Tuto : la belle enveloppe en tissu

Aujourd’hui il ne reste plus que 3 jours pour finaliser la cagnotte de pré-vente de mon futur recueil de haïkus illustrés Songes Poétiques au fil de l’eau, en Pays Gentiane. Plus de 85% de la somme totale a été récoltée, c’est super ! Pour te remercier, je t’offre un tuto pour réaliser une jolie enveloppe en tissu. C’est celle-là même que je réaliserai en 150 exemplaires pour contenir précieusement le tant espéré recueil. Comment fait-on ? Fastoche !

tutoA

tutoB

tutoC

Si tu veux, participe toi aussi à mon aliénation estivale et permets-moi de râler tout l’été parce que « 150 enveloppes c’est long à faire, et puis ça marche jamais comme je veux, et puis cette cannette elle est toujours vide… »

Allez, les 3 derniers jours, c’est par ici :

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/songes-poetiques-au-fil-de-l-eau

Merci !

Publicités

Tuto : le TireLivre d’or

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui pour fêter la rentrée (ouaïïïeuhh), un tuto papier. Cet été une copine s’est mariée, et à une toute petite semaine du mariage, elle m’a demandé de lui réaliser son livre d’or et une boîte pour réceptionner les enveloppes cadeaux. Ok. Pas de problème. Mais en plus, il y a avait un thème, pour me guider : les volcans. Ah ouais, quand même… Bon ben c’est parti ! Voici donc mon tuto rapido pour réaliser un tirelivre d’or (livre et tirelire à la fois).

collage tirelivre d'or

Il te faut : du carton épais, des feuilles cartonnées de couleur, une trouilloteuse, de la colle, du masking tape glitter, règle, équerre et ciseaux, coton, crochet et aiguille.

Tu coupes un grand rectangle de carton et tu le plies en 3, c’est la couverture de ton tirelivre d’or, l’épaisseur du milieu sera l’épaisseur du dos. Pour les dimension tu te calques sur celles des enveloppes que tu vas mettre à l’intérieur, avec un cm de plus en haut, en bas et sur les côtés.

Tu prépares l’intérieur : tu trouillotes 2 fois chaque enveloppes (j’en avais prévu 45) et tu coupes des pages dans le papier couleur cartonné, que tu trouillotes aussi deux fois, aux mêmes endroits que les enveloppes. Tu alternes une enveloppe, une feuille de couleur (voir photo). Voilà le corps de ton tirelivre qui est prêt.

Tu gères ta couv’ : à l’extérieur tu prépares ton fond (sur papier kraft pour moi), tes illustrations en collage. Tu mets un peu de dentelle de Calais parce que c’est précieux comme l’amitié. Et puis c’est un mariage, hein, les volcans ça va bien deux minutes, moi j’te colles des froufrous un peu partout. Tu fais une petite étiquette qui reprend les prénoms des deux amoureux ainsi que la date de leur union. Tu colles ce fond sur ton carton de couverture. Tu bois un thé dans ta tasse flamands roses, elle est belle malgré sa anse cassée et tu l’as bien mérité.

Comme c’est cracra à l’intérieur, tu coupes 3 rectangles dans un papier cartonné coloré (rouge pour moi), tu colles sur les trois parties intérieurs de la couverture. Tu rajoutes un peu de masking tape pour les paillettes. Tu perces 2 trous dans l’épaisseur du dos, aux mêmes endroits que sur les pages et les enveloppes (voir photo).

Maintenant il te faut relier le corps du livre à sa couverture : tu prends ton crochet, ton coton et tu fais une chaine de 20 mailles en l’air. Tu tournes et tu crochètes une maille serrée dans chaque maille en l’air. Tu coupes, tu passes dans les trous de couv’, de feuilles et d’enveloppes, tu couds pour refermer. Tu fais pareil pour le 2ème trou (voir photo). Avec un peu d’organisation, t’as même pu les confectionner au creux de ton canapé.

Sur la 1ère page, tu peux reprendre le thème du faire-part de mariage, c’est joli, c’est assorti, ça fait plaisir. Tu écris un petit blabla pour expliquer comment ça marche (en gros on écrit un petit mot, on gribouille un petit dessin sur les pages en couleur pour les souvenirs de la soirée, et on remplit les enveloppes avec des cartes et des sous pour que les mariés puissent s’envoyer en voyage de noce).

Bravo, c’est fini !

 

Mon sac Sioux 3/3

Suite et fin de l’aventure Sioux. Maintenant, pour quand on ira là-bas :

Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !
Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !

Toi et moi, on sera parée !

La fin du tuto : réaliser au crochet et avec la même laine l’épaisseur du sac : monter 20 mailles en l’air au crochet n°5, et faire 2 rangs de demi-brides. À réaliser en 2 exemplaires, et à coudre au sac (j’utilise un crochet plus petit, et des mailles serrées).

Pour la bride, on fait tout pareil : des mailles en l’air au crochet n°5 sur la longueur souhaitée, puis un retour en demi-bride. Ensuite j’ai utilisé un crochet plus fin, une laine plus foncée et j’ai crocheté un tour complet en demi-bride. Arrête tout, rentre tes fils et attache ta bride à ton joli sac

J’ai fini en rehaussant les côtés du sac par un rang de mailles serrées avec la laine plus foncée, pour contraster. Et toi ?

Mais d’après moi il manque un petit quelque chose sur le devant du sac : broderie de plumes ? Mini attrape-rêves ? Vraiment j’en fais toujours trop et je devrais m’arrêter là ?

J’espère que mon tuto t’aura servi, je ne suis pas contre quelques photos de réalisation, ça fait toujours plaisir !

A bientôt, pour tout autre chose…

Tuto : mon sac Sioux, 2/3

Bonjour-bonjour,

voici la suite de la saga Amérindienne de l’été, parce que des fois on se retrouve là :

De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Yakari. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.
De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Œil d’Aigle. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.

Matériel :

Deux rectangles de tissu pour la doublure (42*23 cm et 12*22 cm), une fermeture éclair, un morceau de biais de couleur assortie au tissu, un morceau de cuir préalablement frangé.

Comment on fait ?

T’es prête ? Tu couds le biais sur la partie la plus large du petit rectangle (n°1). Tu définies les largeurs de pochettes qui te seront utiles à l’intérieur du sac (perso 8 cm pour le téléphone, 3,5 cm pour le stick à lèvres et le reste pour le permis de conduire, la carte d’identité et un petit carnet), tu positionnes le petit morceau de tissu  à 20 cm du haut du grand, biais en haut, puis tu couds les coutures verticales des pochettes (n° 2, 3 et 4). Pense raccourcir la profondeur de la pochette n° 3 par une couture horizontale (sinon c’est la galère pour récupérer ton stick à lèvres !). Tu fais un rentré intérieur sur le bas du petit rectangle et tu couds.

Tu positionnes ta fermeture éclair dans la partie haute rectangle de tissu (n° 5. C’est là que tu rangeras désormais tes serviettes hygiéniques et tes tampons. Ça sera plus jamais la loose quand tu veux juste sortir un crayon de ton sac et que tout s’étale). Tu couds tant bien que mal (plutôt mal pour ma part).

Tu fais des rentrés sur les 4 côtés du grand rectangle et tu prends « en sandwich » les côtés du petit rectangle, tu repasses bien (là c’est important).

Tu positionnes ton tissu sur le rectangle crocheté les soirs précédents, tu mets tes piquettes et tu commences par coudre la longueur de gauche. Tu continues par le bas, la longueur de droite et là tu n’oublies pas d’insérer ta frange en cuir entre la partie crochetée et le tissu de doublure intérieure (n°6). Tu dis bien des gentilles choses à ta machine à coudre, tu pries pour avoir assez de fil dans ta canette et pour ne pas casser ton aiguille, tu termines.

Pfiou, quand même, t’as bien sué, tu mérites d’arrêter là pour cette fois. Si le cuir dépasse, tu le coupes. Si l’envie t’en prends, tu commence déjà à ranger des p’tites affaires dans les pochettes. C’est cute !!!

Suite et fin la prochaine fois, c’est l’été indien…

 

 

Concours : Ouvrez Ouvrez les Livres aux Bébés

Bonjour-bonjour,

vous avais-je déjà fait remarquer que je n’aimais pas travailler pour rien ? Alors quand j’ai découvert le concours OOLB (Ouvrez Ouvrez les Livres aux Bébés) qui permet de présenter un album jeunesse et dont le vainqueur se voit publié par la région Auvergne et distribué à tous les bébés nés dans des maternités auvergnates ou adoptés en 2015, je me suis dis « hey, ce serait pas mal de présenter Petit Homme à ce concours ! ».

Bon, en fait, je voulais aussi présenter Lili Radis mais ce dernier n’est pas tout à fait prêt et on n’a le droit qu’à une candidature par an. Ce sera donc pour l’an prochain.

Avec Françoise, l’auteure, on a repris notre album et on l’a retravaillé pour qu’il « colle » aux exigences du concours. Au niveau illustration, on était bien, il en fallait entre 10 et 12, on en a 12. Par contre il a fallu tailler dans le vif au niveau du texte : l’histoire comptait quelques 900 mots alors que le jury n’en accepte que 400. Aïe. Plusieurs lectures, relectures et réécritures on été nécessaires pour arriver au résultat quasi inespéré de 398 mots. Ouf, c’est bon. Cet album pourra accompagner l’enfant de la naissance à l’apprentissage de la lecture, comme c’est demandé dans le règlement.

Le format maintenant : au départ, on avait songé à un livre rond, comme la Terre. Mais au final, ça coûte très cher en impression, et c’est pas pratique du tout du tout pour ranger dans une bibliothèque. Le concours impose un format à l’italienne, mais les illustrations peuvent ne pas être en pleine page. On a donc pris en compte cela et gardé mes illustrations rondes au milieu de chaque page.

9ème illustration : Petit Homme arrive en Australie
9ème illustration : Petit Homme arrive en Australie

Le dossier est envoyé, il y a un 1er tour pour choisir une dizaine de projets le 16 septembre, puis si nous sommes retenues il faudra envoyer les originaux pour le second tour de sélection, mi-octobre.

Plus de renseignements sur la page du concours ici : http://www.puydedome.com/?IDINFO=_44386_44454

Maintenant croisons les doigts, et espérons passer le 1er tour de sélection ! Quoi qu’il en soit, nous allons recevoir une petite fiche de conseils à la suite de ce concours, toute critique sera bonne à prendre, c’est déjà ça de gagné.

A bientôt !

 

Agenda Dédicace

Bonjour-bonjour,

juste un petit mot pour dire que je serais en dédicace avec ma comparse auteure du Petit Livre des Cacas au festival Zinzins de Lecture, le samedi 14 juin à Ussel.

Lieu : centre culturel

Horaires : de 10h à 18h.

De même, vous pouvez me retrouver exposée dans les vitrines de certains commerçants d’Ussel, à la cordonnerie dans la rue piétonne principale et chez le marchand d’alcool mille et une vignes.

Quand : du 09 au 28 juin

Voici quelques photos, n’hésitez pas à flâner et à regarder !

Exposition illustrationpourlesenfants, Ussel 2014 Expo 002 Expo 004 Expo 005

Trop tôt ? Une deuxième chance le dimanche 03 août 2014 au salon du livre de Champs-sur-Tarentaine, dans le Cantal.

Lieu : salle polyvalente

Horaires : 10h-18h

Alors, on s’y rencontre ?

Petit Homme : illustration ET couture !

Bonjour,

lorsque je disais précédemment qu’il était dommage que cet album n’est rien donné de concret, ce n’est pas exactement vrai. En fait, il m’a servi pour… de la couture ! Avec son graphisme tout doux, c’est une base parfaite pour des cadeaux de naissance ou pour les enfants, notamment la 1ère illustration qui présente Petit Homme bébé. On le retrouve donc à la maison sur un T-Shirt et un oreiller nuage pour mon Petit Loup et chez de nombreuses copines sous forme de bouillotte en noyaux de cerises, excellentes, paraît-il, pour combattre les maux d’estomac des tout-petits.

J’ai fait imprimer le dessin sur du tissus, sur le site Motif Personnel qui permet de créer son tissu personnalisé : on envoie le fichier, on attend une dizaine de jours et hop, ça arrive dans la boite aux lettres ! Le principe est vraiment super, pour des créations originales et personnalisées !

Un lien entre l'illustration et la couture
Un lien entre l’illustration et la couture
Bouillottes en noyaux de cerises
Bouillottes en noyaux de cerises

Finalement, c’est quand même pas si mal tout ça ! En attendant, peut-être, une impression…

Petit Homme : un album rond comme la Terre 2/2

Bonjour !

J’avais proposé la fois passée de parler encore un peu de l’album Petit Homme, et de présenter l’idée directrice. Françoise, l’auteur du texte, souhaitait que cet album soit illustré en rond, pour qu’il représente la Terre et le voyage sans fin du petit héros. C’était une bonne idée de départ, et pas tellement contraignante en fait. Le rendu est tout doux, avec des couleurs vraiment claires, c’est un livre léger comme une bulle !

Petit Homme se repose de tous ces voyages, et rêve des autochtones qu'il a rencontrés.
Petit Homme se repose de tous ses voyages, et rêve des autochtones qu’il a rencontrés.

Sur la partie extérieure des illustrations on retrouve un élément en lien avec l’histoire répété en cercle, ici les différents personnages croisés tout au long de l’aventure, en dessous un tipi. C’est donc ces trois lignes directrices qui m’ont guidées lors du travail d’illustration : des collages de définitions, une forme ronde, un élément stylisé répété sur l’extérieur de l’illustration. C’est un projet que j’ai vraiment aimé mener, dommage que pour l’instant il n’y ait pas de finalité réelle…

Petit Homme chez les Indiens d'Amérique
Petit Homme chez les Indiens d’Amérique

Vous aimez ?

Petit Homme : l’album qui prend son temps…

Bonjour,

aujourd’hui je ressors un vieux projet de mes cartons pour vous le montrer. Il s’agit de Petit Homme, le tout premier album que j’ai illustré alors que j’étais, cette fois-ci, très jeune maman. C’est Françoise Persiani, une auteur de livre jeunesse avec qui je travaille au collège qui m’a proposé l’histoire de ce petit garçon qui souhaite voyager, faire le tour du monde et apprendre de ses rencontres. C’est pour cet album que j’ai commencé à réaliser des fonds pastellisés à la gouache et à coller les personnages par dessus (technique reprise par la suite pour les étiquettes de bière et pour Les cahiers de Salomé). J’ai eu aussi envie de rajouter des collages de définitions découpées dans le dictionnaire, en rapport avec les pays traversés par Petit Homme, en me disant qu’à chaque découverte il emmagasinait des connaissances nouvelles, et que comme elles s’additionnaient entre elles cela créait un peu comme le dictionnaire de sa vie…

Petit Homme chez les Inuits
Petit Homme chez les Inuits

Voici déjà une première illustration, avant de vous expliquer le concept du format et la ligne directive des illustrations dans un prochain article. Qu’en dites-vous ?