de la doublure intérieure
Couture de la doublure intérieure

Faire de même avec le deuxième morceau : les doublures sont maintenant maintenues par une couture aux côtés extérieurs.

  1. Positionner les deux parties de la petite pochette endroit contre endroit, épingler puis coudre d’une traite les côtés et le fond. Renforcer la couture par un zigzag. Retourner et repasser.

Le zigzag renforce le fond. Ajouter des boutons pressions pour fermer.
Le zigzag renforce le fond. Ajouter des boutons pressions pour fermer.

 

  1. Épingler puis coudre deux morceaux de biais sur les extérieurs de l’ouverture de la pochette pochée : ils seront utilisés comme passants pour la chaîne de bandoulière.

  2. Mettre deux boutons pression pour fermer la pochette pochée.

  3. Bravo, c’est fini pour cette partie !

Étape 2 : La grande pochette sans poches :

  1. Couper deux rectangles de tissus de 20*30 cm dans le tissu extérieur n°2, arrondir les angles (se faire un gabarit en papier !)

  2. Couper deux rectangles de tissus de 20*30 cm dans le tissu intérieur, arrondir les angles

  3. Étape supplémentaire : on peut ajouter un galon ou un passepoil de couleur assortie pour faire joli : il suffit de le coudre à la main le long d’un des côté, en étant bien précis aux niveaux des angles arrondis.

Détail "couture" : le passepoil.
Détail « couture » : le passepoil.

4. Positionner les deux parties de la grande pochette endroit contre endroit, épingler puis coudre d’une traite les côtés et le fond. Renforcer la couture par un zigzag. Retourner et repasser.

5. Épingler puis coudre deux morceaux de biais sur les extérieurs de l’ouverture de la pochette pochée : ils seront utilisés comme passants pour la chaîne de bandoulière.

6. Mettre trois boutons pression pour fermer la grande pochette.

7. Passer la chaîne dans les passants de chaque pochette, ajouter 2-3 badges pour le plaisir.

8. Exhiber fièrement sa création.

La grande classe !
La grande classe !

Si vous aimez ma version et que vous décidez de la réaliser, n’hésitez pas à me faire passer les photos de vos créations !