Tuto : les Étiquettes de Noël, le retour

Bonjour-bonjour,

l’an dernier, j’avais fait ma fainéante et je t’avais refourgué les étiquettes Mon joli petit Renne que j’avais dessinées il y a 2 ans, ouhhh… Cette année, il y a de l’amélioration et j’ai fait de nouvelles zétiquettes. Attention, pas la folie furieuse non plus, je me suis plus qu’inspirée de modèles trouvés sur Pinterest : le bonhomme de neige et le sapin sont strictement à l’identique, le renne et le père Nowel, ça sort quand même de mon chapeau.

Comment on fait ? Tu as du matériel pour réaliser du papier recyclé ? Alors c’est parti.

On commence par faire du papier recyclé, avec des vieux journaux et du sopalin coupés en petits bouts. Tu fais tremper une nuit, tu mixes au mixeur. Tu tamises sur tes tamis rectangulaires pour donner la forme à ta feuille, tu laisses égoutter quelques secondes, tu retournes le tout d’un geste vif sur un bout de tissu feutre. Tu remets un feutre dessus, tu mets sous presse et tu fais sécher.

Quand ta feuille est sèche, tu découpes une forme d’étiquette, tu trouillotes une fois pour faire passer le ruban ou la ficelle qui va retenir ton étiquette au cadeau que tu comptes offrir.

Tu rassembles un vieux dictionnaire, une paire de ciseaux, des feutres, de la colle. Tu découpes et tu colles selon le modèle souhaité, si t’es en grande forme, tu les fais tous !

Tu n’as pas le matériel adéquat ? Tu n’as plus le temps ?

étiquettes noel 2017 001

Alors cliques cliques, envoie moi un gentil message pour recevoir mon fichier tout prêt. Imprime mon modèle sur un papier un peu épais, ce sera du plus bel effet et chuuut, personne n’en saura rien…

Joyeux Noël !

 

Publicités

Décembre : sous mon sapin

Dans mon jardin il y a ce matin beaucoup de neige, ma table est désormais ornée d’un calendrier de l’Avent, hummm, ça sent bon les fêtes de fin d’année ! Ce qui veut aussi dire qu’il ne te reste plus que 24 petits jours pour (te) faire les cadeaux qui vont avec. Besoin d’une idée ? Chaque livre peut être dédicacé si tu me donnes un prénom.

livres noël 004

Livre accordéon Mémoire d’un poisson rouge : 12 euros / Recueils de poésies Arbre à lire et Arbre à rêver : 9,50 euros l’un, 15 euros en duo. Aussi disponibles quelques exemplaires de Souris Lili Radis, 6 euros. Frais d’envoi en sus, soignés et calculés au plus juste !

 

Tuto : mobile bébé, un cadeau de Noël ou de naissance

Bonjour-bonjour,

encore un petit tuto mais bricolage-crochet cette semaine, pour réaliser un joli cadeau de Noël, de naissance ou pourquoi pas les deux à la fois, il y a bien des bébés qui naissent en décembre. Je vous propose aujourd’hui de réaliser un mobile pour les bébés.

Matériel nécessaire :

4 petites peluches dont vous ne savez que faire, un cercle à broder en bois, 3 pelotes de laine de couleurs assorties, 4 grelots, une grosse aiguille, un crochet n° 6 et un crochet n° 3,5.

Voici donc le petit matériel nécessaire, ainsi que l'étape 1 et 2 d'un coup d'un seul
Voici  le petit matériel nécessaire à notre affaire, ainsi que l’étape 1 et 2 d’un coup d’un seul

Étape n° 1 : l’étape vaudou

A l’aide d’une grosse aiguille, percer de part en part les peluches (mais-euh ! aïe !) avec un fil épais, pour pouvoir les suspendre au mobile par la suite.

Étape n° 2 :

Habiller le cercle de broderie avec un coton épais en le crochetant (technique très bien expliquée ici : le crochet bien encadré)

Étape n° 3 :

Coudre les peluches par leur fil au cercle de broderie. Faire en sorte de laisser une distance égale entre elles.

Étape n° 4 :

Avec le petit crochet et les fils adaptés, réaliser 4 perles au crochet (roses et grises pour moi). Comment me direz-vous ? Eh bien peu ou prou comme cela :

Avec un crochet n° 3,5 et de la laine adaptée, monter 4 maille en l’air. Les finir par une boucle.

R1 : crocheter 6 ms dans la boucle

R 2 : 6 ms

R3 : 2 augm. (= 2 ms dans une ms) par ms > 12 m

R4 : 1 ms, 1 augm. tout au long du rang > 18 m

R5, 6, 7 et 8 : 1 ms dans chaque m

R9 : on entame les diminutions. 1 ms, 1 dim. tout au long du rang > 12 m. Garnir de bourre à peluche et éventuellement y insérer un grelot avant de les refermer.

R 10 : 1 dim. dans chaque m > 6 m.

R 11 : continuer les diminutions jusqu’à la fin. fermer à l’aide d’une grosse aiguille en repassant plusieurs fois dans la perle et bloquer. Laisser dépasser une longueur de fil qui servira à accrocher la perle sur le cercle, entre les peluches.

Laisser pendre les perles au mobile avec un fil soit un peu plus court, soit un peu plus long que celui des peluches. Oooooh ! C’est beau !

Étape n° 5 :

Avec le crochet n° 6 et la laine utilisée pour recouvrir le cercle, réaliser 4 rangs de 23mailles serrées que l’on accrochera au cercle et que l’on relira ensemble. Terminer par une petite attache (5 mailles en l’air fermées en boucle puis 6 mailles serrées autour de cette boucle) qui servira à suspendre le mobile. Rentrer les fils.

Et voilà, ça marche !
                                                                                       Et voilà, ça marche !

Dernière étape : offrir, ou mettre en place. Bravo, c’est joli !

Tuto du pull en tricot Captain America, taille 5-6 ans (ou comment passer pour une SUPER Maman)

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je propose un tuto tricot pour réaliser le pull Captain America, pour toutes les mamans de petits garçons fans du super héros. J’ai cherché tant bien que mal mais n’ai rien trouvé sur le Net. Alors j’ai pioché des idées à droites et à gauche : une base de pull 6 ans dans la tricothèque de Phildar, une grille d’étoile jacquard vue ici, : http://22rue.canalblog.com/archives/2008/06/26/9713646.html

j’ai choisi mes couleurs (enfin pas vraiment, si ça n’avait tenu qu’à moi le pull aurait été bleu canard, ficelle et pourpre. Mais APPAREMMENT ce ne sont pas les vraies couleurs.) Et voici donc après plusieurs essais détricotés et un creusage de crânes à deux avec la Mamie du modèle :

Un vrai super héros
Un vrai super héros

Matériel :

2 pelotes et demi de laine bleue (Phildar Charly), 1 pelote de laine rouge, 1 pelote de laine blanche

Aiguilles à tricoter n° 3 et 4

Points employés :

Jersey, mousse, côtes 3/3 et une partie en jacquard

 

Manches

Monter 46 mailles aiguille n° 3 en laine bleue. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2,5 cm (8 rangs).

Continuer en jersey col. Bleu en répartissant sur le 1er rang 2 augm. > 48 mailles.

Faire de chaque côté, à 2 m. des bord tous les 22 rangs 2 X 1 augm. > 52 m.

A 25,5 cm de haut après les côtes, former un arrondi en rab. De chaque côté tous les 2 rangs 1 X 3 m., 1 X 2 m., 3 X 1 m. puis tous les 4 rgs 4 X 1 m. et tous les 2 rgs 2 X 1 m., 1 X 2 m. et 1 X 3 m.

A 37,5 cm de haut après les côtes, rab. Les 14 m. restantes.

Tricoter la 2e manche à l’identique !

Bande d’encolure

Monter 84 m. aig n° 3 col. Bleu. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2 cm (6 rangs) puis faire un rang endroit sur endroit et quelques rangs d’un autre coloris. Repasser ces rangs, il suffira de les détricoter au moment du montage pour retrouver le coloris de base et le coudre avec la technique du point invisible sur la partie du corps. (vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=tJj9j5_bvkQ)

 

Dos

Bon c’est là que ça se complique. Pour les douées, c’est facile : il faut tricoter des bandes verticales blanches et rouges, de 13 mailles de large (14 pour la dernière bande) pendant 13 cm. J’ai choisi d’alterner le jersey endroit pour les bandes rouges et le mousse pour les bandes blanches.

Pour les moins douées, comme moi, j’ai ma petite technique (qui ne vaut pas je jacqaurd soit sit en passant) : monter 13 ma. Col. Rouge. Tricoter pendant 13 cm en jersey. Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. A la suite, monter 13 m. col. Blanc, tric. 13 cm en point mousse. . Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’on ai 3 bandes blanches et 3 bandes rouge.

Suite commune aux 2 techniques : prendre l’aiguille n° 4 et tric. Col. Bleu 25 cm de jersey. Toutes les bandes sont donc prises ensemble par les rangs de bleu, il n’y aura plus qu’à les coudre verticalement (voir photo).

A 25 cm de haut, former les emmanchures en rab. De ch. Côté tous les 2 rangs : 1 X 3 m., 2 X 2 m. et 3 X 1 m. Il reste 59 m. Ne pas oublier, comme moi, cette étape. Sinon il n’y a pas de trou pour coudre les manches ce qui est assez peu pratique.

A 41 cm de haut, former les épaules en rab. De ch. Côté tous les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

En même temps, former l’encolure en rab. Les 11 m. centr. Puis cont. Un côté à la fois en rab. Côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 6 m. et 1 X 5 m.

Terminer le second côté de l’encolure.

 

Devant

Comme au dos jusqu’à la formation des emmanchures, sauf qu’en plus à 11 rgs de jersey de haut il faut commencer à inclure le diagramme de l’étoile blanche (pour moi tricotée au point mousse pour qu’elle ressorte mieux).

Il reste 59 m.

A 37 cm de haut, former l’encolure en rabattant les 11 m. centrales puis cont. Un côté à la fois en rab., côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 4 m., 1 X 3 m., 1 X 2 m., et 2 X 1 m.

A 41 cm de haut, former l’épaule en rab. Côté emmanchure ts les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

Assembler les différentes parties, sourire et prendre des photos ! Moi ça m’a pris quelques semaines tout de même, et vous ?

 

 

Noël Noël

Bonjour-bonjour,

Force est de constater que c’est bientôt Noël, et une fois n’est pas coutume, je vais me fendre d’un article d’actualité.  Aujourd’hui, je concilie deux de mes marottes (soit dit en passant, j’ai bien plus l’habitude d’écrire « carotte » que « marotte »), deux de mes marottes disais-je, l’illustration et la couture.

L’idée ne vient pas de moi mais de ma belle-mère, qui souhaite confectionner une robe de chambre personnalisée pour son fillot. Ledit-fillot a 3 ans passé et s’intéresse de très près aux lettres depuis sa rentrée à l’école. Et pour qu’il puisse reconnaître celles qui composent son prénom, je lui ai appris à les imaginer sous forme de dessin (normal, hein…).

En fait c’est lui qui a commencé en 1er en me montrant un mot et en m’alpagant « Regarde Maman, c’est le peigne de mon prénom « . Réflexion intense de ma part, puis « Aaaah, c’est ce « E » que tu appelles un peigne ? ». Et c’était parti.

Le prénom du fillot, de mon Garçonnet donc, s’épelle  ainsi : Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau. Bon, on a un peu galéré pour trouver la marteau, mais encore une fois, ça vient de lui, et un marteau en finalité de son prénom, comment dire, ça lui va à ravir. Une pioche aussi aurait été parfaite (tête de pioche ? Assurément)

Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau
Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau

Ma belle-mère me commande donc un dessin de ce prénom imagé, que nous allons imprimer sur du papier transfert, transférer avec un fer à repasser sur du tissus assez rigide (cotonnade ou autre) qu’elle appliquera sur la robe de chambre. Ah oui, je n’ai pas précisé que sur ce coup, c’est pas moi qui couds !

Cette fois ci, j’ai tenté une nouvelle technique pour les couleurs que je voulais bien nettes puisqu’elles seront imprimées sur un tissu : j’ai donc scanné mon dessin, puis ajouté les couleurs par ordi, avec Paint. Bon, c’est loin  d’être pro « paint », mais je trouve le rendu pas mal du tout. Je suppose qu’il y a des logiciel plus adaptés et pas trop trop dur à prendre en main, si vous avez des infos là-dessus, je suis preneuse.

Quoi qu’il en soit, l’idée est déclinable à loisir, T-Shirt, housse de coussin, abat-jour de veilleuse et permet d’offrir un joli cadeau personnalisé (d’accord, il ne faut pas que la personne s’appelle Marie-Solange, sinon c’est un peu long).

Récapitulatif de mon tuto spécial Noël :

Matériel : une feuille de papier transfert (voire deux si on se trompe de côté au moment de l’impression), une imprimante, une chute de  tissu de couleur claire, une machine à coudre (ou, à défaut, une aiguille, du fil et de la patience), papier dessin et crayons couleurs / feutres / peinture.

1. Se creuser la tête pour écrire un prénom d’enfant avec des images (bien lire l’article depuis le début, sinon cette phrase ne veut rien dire)

2. Imprimer sur du papier transfert, et en couleur siouplait

3. Transférer sur du tissu

4. Coudre le tissu façon « appliqué » sur la surface choisie

5. Emballer, offrir, sourire et dire « C’est moi qui l’ai fait ! »

Promis, une photo de la robe de chambre dès que le Père Noël sera passé !!! Bonne semaine les amis ! Et vous, si vous utilisez ce tuto de Noël, envoyez-moi le résultat !