Tuto : la belle enveloppe en tissu

Aujourd’hui il ne reste plus que 3 jours pour finaliser la cagnotte de pré-vente de mon futur recueil de haïkus illustrés Songes Poétiques au fil de l’eau, en Pays Gentiane. Plus de 85% de la somme totale a été récoltée, c’est super ! Pour te remercier, je t’offre un tuto pour réaliser une jolie enveloppe en tissu. C’est celle-là même que je réaliserai en 150 exemplaires pour contenir précieusement le tant espéré recueil. Comment fait-on ? Fastoche !

tutoA

tutoB

tutoC

Si tu veux, participe toi aussi à mon aliénation estivale et permets-moi de râler tout l’été parce que « 150 enveloppes c’est long à faire, et puis ça marche jamais comme je veux, et puis cette cannette elle est toujours vide… »

Allez, les 3 derniers jours, c’est par ici :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/songes-poetiques-au-fil-de-l-eau

Merci !

Publicités

Tuto : les cadeaux rapido de Noël

Bonjour-bonjour,

toujours dans la veine des étiquettes de Noël, je te propose de réaliser des petits cadeaux rapido pour les fêtes de fin d’année.

Matériel : un joli contenant, des graviers et un bulbe de tulipe ou de la terre et un bulbe de jacinthe, un pique à brochette, du papier recyclé, une page de vieux livre, de la colle.

Comment tu fais ? Tu remplis ton petit pot de graviers et tu poses ton bulbe de tulipe dessus. Ou tu remplis ton pot de terre et tu poses ton bulbe de jacinthe dessus. Jusque là ça va.

Tu découpes des formes rondes avec un ciseau cranteur dans le papier recyclé (ou papier kraft ou carton léger). Tu découpes une jolie forme de fleur de tulipe dans le papier livre, tu colles sur l’étiquette, tu cernes les contours et tu dessines au feutre noir la tige et les feuilles. Attention, si tu as choisis d’offrir des jacinthes, tu dessines une jolie forme de… jacinthe ! Tu colles ton étiquette sur un pique à brochette.

fleurs1

Tu plantes ce pique dans le petit pot cadeau.

Exif_JPEG_420

Tu offres !

 

Tuto : les Étiquettes de Noël, le retour

Bonjour-bonjour,

l’an dernier, j’avais fait ma fainéante et je t’avais refourgué les étiquettes Mon joli petit Renne que j’avais dessinées il y a 2 ans, ouhhh… Cette année, il y a de l’amélioration et j’ai fait de nouvelles zétiquettes. Attention, pas la folie furieuse non plus, je me suis plus qu’inspirée de modèles trouvés sur Pinterest : le bonhomme de neige et le sapin sont strictement à l’identique, le renne et le père Nowel, ça sort quand même de mon chapeau.

Comment on fait ? Tu as du matériel pour réaliser du papier recyclé ? Alors c’est parti.

On commence par faire du papier recyclé, avec des vieux journaux et du sopalin coupés en petits bouts. Tu fais tremper une nuit, tu mixes au mixeur. Tu tamises sur tes tamis rectangulaires pour donner la forme à ta feuille, tu laisses égoutter quelques secondes, tu retournes le tout d’un geste vif sur un bout de tissu feutre. Tu remets un feutre dessus, tu mets sous presse et tu fais sécher.

Quand ta feuille est sèche, tu découpes une forme d’étiquette, tu trouillotes une fois pour faire passer le ruban ou la ficelle qui va retenir ton étiquette au cadeau que tu comptes offrir.

Tu rassembles un vieux dictionnaire, une paire de ciseaux, des feutres, de la colle. Tu découpes et tu colles selon le modèle souhaité, si t’es en grande forme, tu les fais tous !

Tu n’as pas le matériel adéquat ? Tu n’as plus le temps ?

étiquettes noel 2017 001

Alors cliques cliques, envoie moi un gentil message pour recevoir mon fichier tout prêt. Imprime mon modèle sur un papier un peu épais, ce sera du plus bel effet et chuuut, personne n’en saura rien…

Joyeux Noël !

 

Saga de l’Automne : la couverture patchwork tissu et crochet 2/3

Bonjour-bonjour ! Saga de l’Automne, saga de l’Automne… Va falloir se dépêcher un peu si on veut terminer ça avant le mois prochain.

Bon, normalement t’as bien avancé, tes rectangles de patchwork tissu sont prêts à être travaillés au crochet. Matériel : un crochet et un coton adapté, pour les coloris c’est toi qui vois (pour moi : du fil coton beige ayant appartenu à la grand-mère d’une copine, merci !), une aiguille à laine, une paire de ciseau. Du temps. Beaucoup.

Tu reprends un rectangle, une aiguille à laine et ton fil. Tu fais le tour au point de feston. Tu peux utiliser un carton sur lequel tu reportes des points tous les cm pour avoir une bordure égale :

Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420

Puis tu enchaînes avec la bordure au crochet, en 3 rangs, en suivant ce schéma :

High-Tea-Crochet-Chart_2-768x540

Site sur lequel a été trouvé ce schéma

R1 : mailles serrés sur le long et 2*2 demi-brides dans chaque coin.

Exif_JPEG_420

R2 : * 2 mailles en l’air, saute une maille serrée, 2 brides dans la même maille serrée, 2 mailles en l’air, 2 brides dans la même maille serrée que précédemment, 2 mailles en l’air, saute une maille serrée et fais une maille serrée dans la maille suivant*. Reproduire jusqu’à arriver à un coin : une maille serrée juste avant le coin, 2 brides dans la 1ère demi-bride, 2 mailles en l’air 2 brides entre les 2 demi-brides, 2 mailles en l’aire, 2 brides dans la 2e demi-bride, et tu repars comme précédemment sur toute la prochaine longueur. C’est compliqué ? suis le schéma, tu t’y retrouveras.

R3 : *5 mailles en l’air, une maille serrée entre les 2 *2 brides du rang précédent* jusqu’au coin où ce sera 6 mailles en l’air au niveau de l’angle, entre les 2 mailles serrées.

Exif_JPEG_420

C’est long. Tu comptes bien 40 minutes par rectangles. Le seul à apprécier, c’est ton chat qui sait où se lover tranquillou (dessus ta pile de rectangles bien entendu !).

Atelier Nous 001

Crois pas pour autant que c’est fini, t’en a toujours 25 à fournir ! Moi j’ai pas fini, mais en même temps je suis sur un nouveau projet illustration… Des nouvelles, bientôt !

 

 

Atelier livre-accordéon « Nous »

Bonjour-bonjour,

La semaine dernière, nous t’avons concocté un atelier duo parent(s)-enfant(s) en lien avec notre album Mémoire d’un poisson Rouge. Il était question d’accordéon, d’empreintes, d’encre et de lingettes en pagaille. A la bibliothèque de Riom, l’atelier était plus que complet ! Des mamans, des papas, des papis, des mamies, des nounous étaient venus passer un moment avec nous pour créer un livre accordéon au titre évocateur, Nous.

L’idée : réaliser en 1h et avec le concours d’un adulte un livre de 4 pages, de la reliure à l’illustration. La dernière page est réservée à un mini atelier écriture qui recense ce qu’on aime faire ensemble (papoter, parler fringues, se balader, boire du thé, du rhum, du thé au rhum, visiter des trucs en famille, chercher les champis, que sais-je !)

Pendant l’heure : tu gères la pagaille !!!

Nous1

Au bout d’une heure, tu souffles : tout le monde a fini, fait sa couverture et signé son œuvre.

Nous2
Couverture, 4e de couverture, pages intérieures réalisées par des personnes entre 3 ans et 10 X + !

C’est alors le moment de prendre un temps calme, pour écouter la lecture d’Anne… Tu savoures !

Saga de l’Automne : la couverture patchwork et crochet 1/3

Bonjour-bonjour,

voici le début d’une séries d’articles qui doivent mener à la concrétisation du plus loooooong ouvrage dans lequel je me suis lancée : une couverture en patchwork et au crochet. J’espère qu’elle sera belle parce que ça me prend un temps…

Bon, la version couvre-lit tout au crochet, je savais que je n’aurais pas la patience et que toi non plus, donc j’ai mixé plusieurs techniques censées nous faire gagner du temps et vider les armoires.

Tu commences par trouver des belles chutes de tissu, assorties et pas des tous petits bouts riquiqui, ça ne te servirait à rien ici. Ensuite tu cherches une grande quantité de tissu de doublure, enfin quelque chose qui servira à faire le dessous de ta couverture.

Là tu sors ton accessoire indispensable : la feuille A4. Ben oui, moi j’avais pas envie de faire plein de petits carrés (trop long) ni même de redessiner un rectangle (trop la flemme). Donc la feuille A4 te sert de gabarit pour les rectangles de tissus qui composent ta couverture. Tu en coupes 25 dans l’assortiment de tissus choisis (et tu laisses 1 cm tout autour pour les marges de couture) puis 25 autres dans la doublure. Tu agences les tissus pour obtenir l’idée d’une couverture qui te plaît (photo 3, j’aime !)

couverture collage1

Tu branches ton fer à repasser (beurrrrrk), qui deviendra ton nouveau BFF même si tu sais que cette relation est intéressée. Tu l’utilises pour aplatir chaque morceau (photo 1 : là c’est pas encore fait).

Tu sors ta MAC, tu couds un rectangle de tissu avec un rectangle de doublure endroit contre endroit, tu n’oublies pas de laisser une ouverture de 5 cm, tu retournes et tu repasses encore (photo 2. Je t’ai déjà dis que je repassais très mal ?). Variante pas bête : c’est une couverture, tu veux que ce soit chaud, non ? Alors ne fais pas comme moi et pense à insérer dans chaque rectangle un autre rectangle de molleton pour matelasser l’ensemble.

Tu couds une surpiqûre à 0,5 cm du bord sur les 4 côtés des rectangles. C’est fini pour cette 1ère étape. Vraiment fini ? Hey, il te reste 24 autres rectangles à réaliser, allez, zou !

 

Tuto : le TireLivre d’or

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui pour fêter la rentrée (ouaïïïeuhh), un tuto papier. Cet été une copine s’est mariée, et à une toute petite semaine du mariage, elle m’a demandé de lui réaliser son livre d’or et une boîte pour réceptionner les enveloppes cadeaux. Ok. Pas de problème. Mais en plus, il y a avait un thème, pour me guider : les volcans. Ah ouais, quand même… Bon ben c’est parti ! Voici donc mon tuto rapido pour réaliser un tirelivre d’or (livre et tirelire à la fois).

collage tirelivre d'or

Il te faut : du carton épais, des feuilles cartonnées de couleur, une trouilloteuse, de la colle, du masking tape glitter, règle, équerre et ciseaux, coton, crochet et aiguille.

Tu coupes un grand rectangle de carton et tu le plies en 3, c’est la couverture de ton tirelivre d’or, l’épaisseur du milieu sera l’épaisseur du dos. Pour les dimension tu te calques sur celles des enveloppes que tu vas mettre à l’intérieur, avec un cm de plus en haut, en bas et sur les côtés.

Tu prépares l’intérieur : tu trouillotes 2 fois chaque enveloppes (j’en avais prévu 45) et tu coupes des pages dans le papier couleur cartonné, que tu trouillotes aussi deux fois, aux mêmes endroits que les enveloppes. Tu alternes une enveloppe, une feuille de couleur (voir photo). Voilà le corps de ton tirelivre qui est prêt.

Tu gères ta couv’ : à l’extérieur tu prépares ton fond (sur papier kraft pour moi), tes illustrations en collage. Tu mets un peu de dentelle de Calais parce que c’est précieux comme l’amitié. Et puis c’est un mariage, hein, les volcans ça va bien deux minutes, moi j’te colles des froufrous un peu partout. Tu fais une petite étiquette qui reprend les prénoms des deux amoureux ainsi que la date de leur union. Tu colles ce fond sur ton carton de couverture. Tu bois un thé dans ta tasse flamands roses, elle est belle malgré sa anse cassée et tu l’as bien mérité.

Comme c’est cracra à l’intérieur, tu coupes 3 rectangles dans un papier cartonné coloré (rouge pour moi), tu colles sur les trois parties intérieurs de la couverture. Tu rajoutes un peu de masking tape pour les paillettes. Tu perces 2 trous dans l’épaisseur du dos, aux mêmes endroits que sur les pages et les enveloppes (voir photo).

Maintenant il te faut relier le corps du livre à sa couverture : tu prends ton crochet, ton coton et tu fais une chaine de 20 mailles en l’air. Tu tournes et tu crochètes une maille serrée dans chaque maille en l’air. Tu coupes, tu passes dans les trous de couv’, de feuilles et d’enveloppes, tu couds pour refermer. Tu fais pareil pour le 2ème trou (voir photo). Avec un peu d’organisation, t’as même pu les confectionner au creux de ton canapé.

Sur la 1ère page, tu peux reprendre le thème du faire-part de mariage, c’est joli, c’est assorti, ça fait plaisir. Tu écris un petit blabla pour expliquer comment ça marche (en gros on écrit un petit mot, on gribouille un petit dessin sur les pages en couleur pour les souvenirs de la soirée, et on remplit les enveloppes avec des cartes et des sous pour que les mariés puissent s’envoyer en voyage de noce).

Bravo, c’est fini !

 

Tuto : ma robe de dresseuse de licorne

Bonjour-bonjour,

il y a fort longtemps, j’avais entrepris de réaliser ma robe d’anniversaire de middle-life, une robe de dresseuse de licorne, woutch !

Elle a été prête à temps, je l’ai porté le jour J et même pour aller surveiller le brevet, la classe. Et comme je suis partageuse, je te donne le DIY pour en faire une toi-même.

Matériel : une robe jolie mais qui pêche par sa sobriété / un assortiment de 6 couleurs de laine ou de coton dans une tonalité guimauve (compte 2 pelotes par couleur)  / un crochet de la taille de ta laine / des patchs licorne et arc-en-ciel / aiguille à laine / ciseau / du temps devant toi.

La mise en œuvre : En fait il faut simplement crocheter un jupon que tu vas coudre par dessus ta robe trop sobre (qui termine elle-même par du jupon de tulle, c’est plus joli. Tu commences par mesurer ta taille et tu fais une chainette qui correspond à cette longueur. Puis tu refermes en la 1ère maille avec la dernière pour pouvoir crocheter en rond et n’avoir aucune couture à faire (gné hé !). Tu commences ton 1er rang par des brides dans chaque maille et comme tu as préalablement repérer le milieu de la longueur, tu sais exactement à quel moment tu vas intégrer le motif « ananas » que tu as choisi, en suivant cette grille :

ananas.jpg

(Source : http://www.modelecrochet.fr/modele-crochet-jupe/modele-crochet-jupe-10/)

Comme tu aimes les défis, tu vas te creuser la tête pour alterner tes couleurs guimauve : tu prévois 7 bandes de brides de chaque couleurs, ensuite tu change de couleur au niveau des brides mais tu penses bien à terminer ton motif ananas de la couleur dont tu l’as entamé (de nombreux fils à couper sont à prévoir !). Perso j’ai choisi : bleu – vert menthe – bleu clair – jaune -bleu – mauve. Je termine par du blanc tout droit.

Pour fignoler la chose, tu couds ton beau jupon sur la robe de base, tu couds un petit ruban noir en guise de ceinture et de démarcation, tu couds ou tu termocolles tes écussons licorne et arc-en-ciel sur le haut de ta robe. Tu sors tes résilles et tes plus belles bottes roses et t’es prête.

Et voilà le travail !

montage_robe

Désormais tu peux aller dresser d’la licorne, mais c’est pas easy easy à trouver dans les monts du Cantal. Si t’as des spots, partage !

La prochaine fois, je te dirais comment faire de toi une sirène de la Rhue, yeah !

Faîtes des livres à Saint-Junien ! Tuto du carnet accordéon.

Bonjour-bonjour,

3e édition pour ce très sympathique festival du livre jeunesse, 3e participation pour ma part. A chaque fois je suis venue avec une personne différente, cette année c’était au tour d’Anne qui est l’auteure de notre dernier album Mémoire d’un poisson rouge.

Le vendredi était la journée réservée aux scolaires, on leur a proposé un atelier carnet accordéon qui reprend les formes des personnages présents dans notre album soit un poisson, un nénuphar ou une grenouille. Tu choisis.

Saint-Ju les ateliers

C’est pas compliqué à faire : tu découpes deux fois dans du carton épais la forme désirée ( = les couvertures). Tu découpes encore deux fois la même forme dans un joli papier (= les gardes intérieures). Tu découpes une bande de papier blanc de 5 cm par 42 cm, tu plies tous les 5 cm en forme d’accordéon et tu prévoies deux languettes à chaque bout (= les pages). Tu incises avec un cutter un trait de 5 cm sur chaque garde intérieure, tu enfiles la languette et tu scotches. Désormais tes pages accordéon tiennent attachées à tes gardes intérieures.

Tu colles les gardes intérieures sur les cartons de couvertures. Deux possibilités pour terminer : soit tu décores aux feutres ou à la peinture, soit tu redécoupes encore une paire de formes dans un très beau papier (ou cuir fin) et tu colles sur l’extérieur des couvertures. En finition coolitude absolue, tu colles une paire d’yeux (ou deux si ta grenouille est un peu mutante sur les bords).

Et voici notre stand du samedi :

Saint-Ju le stand

Houuhh, c’est joli-joli, je te dis même pas qui est notre fournisseur officiel de déco, des bons plans comme ça moi je lâche pas !

Notre album Mémoire d’un poisson rouge a reçu un excellent accueil sur le salon, on a bien vendu, on est ravies !!! Et j’ai aussi vendu des Arbre à rêver, ce qui fait qu’il ne m’en reste que 9, en tout et pour tout.

Voilà pour cette première date. rendez-vous maintenant en juin, le 3 à Jabreille les Bordes dans le 87 pour les Rendez-vous aux jardins, au Pré en Bulle puis le 17 juin à Meymac en Corrèze, chez les Zinzins !

En attendant, je m’occupe des dédicaces commandées via la page contact de ce blog, ou en comm’ des articles.

Le carnet à enveloppes, la fin

Petit article concernant les finitions du carnet à enveloppes : rajouter sur la couverture une étiquette avec les prénoms de la personne à qui tu l’offres, par exemple, et mettre des coins en papier plus épais ou en cuir, c’est joli, ça fait carnet de voyage.

A l’intérieur, ne pas hésiter à ajouter un petit mot pour expliquer aux gens comment ça marche, prévoir du papier et des crayons de couleur ou des feutres pour que les invités décorent et zou, c’est parti !

carnet à enveloppe.jpg

Ça a super bien marché, Caro était ravie et les invités ont trouvé super joli, mission (bien) remplie !