Tuto

Petit récapitulatifs des quelques tutos disséminés deci delà sur ce blog. Au programme : dessin, couture, tricot et découpage. Yihaa !!!

Tuto n° 29 : le tirelivre d’or

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui pour fêter la rentrée (ouaïïïeuhh), un tuto papier. Cet été une copine s’est mariée, et à une toute petite semaine du mariage, elle m’a demandé de lui réaliser son livre d’or et une boîte pour réceptionner les enveloppes cadeaux. Ok. Pas de problème. Mais en plus, il y a avait un thème, pour me guider : les volcans. Ah ouais, quand même… Bon ben c’est parti ! Voici donc mon tuto rapido pour réaliser un tirelivre d’or (livre et tirelire à la fois).

collage tirelivre d'or

Il te faut : du carton épais, des feuilles cartonnées de couleur, une trouilloteuse, de la colle, du masking tape glitter, règle, équerre et ciseaux, coton, crochet et aiguille.

Tu coupes un grand rectangle de carton et tu le plies en 3, c’est la couverture de ton tirelivre d’or, l’épaisseur du milieu sera l’épaisseur du dos. Pour les dimension tu te calques sur celles des enveloppes que tu vas mettre à l’intérieur, avec un cm de plus en haut, en bas et sur les côtés.

Tu prépares l’intérieur : tu trouillotes 2 fois chaque enveloppes (j’en avais prévu 45) et tu coupes des pages dans le papier couleur cartonné, que tu trouillotes aussi deux fois, aux mêmes endroits que les enveloppes. Tu alternes une enveloppe, une feuille de couleur (voir photo). Voilà le corps de ton tirelivre qui est prêt.

Tu gères ta couv’ : à l’extérieur tu prépares ton fond (sur papier kraft pour moi), tes illustrations en collage. Tu mets un peu de dentelle de Calais parce que c’est précieux comme l’amitié. Et puis c’est un mariage, hein, les volcans ça va bien deux minutes, moi j’te colles des froufrous un peu partout. Tu fais une petite étiquette qui reprend les prénoms des deux amoureux ainsi que la date de leur union. Tu colles ce fond sur ton carton de couverture. Tu bois un thé dans ta tasse flamands roses, elle est belle malgré sa anse cassée et tu l’as bien mérité.

Comme c’est cracra à l’intérieur, tu coupes 3 rectangles dans un papier cartonné coloré (rouge pour moi), tu colles sur les trois parties intérieurs de la couverture. Tu rajoutes un peu de masking tape pour les paillettes. Tu perces 2 trous dans l’épaisseur du dos, aux mêmes endroits que sur les pages et les enveloppes (voir photo).

Maintenant il te faut relier le corps du livre à sa couverture : tu prends ton crochet, ton coton et tu fais une chaine de 20 mailles en l’air. Tu tournes et tu crochètes une maille serrée dans chaque maille en l’air. Tu coupes, tu passes dans les trous de couv’, de feuilles et d’enveloppes, tu couds pour refermer. Tu fais pareil pour le 2ème trou (voir photo). Avec un peu d’organisation, t’as même pu les confectionner au creux de ton canapé.

Sur la 1ère page, tu peux reprendre le thème du faire-part de mariage, c’est joli, c’est assorti, ça fait plaisir. Tu écris un petit blabla pour expliquer comment ça marche (en gros on écrit un petit mot, on gribouille un petit dessin sur les pages en couleur pour les souvenirs de la soirée, et on remplit les enveloppes avec des cartes et des sous pour que les mariés puissent s’envoyer en voyage de noce).

Bravo, c’est fini !

 

Tuto n° 28 : les épaulettes façon militaire, au crochet

Bonjour-bonjour,

vient le temps du mois d’Août, vient le moment où tu demandes à ton Petit Lion ce qu’il souhaite pour son anniversaire, et vient sa réponse, quelque peu déroutante : « un ensemble traditionnel chinois et une veste avec des épaulettes militaires » What ? Et les Playmob’ alors, c’est fait pour qui ?

Bon, un site internet de vente entre particlulier te permets de trouver la 1ère partie du cadeau sans trop de problème, pour pour la 2e, va falloir sortir le crochet…. Je te propose donc aujourd’hui de te fabriquer des épaulettes façon militaire, pour donner de l’allure à ta trop sage petite veste noire.

Matériel : du coton ou de la laine rouge, du galon doré, du galon à frange façon frange de balais et 2 boutons dorés qui claquent, un crochet n° 3,5, aiguille à laine et paire de ciseaux, ça tu t’en doutais.

DSCF3428

 

L’épaulette, la partie ronde :

Il va donc falloir crocheter en rond. Commence par une chaînette de 4 mailles en l’aire, ferme en rond. Crochète 6 mailles serrées dans ce rond de départ puis

2 mailles serrées dans chaque mailles > 12 mailles / *1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante » > 18 m / * 1 maille serrée, 1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante* > 24 mailles / * 1 maille serrée, 1 maille serrée, 1 maille serrée, 2 mailles serrées dans la suivante* > 30 mailles.

 

L’épaulette, la partie rectangulaire :

Tu ne coupes pas ton fil et tu continues en faisant 20 mailles en l’air, comme ça, accrochées à ton rond. Tu retourne le travailles et tu crochètes 1 maille serrée dans chaque, en prenant bien soin à chaque fois que tu arrive au niveau du rond de le crocheter à la bande que tu fabriques, pour que ça ne devient qu’une seule et unique pièce.

DSCF3427

L’épaulette, le décor :

Tu couds ton galon doré sur toute la longueur de l’épaulette en pensant bien à commencer un bon centimètre sur le dessous pour pas que ça s’effiloche. Tu couds la frange uniquement sur la partie ronde. Tu couds ton bouton doré pile au milieu du rond rouge, sur le galon. Puis tu couds ton épaulette militaire sur ta veste ! Eh, c’est pas fini ! Il t’en reste une 2e à fabriquer !

DSCF3431

L’enfant heureux :

C’est lui !

IMG_20170815_100752

Pour l’instant et avec une paire de chaussettes blanches, on peut le faire passer pour un tribute to Michael Jackson, c’est plus facile que de s’interroger sur le type d’éducation qu’on a donnée qui mènerait à cette demande. Mais réfléchi : la même épaulette avec du rose  et de l’argenté et c’est nettement plus girly !

 

Tuto n° 27 : le bustier top crop façon sirène

Bonjour-bonjour,

Je te propose une nouvelle saga estivale qui te permettra de te prélasser façon sirène d’ici quelques semaines. Parce que des fois, tu te retrouves là :

Exif_JPEG_420

Tu joues ? Il te faut :

Un crochet n° 5, 2-3 pelotes de laine adaptée, des coquillages, du fil pour faire des franges. Allez, go !

Étape 1 : crocheter un rectangle.

Crochète 102 mailles en l’air pour faire ta chainette de base (plus ou moins selon ta taille. Il ne faut pas que ça fasse complètement le tour de ton buste car il y aura une ouverture sexy dans ton dos, ouais !).

R1 : Crochète une bride dans la 3e maille de ta chainette, puis une bride dans chaque maille.

R2 à R 13 : une bride dans chaque bride. J’ai oublié de préciser qu’en plus c’est facile ?

Étape 2 : crocheter un quadrillage.

R 14 : 5 mailles en l’air, crochète 1 bride dans la 3e maille puis * 2 mailles en l’air, sauter 2 mailles, 1 bride*. Répète.

R 15 à 24 : tout pareil. Tu peux décider de faire plus ou moins long, selon ta morphologie et ce que tu souhaites laisser à l’air libre ou non ! Bon t’as bien travaillé pour cette fois, on s’arrête là. Mais ça va ressembler à quoi ?

IMG_20170725_143139.jpg

On continue ? Normalement, t’as crocheté un joli rectangle plein en haut pour cacher ta poitrine puis quadrillé jusque vers le nombril, parce que t’es quand même un peu audacieuse, hein ?

Bon, aujourd’hui on va élargir le rectangle sur la gauche et sur la droite et ajouter un rang de trous trous qui servira à ceinturer ce bustier.

Étape 3 : rallonger par la droite.

Tourne ton ouvrage pour avoir un rectangle plus long que large.

R 1 : Pique ton crochet dans l’angle des quadrillages, fais 3 mailles en l’air puis 2 brides dans le même carré de quadrillage. Puis 3 brides dans chaque carré. Une fois que tu arrives à la partie non quadrillée, tu fais des demi-brides que tu réparties également sur le reste de la longueur.

R2 à R4 : Une bride dans chaque maille.

R5 : 5 mailles en l’air, une bride dans la 3e maille du rang, 3 mailles en l’air, *sauter 2 mailles, une bride*. Répète Tout le long, ça fait les trous trous dont je t’ai parlé plus haut, ce sont les passants pour ceinturer ton bustier. En finition, tu fais un rang de demi-brides, tu coupes le fil, tu le rentres.

Étape 4 : rallonger par la gauche.

Tu fais tout pareil du côté gauche de ton bustier. Rooh, dis, ça prend forme ! Tu peux être contente et entonner à tue tête la chanson de Sébastien le Crabe, la bien nommée « Sous l’océan ».

Bien ! J’espère que tu ne t’es pas endormie avec cette fichue chanson qui reste en tête : Sous l’océan, sous l’océaaan. Moi ça va. Aujourd’hui, suite et fin de la saga de l’été : on termine ton bustier pour que tu puisses scintiller sous les embruns marins jusqu’à la rentrée !

Étape 5 : les finitions.

Cordelette : On voit le bout, c’est bien ! Il te faut désormais fabriquer une cordelette. Tu dois couper 3 fils qui font 5 fois la longueur souhaitée. Tu donnes leurs extrémités à une personne qui t’aide (un enfant, un mari. A défaut un bout de scotch mais c’est plus long) et tu gardes les autres extrémités. Chacun commence à tourner les 3 fils, chacun dans un sens différent. Quand ça commence à être serré serré, tu récupères les extrémités de ton partenaire, tu plies la corde en deux, tu secoues vigoureusement et l’affaire est faite. Tu noues et tu passes dans les trous trous du bustier, ouais, ça ferme !

Exif_JPEG_420

Franges : Avec un fil de couleur différente mais assortie, tu coupes des brins par paquets de 5, de même longueur et tu les noues dans chaque carré de quadrillage du bas de ton bustier. Longueur selon tes souhaits.

Exif_JPEG_420

Coquillages : comme tu es une sirène, tu vas coudre des coquillages sur ton bustier, c’est joli, c’est clinquant, tu vas faire ton petit effet. N’essaie pas de les percer, c’est dur, choisi plutôt des coquillages qui offre une ouverture créée directement par Dame Nature !

 

Le détail du haut :

Bon, là tu vas reprendre ton crochet, ta laine et on fait une petite finition pour éviter que tout glisse dans la soirée et que l’on te taxe d’exhibitionnisme. Tu vois, j’ai pensé à tout !

Sur le 1er rang, calcule où tombe pile le milieu de ton bustier. Insère une épingle à nourrice pour t’en souvenir.

R1 :  Remonte 12 mailles en avant et crochète 3 mailles en l’air, puis 1 bride, 1 bride,  9 mailles en l’air (sauter 9 mailles), crochète 2 brides pile au milieu, là où tu avais placé ton épingle à nourrice, 3 mailles en l’air puis 2 brides toujours au même endroit, 9 mailles en l’air (sauter 9 mailles) et 1 bride dans les 3 prochaines mailles.

R2 à R4 : crochète 3 mailles en l’air, puis 1 bride, 1 bride,  9 mailles en l’air (sauter 9 mailles), crochète *2 brides, 3 mailles en l’air, 2 brides*  dans l’arceau formé par les 3 mailles en l’air du rang précédent, 9 mailles en l’air (sauter 9 mailles) et 1 bride dans les 3 prochaines mailles.

Exif_JPEG_420

A chaque extrémité, crochète une chainette qui te permettra de nouer le bustier dans ton dos.

Cette fois-ci, bravo tu as réussi ! Tu peux assortir ton bustier de sirène à un legging façon écailles de poisson, tu peux porter 2 jambières sous chaque genoux qui imiteront à merveille la queue de la sirène et qui te permettront tout de même d’onduler sur les rythmes musicaux, tu choisis une belle perruque verte ou bleue et tu travailles ton maquillage. Woutch, my little mermaid !

IMG_20170712_114830.jpg

 

Tuto n° 26 : la robe de dresseuse de licorne

Bonjour-bonjour,

il y a fort longtemps, j’avais entrepris de réaliser ma robe d’anniversaire de middle-life, une robe de dresseuse de licorne, woutch !

Elle a été prête à temps, je l’ai porté le jour J et même pour aller surveiller le brevet, la classe. Et comme je suis partageuse, je te donne le DIY pour en faire une toi-même.

Matériel : une robe jolie mais qui pêche par sa sobriété / un assortiment de 6 couleurs de laine ou de coton dans une tonalité guimauve (compte 2 pelotes par couleur)  / un crochet de la taille de ta laine / des patchs licorne et arc-en-ciel / aiguille à laine / ciseau / du temps devant toi.

La mise en œuvre : En fait il faut simplement crocheter un jupon que tu vas coudre par dessus ta robe trop sobre (qui termine elle-même par du jupon de tulle, c’est plus joli. Tu commences par mesurer ta taille et tu fais une chainette qui correspond à cette longueur. Puis tu refermes en la 1ère maille avec la dernière pour pouvoir crocheter en rond et n’avoir aucune couture à faire (gné hé !). Tu commences ton 1er rang par des brides dans chaque maille et comme tu as préalablement repérer le milieu de la longueur, tu sais exactement à quel moment tu vas intégrer le motif « ananas » que tu as choisi, en suivant cette grille :

ananas.jpg

(Source : http://www.modelecrochet.fr/modele-crochet-jupe/modele-crochet-jupe-10/)

Comme tu aimes les défis, tu vas te creuser la tête pour alterner tes couleurs guimauve : tu prévois 7 bandes de brides de chaque couleurs, ensuite tu change de couleur au niveau des brides mais tu penses bien à terminer ton motif ananas de la couleur dont tu l’as entamé (de nombreux fils à couper sont à prévoir !). Perso j’ai choisi : bleu – vert menthe – bleu clair – jaune -bleu – mauve. Je termine par du blanc tout droit.

Pour fignoler la chose, tu couds ton beau jupon sur la robe de base, tu couds un petit ruban noir en guise de ceinture et de démarcation, tu couds ou tu termocolles tes écussons licorne et arc-en-ciel sur le haut de ta robe. Tu sors tes résilles et tes plus belles bottes roses et t’es prête.

Et voilà le travail !

montage_robe

Désormais tu peux aller dresser d’la licorne, mais c’est pas easy easy à trouver dans les monts du Cantal. Si t’as des spots, partage !

Tuto n° 25 : le trop joli carnet à enveloppes

Bonjour-bonjour !

Tu as été récemment missionnée pour réaliser une boite à enveloppe pour les 20 ans d’une copine ? (ouais, d’accord, de la fille de copains). Tu n’en fais qu’à ta tête et décide de laisser tomber le côté boite ? Welcome ici, dès la fin de la lecture de cet article, tu sauras réaliser un carnet d’enveloppes dans lesquelles les invités à la surfête pourront glisser qui un petit mot gentil, qui une carte d’anniversaire, qui un p’tit billet.

Le matériel : des enveloppes kraft ou colorées, des calendriers, de la colle vinyle, un beau papier pour l’extérieur, un papier uni assorti pour l’intérieur, deux aiguilles à coudre, un cutter du fil coton de 2 couleurs assorties pour la reliure copte.

Étape 1 : demande à ton Papa le Banquier 2 calendriers de l’an passé : 1 pour servir de couverture à ton carnet, l’autre pour découper au cutter et coller sans tout cochonner.

DSCF1143.JPG

Étape 2 : découpe 2 rectangles dans le carton du calendrier de, par exemple 18*17 cm. Découpe dans le papier uni deux rectangles de17*16cm. Colle tes rectangles de calendrier sur le joli papier, coupe les angles en biseau à 2 mm au dessus des coins, rabats et colle.

DSCF1145.JPG

Étape 3 : Quand c’est sec, colle les rectangles unis face intérieure des couvertures. Maudis-toi parce qu’à cause une ou deux petites secondes d’inattention dans le magasin, t’as pas été fichue de prendre deux feuilles du même marron. Ça se voit, c’est la loose.

DSCF1147

Étape 4 : ton carnet sera constitué d’enveloppes et non de cahiers de feuilles. Il te faut donc découper les enveloppes à la taille du carnet en leur donnant une forme de rabat triangulaire, parce que t’aimes pas quand ça fini tout droit. Soit. Bon courage. Et fais les choses dans cet ordre-là et non pas d’abord les enveloppes puis les couvertures, sinon tu risques te rendre compte que tes couvertures sont trop petites et qu’il te faut redécouper et enlever 1 cm sur la longueur de tes 30 enveloppes (no comment).

DSCF1148.JPG

Étape 6 : maintenant tu vas percer des trous. à 4 cm des extrémités de chaque enveloppe sur la partie opposé au rabat et à 4,5 cm des extrémités des 2 couvertures, pour y coudre les enveloppes. Pour les couvertures, donne-t’en à cœur joie avec un tournevis et un marteau, c’est assez rigide ma foi.

Étape 7 : la reliure copte. Là ça se complique. Déjà parce que tu te rends compte que chaque enveloppe doit être reliée donc ça va te prendre un temps fou, ensuite parce que c’est pas tant compliqué mais pas easy-easy à expliquer. Bon. Tu enfiles une longue aiguillée de ton coton couleur 1 puis une 2e de ton coton couleur 2. Tu passes les 2 aiguilles de l’intérieur de la 1ère enveloppe (dans les trous !) vers l’extérieure, tu noues les extrémités solidement (le nœud est donc dans l’enveloppe), tu ressors chaque aiguille par les trous de la couverture, et tu renfiles dans les trous de l’enveloppe (ça fait comme une boucle autour de la couverture). Avec ton aiguille de fil couleur 1 tu passes dans le trou du fil couleur 2, et vice versa. Tu passes ton aiguille entre l’enveloppe et la couverture de l’intérieure vers l’extérieure et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

Le moment est venu de prendre une 2e enveloppe, de passer chaque fil dans les trous de l’enveloppe précédemment réalisés (de l’extérieur vers l’intérieur de l’enveloppe), puis tu passes l’aiguille avec le fil couleur 1 dans le trou du fil couleur 2, et vice-versa (donc les aiguilles ressortent de l’enveloppe), et enfin du passes ton aiguille entre l’enveloppe et la couverture de l’intérieur vers l’extérieur et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

3e enveloppe, même punition : enfile chaque fil dans les trous précédemment réalisés, puis tu passes l’aiguille avec le fil couleur 1 dans le trou du fil couleur 2, et vice-versa, et du passes ton aiguille entre l’enveloppe n° 1 et l’enveloppe n° 2 de l’intérieure vers l’extérieure et tu fais pareil avec la 2e aiguille.

Comme tu commences à t’agacer, je vais te mettre un montage photo et te proposer de jeter un œil sur Y*t*b* à comment réaliser un carnet avec une reliure copte, ce sera sûrement plus simple.

reliure cope

Quand c’est bien fait, ça forme 2 jolies tresses qui lient les enveloppes entre-elles, chou !

Dernière étape : tu as regardé ta vidéo, tu as pesté parce que cet article est vraiment mal expliqué, en plus le montage photo se lit de bas en haut et de droite à gauche, c’est n’importe quoi mais à force de patience (à aucun moment je n’ai précisé que c’était un cadeau rapide, tu t’en souviens maintenant ?), tu arrives à un résultat plutôt satisfaisant.

carnet fini

Hey, t’as remarqué ma poupée attirepoussante de Julien Martinez en haut à gauche ? Trop belle !!!!

Bravo, c’est fini, y a plus qu’à offrir le carnet sans tomber dans la nostalgie poisseuse (oui, mais quand je t’ai connue, t’avais que 10 ans…) et surtout surtout SURTOUT espérer que personne n’ai l’idée déplacée de vomir dessus.  Parce que ça aussi c’est poisseux.

Concernant les finitions du carnet à enveloppes : rajouter sur la couverture une étiquette avec le prénom de la personne à qui tu l’offres, par exemple, et mettre des coins en papier plus épais ou en cuir, c’est joli, ça fait carnet de voyage.

A l’intérieur, ne pas hésiter à ajouter un petit mot pour expliquer aux gens comment ça marche, prévoir du papier et des crayons de couleur ou des feutres pour que les invités décorent et zou, c’est parti !

carnet à enveloppe.jpg

Ça a super bien marché, Caro était ravie et les invités ont trouvé super joli, mission (bien) remplie !

Le prochain tuto t’apprendra à évoluer dans la vie quotidienne en portant une robe d’ éleveuse de licorne. Wouhou !

 

Tuto n° 24 : ma trousse organisateur de sac

Bonjour-bonjour,

encore quelques jours avant les fêtes, l’occasion peut-être de fabriquer quelques petits cadeaux maison ? Je te propose aujourd’hui ma version de la trousse qui organise ton sac quand t’es une une personne définitivement peu organisée.

Elle est petite (19cm*12cm), pratique, et avec un brin de patience en plus serait parfaitement fignolée. Bon, on ne se refait pas, hein. La voici la voilà :

organisateur

Détails à ne pas manquer : un magnifique carnet cuir Harry Potter déposé par le Père Noël cette année, des ongles étincelants grâce à mon vernis doré pailleté et mon kit de couture poupée vaudou qui ne quitte plus mon sac…

J’ai essayé d’être pratique, il y aura donc une liste de matériaux et un plan à suivre. Diantre, mais que vais-je donc pouvoir prendre comme bonnes résolutions pour la prochaine année ?

Matériaux nécessaires : un rectangle de tissu un peu épais pour l’extérieur (24cm*19cm), le même pour l’intérieur (ici c’est celui avec les chaussures). Un rectangle de tissu de 12cm*15cm (pochettes supérieures), un de  forme improbable pour les pochettes inférieures et la partie carnet. Du biais pour les rebords et les barrettes, une fermeture éclair de 12 cm pour le côté droit, un ou des bouton(s) pour la fermeture générale, du coton et un crochet assorti pour la anse.

Le plan : attention, bien découper tous les bouts bien droit, ne pas hésiter à repasser (beurk !)

tuto_organisateur

La marche à suivre :

D’abord tu couds les biais sur les deux morceaux  qui correspondent aux pochettes intérieures. Ensuite tu couds les différentes parties du morceau n° 2 sur le tissu n°1 (= suivre les pointillés). Tu fais pareil avec le morceau n°3 sur le morceau n° 2.

Tu couds la fermeture éclair à droite du tissu intérieur (en prenant l’épaisseur des tissus n° 1 et 3) et à gauche du rectangle du tissu extérieur (cela fait un long rectangle). Tu retournes « endroit contre endroit », tu places ton biais qui va te servir à tenir tes barrettes, tu couds tout le long à 1 cm des bords (tu fais ton zigzag pour que ce soit plus solide). Tu retournes grâce à la fermeture éclair que tu avais préalablement laissée entrouverte (ouf !) et tu fais bien ressortir les angles à l’aide de la pointe d’un crochet ou d’une paire de ciseaux. Tu couds au milieu sur toute la longueur pour définir la largeur de la partie trousse.

Comme t’es pas si organisée que ça, tu te rends compte que c’est beau mais que ça ne ferme pas (sauf la trousse qui renferme précieusement tes serviettes et tampons grâce à la fermeture éclair). Dommage. Du coup, tu rajoutes un ou deux beaux et gros boutons en plein milieu de l’extérieur de la pochette, tu crochètes vite fait une anse en coton et tu te dis que c’est bien mieux comme cela.

Et c’est fini pour aujourd’hui ! Et là, t’es pas mieux organisée maybe ?

 

Tuto n° 23 : la poupée vaudou kit de couture

Bonjour bonjour,

C’est bientôt Halloween, et pour célébrer comme il se doit la fête des morts, voici un petit tuto bien pratique à balader dans son sac.

Matériel :

crochet 3,5, laine bleue ou verte ou beige. Deux boutons de tailles différentes, un petit cœur voire deux pommettes en feutrine, un petit reste de laine style angora pour les quelques touffes de cheveux. Fil noir pour les cicatrices.

On fait quoi ?

Aujourd’hui tu réalises une poupée vaudou au crochet, qui te sert de kit de couture tout à portée de main et te permet de passer au mieux pour une fille organisée et décalée, au pire pour quelqu’un de passablement dérangée, voire à fuir (ça c’est pour quand tu regardera une collègue en coin, en souriant et en piquant ta piquette ou ton aiguille dans ta poupée vaudou).

imageTu peux remarquer l’ingéniosité de ce kit à défaut de te pâmer devant la qualité de la photo. Le fil autour du cou, façon corde de pendu, sera enfilé dans l’aiguille et pour servir à recoudre un bouton perdu, que l’on se procurera en arrachant un des yeux de la poupée. Les épingles à nourrice et les piquettes feront bien leur travail pour rapprocher momentanément deux parties de tissu qui se seraient éloignées.

Tête et corps :

R1 : 2 ms puis 6 ms dans la 1ère maille à partir du crochet. R2 : 1 augm dans chaque ms (12 m). R3 : répéter *1 augm, 1ms* (18 m). R4 :  répéter *1 augm, 1ms, 1 ms* ( 24 m). R5 : répéter *1 augm, 3ms* (30 m). R6 à R11 : 1 ms dans chaque m. R12 : répéter *1 dim, 3ms* (24 m). R13 : répéter *1 dim, 2ms* (18m).  R14: 1 ms sur chaque m. R 15 : répéter *1 augm, 2ms* (24 m). R 16 à R 23 : 1 ms dans chaque m. Rembourrer. R24 : répéter *1 dim, 2ms* (18 m). R25 : répéter *1 dim, 1ms* (12m). R26: répéter *1 dim, 1ms* (6 m). Coudre pour fermer le bas du corps.

Jambes et bras : 

R1 : 2 ms puis 6 ms dans la 1ère maille à partir du crochet. R2 : 1 augm dans chaque ms (12 m). R3 à R 7 : 1 ms sur chaque m. Rembourrer. R 8 : répéter * 1 dim, 2 ms*  (8 m). Arrêter et coudre au corps.

Tu dois renouveler cette opération 4 fois puis avec du fil noir, coudre des cicatrices selon tes envies. Tu peux rajouter quelques touffes parsemées de (vrais ?) cheveux  du plus bel effet et n’oublie surtout pas le cœur, en feutrine ou en bouton.

Tu peux maintenant compléter ton kit avec du matériel de couture, ranger ta poupée vaudou au fond de ton sac et la sortir au moment le plus opportun.

Citons nos sources : Pour être absolument complète, je me suis très fortement inspirée du tuto du petit bonhomme biscuit de Tiamat crochet, que j’ai détourné en poupée vaudou, moins appétissante mais tellement plus d’actualité ! Alors, qui est envoûté(e) ?

Tuto n° 22 : le hochet bois-crochet

Bonjour-bonjour,

un petit tuto aujourd’hui, pour un cadeau de naissance réalisé en à peine plus de 2h, une fois tout le matériel rassemblé.

Qu’est-ce qu’il faut ? Comme sur la photo : un anneau en bois, 2 grelots, du coton ou de la laine de couleur assorties, des rubans, un crochet (pour moi n°3,5), ciseaux, aiguille, fil de couture.

Comment tu t’y prends ? Tu fais chauffer ton thé, si nécessaire tu fiches le bébé à la sieste, et tu te cales bien dans le canap’ avec tout à portée de main (trop ^dommage d’avoir à te relever).

On commence par l‘habillage de l’anneau en bois. Choisis 2 couleurs qui te plaisent. Monte 10 mailles en l’air et crochète 3 rangs en demi-brides. Change de couleur, crochète 3 rangs en demi-brides, rechange jusqu’à obtenir 5 bandes de couleurs. Arrête et couds autours de l’anneau.

On continue par les poissons : j’ai pris en exemple les sardines que l’on retrouve sur le blog de Steph et sa boite à belette, mais j’ai raccourci car je n’aurais pas eu assez de fil.

2 m en l’air
R1 : 4 ms dans 1ère m
R2 : 2 ms dans la m suivante, 1ms dans suivante répétez – vous aurez alors -6m-
R3 : 2ms dans m suivante, 1ms dans chacune des 2 m suivantes à répétez pour obtenir 8m
R4 : 2ms dans m suivante, 1ms dans chacune des 3m svtes répétez -10m-
R5 : 2ms dans m svte, 1ms dans chacune des 4m svtes répétez – 12m-
R6 au R10 : demi-bride dans chaque ms -12m- Insére le grelot dans la tête puis  rembourre ta sardine avec bourre pour peluche.
R16 : diminuer : diminution jusqu’à la dernière maille. Arrête dernière maille en passant un fil dedans.
Queue de la Sardine :
2m en l’air
R1 : 10 ms dans 1ère m -10m-
R2 : 2ms dans chacune des ms du tour précédent -20m-
Arrêtez votre fil. Plie en 2 le rond et couds les deux parties l’une sur l’autre avec le même fil. Assemble au corps de la Sardine.

Crochète 10 mailles en l’air, puis un rand de mailles serrées dans chaque maille en l’air. Arrête et couds autours de l’anneau en bois. Cela fait, couds ton poisson dessus.

Couds avec du fil et une aiguille les rubans autours de l’anneau en bois.

Et voilà, c’est fini ! Et voici ce que ça donne :

Avant / après

Avant / après

Maintenant tu peux te lever, normalement asteur ton bébé est réveillé !

Tuto n° 21 : Mon sac Sioux

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je te propose un petit projet estival, à suivre cet été, parce que des fois on se retrouve comme ça :

Dans la famille Sioux, je demande le père, la mère, le fils et la fille

Dans la famille Sioux, je demande le père, la mère, le fils et la fille (mais si, cachée derrière sa sucette !)

Or ce jour là, il me manquait le petit sac qui va bien. Nuuuuul ! Ça t’est aussi arrivé ? Pas de soucis, on va se le faire pour la prochaine fois !

Matériel :

2 pelotes de laine ou coton de couleur naturelle, un crochet n° 5 pour aller vite, une chute de cuir taillée en franges, du tissu assorti pour la doublure.

Comment faire ?

Avec le crochet, monter 29 mailles en l’air. Tourner puis crocheter un long long rectangle en demi- brides (pour ma part 42 cm de long).

Hey, c’est déjà la fin de la 1ère étape, et ça te prendra bien 2 ou 3 soirées télé.

voici la suite de la saga Amérindienne de l’été, parce que des fois on se retrouve là :

De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Yakari. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.

De gauche à droite : Perle de rosée, Graine de bison et Œil d’Aigle. Sur la 1ère image tu peux apercevoir la main de Queue de Coton.

Matériel :

Deux rectangles de tissu pour la doublure (42*23 cm et 12*22 cm), une fermeture éclair, un morceau de biais de couleur assortie au tissu, un morceau de cuir préalablement frangé.

Comment on fait ?

T’es prête ? Tu couds le biais sur la partie la plus large du petit rectangle (n°1). Tu définies les largeurs de pochettes qui te seront utiles à l’intérieur du sac (perso 8 cm pour le téléphone, 3,5 cm pour le stick à lèvres et le reste pour le permis de conduire, la carte d’identité et un petit carnet), tu positionnes le petit morceau de tissu  à 20 cm du haut du grand, biais en haut, puis tu couds les coutures verticales des pochettes (n° 2, 3 et 4). Pense raccourcir la profondeur de la pochette n° 3 par une couture horizontale (sinon c’est la galère pour récupérer ton stick à lèvres !). Tu fais un rentré intérieur sur le bas du petit rectangle et tu couds.

Tu positionnes ta fermeture éclair dans la partie haute rectangle de tissu (n° 5. C’est là que tu rangeras désormais tes serviettes hygiéniques et tes tampons. Ça sera plus jamais la loose quand tu veux juste sortir un crayon de ton sac et que tout s’étale). Tu couds tant bien que mal (plutôt mal pour ma part).

Tu fais des rentrés sur les 4 côtés du grand rectangle et tu prends « en sandwich » les côtés du petit rectangle, tu repasses bien (là c’est important).

Tu positionnes ton tissu sur le rectangle crocheté les soirs précédents, tu mets tes piquettes et tu commences par coudre la longueur de gauche. Tu continues par le bas, la longueur de droite et là tu n’oublies pas d’insérer ta frange en cuir entre la partie crochetée et le tissu de doublure intérieure (n°6). Tu dis bien des gentilles choses à ta machine à coudre, tu pries pour avoir assez de fil dans ta canette et pour ne pas casser ton aiguille, tu termines.

Pfiou, quand même, t’as bien sué, tu mérites d’arrêter là pour cette fois. Si le cuir dépasse, tu le coupes. Si l’envie t’en prends, tu commence déjà à ranger des p’tites affaires dans les pochettes. C’est cute !!!

Suite et fin de l’aventure Sioux. Maintenant, pour quand on ira là-bas :

Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !

Trois tipis dans la nuit. Et un sac qui claque en plein jour !

Toi et moi, on sera parée !

La fin du tuto : réaliser au crochet et avec la même laine l’épaisseur du sac : monter 20 mailles en l’air au crochet n°5, et faire 2 rangs de demi-brides. À réaliser en 2 exemplaires, et à coudre au sac (j’utilise un crochet plus petit, et des mailles serrées).

Pour la bride, on fait tout pareil : des mailles en l’air au crochet n°5 sur la longueur souhaitée, puis un retour en demi-bride. Ensuite j’ai utilisé un crochet plus fin, une laine plus foncée et j’ai crocheté un tour complet en demi-bride. Arrête tout, rentre tes fils et attache ta bride à ton joli sac

J’ai fini en rehaussant les côtés du sac par un rang de mailles serrées avec la laine plus foncée, pour contraster. Et toi ?

Mais d’après moi il manque un petit quelque chose sur le devant du sac : broderie de plumes ? Mini attrape-rêves ? Vraiment j’en fais toujours trop et je devrais m’arrêter là ?

J’espère que mon tuto t’aura servi, je ne suis pas contre quelques photos de réalisation, ça fait toujours plaisir !

Tuto n° 20 : Atelier « A l’ombre de mon arbre »

Bonjour-bonjour,

voici le dernier atelier de la saison, présenté lors de la fête du bois de Liginiac, dimanche dernier. Et bien sûr toujours en rapport avec notre album Arbre à rêver que nous dédicacions sous une chaleur torride. Bon que faut-il pour réaliser ce petit tableau champêtre ? Et bien une cartonnette, qui fera office de fond. On peut la peindre avant, ou non. Du papier coloré un peu épais pour faire l’arbre, des petits carrés de papiers colorés pour faire les feuille en origami, de la ficelle, des éléments naturels récoltés dans la nature (petites branches, galets, écorce…) pour le décor.

Après c’est tout simple : on dessine son arbre, on le colle. On réalise moult feuilles colorées que l’on colle autours de l’arbre. Avec les galets, on fait soit un personnage, un animal, un ballon qui s’envole… et on complète le dessin avec un marqueur. Avec les branches on invente un décor. En une bonne demi-heure, c’est fait, à partir de 5 ans. Et la condition sine qua non pour que fonctionne cet atelier : de la colle liquide qui colle et vite, indispensable !

Voici quelques photos :

Oh les p'tits enfants appliqués !

Oh les p’tits enfants appliqués ! Ouh, mais on l’connaît le p’tit dernier…

Mon p’tit truc en plus : pour faire tenir le pliage des feuilles origami, rien de tel qu’un petit peu de scotch double face.Hey, l’air de rien voilà que je me dévoile à toi Lecteur !

On a donc eu des arbres rouges, bleus et marrons, des chats, des ballons qui s’envolent, des hamac, une cabane tout bois avec porte et fenêtre, un dormeur dans un arbre. C’est qu’ils sont inventifs ces petits ! Par contre comme il n’était pas prévu d’horaire précis pour l’atelier  on a eu sur la journée 2 X 2 enfants, puis 8 d’un coup, à un quart d’heure de la fin. Hé oui, on peut pas prévoir…

Tuto n° 19 : l’attrape-rêve poétique

Bonjour-bonjour,

voici aujourd’hui un nouveau petit tuto testé lors du festival des Zinzins de lecture à Ussel : l’attrape-rêve poétique. Bon, là c’était un peu audacieux comme atelier : beaucoup de couture pour des petits enfants. En fait il y avait soit 4 enfants en trop, soit une demi-heure de manque. Mais tout le monde est reparti avec son attrape-rêve terminé (enfin avec quand même 2-3 points de colle à rajouter à la maison), et c’est le plus important.attrape-reve

Voici donc peu ou proue la marche à suivre :

Matériel : branche de bois souple, laine de couleur naturelle, papier, carton, perles et plumes, aiguille à coudre

  1. Avec les 3 carrés de papier couleur, réalise 3 feuilles en origami (oui, sur le croquis il y en a 5 mais j’ai déjà dit que c’était audacieux comme atelier). Perce-les au sommet grâce à l’aiguille.
  2. Choisi une couleur de laine et entoure plusieurs fois la branche souple avec. Cela permet de lui donner une forme bien ronde.
  1. Dessine dans un carton une forme d’arbre (de feuille, d’oiseau….). Découpe-la et perce des trous avec l’aiguille sur le contour, tous les centimètres.. Écris dessus une jolie phrase qui te plaît, ou des mots que tu aimes. Certain ont opté pour un « bonne fête Papa » ou ont dessiné des cerises et des pommes. D’autres ont été inspirées et nous ont écrit cette sentence quasi-nervalienne : le chant de la frêle grive dans la brume du matin. Mais ces Autres-là étaient adultes.
  1. Avec ton aiguille et ta 2e couleur de laine, couds ta forme d’arbre au centre du cercle (c’est trèèèèèès long pour un petit)
  1. Coupe 3 fils de laine : 1 de 30 cm et 2 de 20 cm. Plie-les en deux et noue-les vers le bas de ton cercle (le plus long au centre, puis de chaque côté extérieurs les 2 plus courts. Dispose sur chaque double brin les perles, insère à chaque bout ta feuille en origami et une plume. Colle les 2 parties de la feuille en origami pour lui donner sa forme de feuille.

Comment réaliser la feuille ?  C’est très simple : il faut des carrés de papier de couleurs assorties (3 ou 5).

  • Plier le carré en 2 pour obtenir un triangle.
  • Le positionner devant soit base en bas puis le plier de fines bandes en accordéon du bas vers la pointe.
  • Plier la bande obtenue en 2, au milieu, percer la base de la feuille.
  1. Avec un brin de laine, fabrique une attache en haut du cercle et enfile une perle.Tu te servira de cette attache pour faire pendre ton attrape-rêve au dessus de ton lit et fini les mauvaises nuits !
    blog_attraperêves

    Pour le festival des Zinzins de lecture, on avait remplacé la feuille du bas par des feuilles en origami, pour coller au plus près de notre album Arbre à rêver

     

Tuto n° :  18 :  le T-Shirt en dentelle de crochet

Bonjour-bonjour,

pour fêter le seul et unique pont du joli mois de mai, voici un petit bricolage facile à faire, commencé mercredi et terminé ce vendredi. Il s’agit de customiser un T-Shirt basique en lui adjoignant un dos nu plongeant sublimé de dentelle réalisée au crochet. Fastoche et chic-issime, de quoi porter une queue de cheval tous les jours, faudrait pas gâcher la vue.

Pour cette fois, rien de neuf n’est sorti de mon chapeau, j’ai suivi ce tuto remarquablement bien expliqué chez les ré-créations de sofi.

Seule petite modification : une fois le T-Shirt découpé, j’ai surfilé d’un zig zag avec la machine à coudre  : plus rapide et plus sûr. Et puis il y aura pas mal de couture à la main à réaliser, alors…

Du T-Shirt trop basique, des piquettes, un thé , une MAC...

Du T-Shirt trop basique, des piquettes, un thé , une MAC…

Concernant les parties au crochet :

Fleurs à 7 pétales (10) :

Faire 6 mailles en l’air, fermer en boucle.

R 1 : 4 mailles en l’air puis crocheter dans le cercle *1 bride, 2 mailles en l’air*. Répéter 5 fois.

R2 : Crocheter dans chacun des 7 arceaux formés 3 mailles en l’air (remplacer par une maille serrée dans les arceaux suivants), une bride, 3 doubles brides, une bride, une maille serrée. Fermer avec une maille coulée.

Petits ronds (3) :

Faire 6 mailles en l’air, fermer en boucle.

R 1 : 4 mailles en l’air puis crocheter dans le cercle *1 bride, 2 mailles en l’air*. Répéter 5 fois.

R2 : Crocheter 4 demi-brides dans chaque arceau. Fermer avec une maille coulée.

Grand rond (1) :

Faire 6 mailles en l’air, fermer en boucle.

R1 : 4 mailles en l’air puis crocheter dans le cercle *1 bride, 2 mailles en l’air*. Répéter 9 fois (= 12 arceaux).

R2 : Crocheter dans chacun des 12 arceaux formés 5 mailles en l’air (remplacer par une bride dans les arceaux suivants), 2 mailles en l’air.

R3 : Crocheter dans chacun des 12 arceaux formés 4 brides  (remplacer la 1ère bride du 1er arceau par3 mailles en l’air). Fermer avec une maille coulée.

Alors, qui s’y colle ?

Tuto n° 17 : un porte-clé nature

Bonjour-bonjour,

maintenant que notre album Arbre à rêver est sorti, nous nous acheminons vers la période où il va falloir le présenter dans des salons du livre. Bien souvent, des ateliers avec des enfants sont prévus et le 1er débute dès le mois prochain lors du salon Faites des livres ! à Saint-Junien (en Haute-Vienne).

Il y aura 3 ateliers dans l’été, trois ateliers différents pour ne pas qu’on s’ennuie, nous, mais tous en rapport avec les arbres, la nature et parfois l’origami. Voici donc le 1er atelier que nous allons proposer avec Françoise.

Il s’agit de la création d’un porte-clé nature. Il fallait quelque chose de joli, de rapide à réaliser (on aura seulement 40 à 45 minutes avec une quinzaine d’enfants à chaque fois et ce, 4 fois dans la journée et 2 fois le lendemain !) et qui pourra être gardé et utilisé.

Nous allons donc proposer un atelier en 2 parties : d’abord un mini atelier écriture (un brainstorming autour du mot « arbre » en fait. Chaque enfant devra écrire 4 à 5 mots ou expressions auxquels lui fait penser le mot « arbre »). Puis vient la partie création du porte-clé.

porte-clé nature

Matériel :

  • pour l’anneau : coton, crochet adapté
  • feuilles de couleur un peu épaisses (style chemise cartonnée) dans des coloris naturels, perles en bois, grigris, stylo à encre doré

Marche à suivre :

Pour réaliser l’anneau (en fait les 50 anneaux seront faits en avance, par moi-même…) il faut monter 12 mailles en l’air avec un crochet 3,5 les fermer en un cercle. Ensuite crocheter 15 mailles serrées dans le cercle, fermer avec une maille coulée et laisser les deux fils pendre de chaque côté (on s’en servira pour attacher les feuilles et les perles)

Avec un gabarit, découper 5 feuilles identiques dans 5 coloris et matériaux différents ( carton ondulé, feuille de livre, feuilles de couleurs, cuir…). Écrire les mots et expressions en rapport avec l’arbre sur les feuilles, au stylo doré. Avec une grosse aiguille, attacher les 5 feuilles aux brins de coton qui dépassent de l’anneau. Fermer avec un nœud et enfiler quelques perles de bois et grigris sur ces mêmes brins. Fermer avec un nœud à chaque bout, couper ce qui dépasse.

Pour plus de solidité, je pense que je vais amener du papier transparent à couvrir les livres pour recouvrir chaque feuille.

Astuce : Pour réaliser une jolie feuille, plier un papier en deux, dessiner la moitié de feuille sur la moitié du papier puis découper les deux épaisseurs. La feuille sera ainsi parfaitement symétrique et vous pourrez vous en servir pour tracer son contour sur les papiers ou cuirs choisis.

Voici 3 autres versions de mon tuto pour le porte-clé nature :

Ces grigris seront proposés comme exemples pour les ateliers du mois de mai

Le grigri de Noémie, celui de Louis et de Capucine (ici on n’a pas peur de mettre les enfants au boulot) et celui de Françoise

Les feuilles d’arbre et les attaches sont différentes : attache en perles de bois pour le 1er, attache porte-clé pour le 2e et attache avec un mini chouchou en mousse pour le 3e, de quoi varier les plaisirs.

Tuto n°16 :  revival années 90 le tuto du gilet sans manches 12-18 mois

Bonjour-bonjour,
Voici  aujourd’hui un tuto tricot, ça faisait longtemps… Je me suis très directement inspirée d’un catalogue Phildar des années 80, le catalogue n° 215 car m’a grand-mère m’a fait passer un carton contenant une bonne trentaine de ces catalogues qu’elle avait gardé. C’est rigolo car je retrouve des modèles qui ont été tricotés pour mes cousins et moi, quand on était enfant.  Et ça m’a donné envie d’en refaire pour mes  propres enfants, logique !
Alors j’ai fouillé dans mes pelotes, trouvé un modèle qui pouvait correspondre et que je trouvais joli (tout n’était pas beau, loin de là… Le côté Et graphique ET fluo fait un peu mal aux yeux aujourd’hui !), et c’est parti.
Enfin oui mais non… Il a fallu retravailler toutes les indications  car cela ne correspondait pas du tout du tout. J’ai fait un modèle 2 ans, mais à mon avis c’est du 12-18 mois.
Je vous sers donc ma version sans plus m’inquiéter des droits d’auteurs car le modèle a bien 20 ans et surtout ça n’a plus rien à voir avec la fiche technique donnée.

Il ne manquera q'un petit croquet rouge autour du col

Il ne manquera qu’un petit croquet rouge autour du col, et welcome back il y a 25 ans !

Qualité : 2 pelotes de Phil Mousse beige, reste de Phil Mousse gris. Reste de coton assorti.
Aiguilles : 2,5 pour les cotes, 3,5 pour le corps, crochet n° 3
Mercerie : 4 boutons fantaisies de couleur assortie (ici des coccinelles)
Points employés : cotes 1/1, jersey, mailles serrées

DOS :
Monter 57 mailles, aig. 2,5 avec coton. Tricoter en cotes 1/1 sur 4 rangs.
Continuer en jersey, aig. 3,5 avec la laine Phil Mousse beige en faisant une augm. En début du 1er rang. On obtient 58 m.
A 35 rangs de jersey après les cotes, faire un rang de jersey coloris gris puis continuer en coloris beige.
A 39 rangs de jersey après les cotes, former les emmanchures en rabattant de chaque côtés tous les 2 rangs : 2X2 mailles et 5X1 mailles. Il reste 40 mailles. Continuer droit.
A 23 cm de hauteur après les cotes, biaiser les épaules en rabattant de chaque côté tous les 2 rangs 2X2 mailles et  2X1 maille. En même temps, former l’encolure en rabattant les 18 mailles centrales et tous les 2 rangs 2X3 mailles.
DEVANT DROIT :
Monter 27 mailles, aig. N° 2,5 avec le coton. Tricoter 4 rangs en cotes 1/1. Continuer en jersey, aig. 3,5 avec la laine Phil Mousse beige en faisant une augm. En début du 1er rang. On obtient 28 m.
A 44 rangs de jersey après les cotes, faire un rang de jersey coloris gris puis continuer en coloris beige.
A 19 cm de jersey après les cotes, former l’encolure en rabattant à droite : 1X5 mailles puis tous les 2 rangs 3X2 mailles et 2X1 maille. Il reste 19 mailles. Continuer droit.
A 23 cm de hauteur après les cotes, biaiser les épaules en rabattant de chaque côté tous les 2 rangs 2X2 mailles et  2X1 maille.

Tricoter le devant gauche en sens inverse.

BANDES DE BOUTONNAGE :
Avec le coton, relever les mailles le long du devant droit (en prévoir 53) puis tricoter 6 rangs en cotes 1/1.
Tricoter la seconde bande semblable en répartissant sur le 3e rang 4 boutonnières de 3 mailles.

ASSEMBLAGE :
Coudre les 3 parties, coudre les 4 boutons.

BANDES D’EMMANCHURE ET D’ENCOLURE :
Avec le crochet et le fil coton, faire un rang de mailles serrées puis un rang de demi-brides en répartissant une diminution toutes les 10 mailles.

Bon tricot !

 

Tuto n° 15 :  un mobile bébé au crochet

Bonjour-bonjour,

encore un petit tuto mais bricolage-crochet cette semaine, pour réaliser un joli cadeau de Noël, de naissance ou pourquoi pas les deux à la fois, il y a bien des bébés qui naissent en décembre. Je vous propose aujourd’hui de réaliser un mobile pour les bébés.

Matériel nécessaire :

4 petites peluches dont vous ne savez que faire, un cercle à broder en bois, 3 pelotes de laine de couleurs assorties, 4 grelots, une grosse aiguille, un crochet n° 6 et un crochet n° 3,5.

Voici donc le petit matériel nécessaire, ainsi que l'étape 1 et 2 d'un coup d'un seul

Voici  le petit matériel nécessaire à notre affaire, ainsi que l’étape 1 et 2 d’un coup d’un seul

Étape n° 1 : l’étape vaudou

A l’aide d’une grosse aiguille, percer de part en part les peluches (mais-euh ! aïe !) avec un fil épais, pour pouvoir les suspendre au mobile par la suite.

Étape n° 2 :

Habiller le cercle de broderie avec un coton épais en le crochetant (technique très bien expliquée ici : le crochet bien encadré)

Étape n° 3 :

Coudre les peluches par leur fil au cercle de broderie. Faire en sorte de laisser une distance égale entre elles.

Étape n° 4 :

Avec le petit crochet et les fils adaptés, réaliser 4 perles au crochet (roses et grises pour moi). Comment me direz-vous ? Eh bien peu ou prou comme cela :

Avec un crochet n° 3,5 et de la laine adaptée, monter 4 maille en l’air. Les finir par une boucle.

R1 : crocheter 6 ms dans la boucle

R 2 : 6 ms

R3 : 2 augm. (= 2 ms dans une ms) par ms > 12 m

R4 : 1 ms, 1 augm. tout au long du rang > 18 m

R5, 6, 7 et 8 : 1 ms dans chaque m

R9 : on entame les diminutions. 1 ms, 1 dim. tout au long du rang > 12 m. Garnir de bourre à peluche et éventuellement y insérer un grelot avant de les refermer.

R 10 : 1 dim. dans chaque m > 6 m.

R 11 : continuer les diminutions jusqu’à la fin. fermer à l’aide d’une grosse aiguille en repassant plusieurs fois dans la perle et bloquer. Laisser dépasser une longueur de fil qui servira à accrocher la perle sur le cercle, entre les peluches.

Laisser pendre les perles au mobile avec un fil soit un peu plus court, soit un peu plus long que celui des peluches. Oooooh ! C’est beau !

Étape n° 5 :

Avec le crochet n° 6 et la laine utilisée pour recouvrir le cercle, réaliser 4 rangs de 23mailles serrées que l’on accrochera au cercle et que l’on relira ensemble. Terminer par une petite attache (5 mailles en l’air fermées en boucle puis 6 mailles serrées autour de cette boucle) qui servira à suspendre le mobile. Rentrer les fils.

Et voilà, ça marche !

Et voilà, ça marche !

Dernière étape : offrir, ou mettre en place. Bravo, c’est joli !

 

Tuto n° 14 : le pull Captain America

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je propose un tuto tricot pour réaliser le pull Captain America, pour toutes les mamans de petits garçons fans du super héros. J’ai cherché tant bien que mal mais n’ai rien trouvé sur le Net. Alors j’ai pioché des idées à droites et à gauche : une base de pull 6 ans dans la tricothèque de Phildar, une grille d’étoile jacquard vue ici, : http://22rue.canalblog.com/archives/2008/06/26/9713646.html

j’ai choisi mes couleurs (enfin pas vraiment, si ça n’avait tenu qu’à moi le pull aurait été bleu canard, ficelle et pourpre. Mais APPAREMMENT ce ne sont pas les vraies couleurs.) Et voici donc après plusieurs essais détricotés et un creusage de crânes à deux avec la Mamie du modèle :

Un vrai super héros

Un vrai super héros

Matériel :

2 pelotes et demi de laine bleue (Phildar Charly), 1 pelote de laine rouge, 1 pelote de laine blanche

Aiguilles à tricoter n° 3 et 4

Points employés :

Jersey, mousse, côtes 3/3 et une partie en jacquard

Manches

Monter 46 mailles aiguille n° 3 en laine bleue. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2,5 cm (8 rangs).

Continuer en jersey col. Bleu en répartissant sur le 1er rang 2 augm. > 48 mailles.

Faire de chaque côté, à 2 m. des bord tous les 22 rangs 2 X 1 augm. > 52 m.

A 25,5 cm de haut après les côtes, former un arrondi en rab. De chaque côté tous les 2 rangs 1 X 3 m., 1 X 2 m., 3 X 1 m. puis tous les 4 rgs 4 X 1 m. et tous les 2 rgs 2 X 1 m., 1 X 2 m. et 1 X 3 m.

A 37,5 cm de haut après les côtes, rab. Les 14 m. restantes.

Tricoter la 2e manche à l’identique !

Bande d’encolure

Monter 84 m. aig n° 3 col. Bleu. Tricoter en côtes 3/3 pendant 2 cm (6 rangs) puis faire un rang endroit sur endroit et quelques rangs d’un autre coloris. Repasser ces rangs, il suffira de les détricoter au moment du montage pour retrouver le coloris de base et le coudre avec la technique du point invisible sur la partie du corps. (vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=tJj9j5_bvkQ)

 

Dos

Bon c’est là que ça se complique. Pour les douées, c’est facile : il faut tricoter des bandes verticales blanches et rouges, de 13 mailles de large (14 pour la dernière bande) pendant 13 cm. J’ai choisi d’alterner le jersey endroit pour les bandes rouges et le mousse pour les bandes blanches.

Pour les moins douées, comme moi, j’ai ma petite technique (qui ne vaut pas je jacqaurd soit sit en passant) : monter 13 ma. Col. Rouge. Tricoter pendant 13 cm en jersey. Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. A la suite, monter 13 m. col. Blanc, tric. 13 cm en point mousse. . Ne pas rab., laisser une longueur de fil (qui servira à coudre les bandes entre elle, couper. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’on ai 3 bandes blanches et 3 bandes rouge.

Suite commune aux 2 techniques : prendre l’aiguille n° 4 et tric. Col. Bleu 25 cm de jersey. Toutes les bandes sont donc prises ensemble par les rangs de bleu, il n’y aura plus qu’à les coudre verticalement (voir photo).

A 25 cm de haut, former les emmanchures en rab. De ch. Côté tous les 2 rangs : 1 X 3 m., 2 X 2 m. et 3 X 1 m. Il reste 59 m. Ne pas oublier, comme moi, cette étape. Sinon il n’y a pas de trou pour coudre les manches ce qui est assez peu pratique.

A 41 cm de haut, former les épaules en rab. De ch. Côté tous les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

En même temps, former l’encolure en rab. Les 11 m. centr. Puis cont. Un côté à la fois en rab. Côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 6 m. et 1 X 5 m.

Terminer le second côté de l’encolure.

Devant

Comme au dos jusqu’à la formation des emmanchures, sauf qu’en plus à 11 rgs de jersey de haut il faut commencer à inclure le diagramme de l’étoile blanche (pour moi tricotée au point mousse pour qu’elle ressorte mieux).

Il reste 59 m.

A 37 cm de haut, former l’encolure en rabattant les 11 m. centrales puis cont. Un côté à la fois en rab., côté encolure ts les 2 rgs : 1 X 4 m., 1 X 3 m., 1 X 2 m., et 2 X 1 m.

A 41 cm de haut, former l’épaule en rab. Côté emmanchure ts les 2 rgs : 3 X 3 m. et 1 X 4 m.

Assembler les différentes parties, sourire et prendre des photos ! Moi ça m’a pris quelques semaines tout de même, et vous ?

 

Tuto n° 13 :  la citrouille en origami

Bien le bonjour,

aujourd’hui je vous dévoile l’illustration qui accompagnera le poème Éclats d’arbre, dont voici un petit extrait :

Vous, petits imprudents / Qui avez pénétré dans ma forêt, / Soyez très vigilants… / Ce monde inquiétant / Est peuplé d’esprits tourmentés, / De créatures fantastiques / Aux pouvoirs maléfiques…

Ah ! Ah ! Vous voilà tout affolés / prêts à décamper ! / Rassurez-vous, tous ces êtres singuliers / Ne sont que des éclats d’arbre pétrifiés.

Éclat d'arbre

Éclats d’arbre

et comme promis, voici un tuto que je vous ai concocté pour réaliser une citrouille en origami !

Un papier carré et tu plies tu plies tu plies. Facile !

Un papier carré et tu plies tu plies tu plies. Facile !

Bon, parfois un dessin vaut mieux qu’un long discours MAIS question origami, il faut aussi savoir expliquer. Tentons d’être clair :

  1. Découper un carré de 6 cm de côté. Le plier en 2 pour obtenir un triangle.
  2. Replier en 2 pour obtenir un triangle isocèle plus petit. Garder le sommet en haut. Croire que ça va marcher tellement ça a l’air simple jusque là.
  3. Ouvrir le côté droit comme un soufflet et l’écraser afin d’obtenir un losange. Souffler.
  4. Tourner et faire de même de l’autre côté. Râler un coup, ça fait du bien.
  5. Prendre le côté droit du losange, et le déplacer sur le côté gauche (comme une page de livre qu’on tourne). Plier contre la ligne du milieu, rabattre. Tout chiffonner, s’agacer contre ces explications pas claires. Recommencer depuis l’étape 1.
  6. Faire de même avec le côté gauche. Retourner la figure, et plier tout droit de façon parallèle le haut, le bas et les deux côtés. Regarder un tuto vidéo sur Youtube et enfin comprendre.
  7. Retourner et dessiner des yeux, un nez et une bouche ! Ah ouais, trop simple en fait !

Ces petites citrouilles font merveille collées à un pique en bois lui-même plongé dans un cocktail sanguinolent. Bloody Mary party ? Joyeux Halloween !

 

Tuto n° 12 : le cadeau de naissance rapido-presto

Bonjour-bonjour,

il est bien loin le temps où je pouvais m’enorgueillir de poster un article par semaine sur ce blog… Alors on ne dit rien, et on reprend comme si de rien n’était… avec un nouveau tuto !

Aujourd’hui, voici de quoi préparer un cadeau de naissance dernière minute (ou presque). Voici le cadeau :

Un petit body avec impression "illustrationpourlesenfnants" et un hochet pirate

Un petit body avec impression « illustrationpourlesenfnants » et un hochet pirate

Alors pour le hochet, il faut prévoir je pense 1 à 2 petites heures de boulot (d’où l’aspect un peu mensonger de mon cadeau » dernière minute »). Je me suis très directement inspirée de ce que propose le site Drops Design.

Matériel nécessaire :

Restes de laine, crochet de la taille assortie, aiguille, fil, bourre à peluche ET un grelot (sinon ça n’est plus un hochet…)

Explications :
Se crochète en rond, de bas en haut. Arrêter les fils au fur et à mesure.  Monter une chaînette de 3 ml avec le crochet 3.5 en beige et joindre en rond avec 1 mc dans la 1ère ml.
TOUR 1 : en beige 8 ms dans le rond de ml.
TOUR 2 :  en beige 2 ms dans chaque ms tout le tour = 16 ms.
TOURS 3-12 : Crocheter 1 ms dans chaque ms tout le tour. (tours 3-4 en bleu / 5-6 en blanc / 7-8 en bleu / 9-10 en blanc / 11-12 en bleu / 13-14 en blanc
TOUR 15 :  en bleu (crocheter ce tour en piquant seulement dans le brin avant des mailles). * 2 ml, sauter 1 ms, 1 ms dans la ms suiv *, répéter de *-* tout le tour.
TOUR 16 : en beige Crocheter 1 ms dans chaque ms du 13ème tour, en crochetant dans les 2 brins des mailles = 16 ms.
TOUR 17 : en beige crocheter *1 ms, 2 ms dans la suivante* sur tout le tour
TOURS 18-23 : Continuer en beigec et crocheter 1 ms dans chaque ms tout le tour.
TOURS 24-26 : Continuer en brun et crocheter 1 ms dans chaque ms tout le tour.
Broder le bandeau, l’oeil et la bouche, puis rembourrer la poupée avec un peu d’ouate. Insérer le grelot au niveau de la tête.  Plier les bords de finitions l’un contre l’autre et coudre. Arrêter.

LE BODY :

Matériel nécessaire : un body tout fait, une feuille de papier transfert, une imprimante qui marche, un fer à repasser.

Explications : Rien de plus simple ! Trouver un body de la couleur et de la taille de votre choix. Récupérer ce dessin gentiment offert et l’imprimer sur le papier transfert. Sortir le fer à repasser, transférer sur le body. Plier, offrir !

Illustration issue de l'album Petit Homme

Illustration issue de l’album Petit Homme

Personnellement j’ai fait imprimer mon illustration sur du tissu, je l’ai donc découpée et cousue sur le body, mais ce sera encore plus rapide avec le papier transfert !

Belle journée, et à bientôt, par exemple dimanche 2 août à la foire du livre de Champs-sur-Tarentaine !

 

Tuto n° 11 : le sac pochettes de ma copine Claire

Bonjour-bonjour,

aujourd’hui je vous propose un tuto d’un sac qui me fait de l’œil depuis quelques temps : le sac de ma copine-collègue Claire. Une couture ayant lâché, elle me l’a passé pour réparation. j’en ai bien sûr profité pour prendre ses mesures et en faire ma petite version perso. Seule contrainte : ne rien acheter en matériel. Cela dit, s’il était à refaire, je mettrais des fermetures éclairs à la place des boutons pression, cela serait plus pratique au quotidien.

Matériel :

  • tissus extérieur solide (genre velours, cuir, tissu matelassé…) de deux couleurs assorties

  • tissu intérieur de doublure assorti

  • biais

  • boutons pression

  • chaîne pour la bandoulière

  • badges

Étape 1 : La petite pochette pochée :

  1. Couper deux rectangles de tissus de 17*23 cm dans le tissu extérieur n°1, arrondir les angles (se faire un gabarit en papier !)

  2. Couper deux rectangles de tissus de 17*23 cm dans le tissu intérieur, arrondir les angles

  3. Couper un rectangle de13*23 cm dans le tissu extérieur, coudre du biais sur le morceau supérieur en incluant des petits rectangles de tissu (biais) pour décorer.

  4. Positionner le petit rectangle de tissu extérieur sur le plus grand, coudre à la verticale au milieu (à 13,5 cm environ). Cela va former les deux poches de devant.

Préparation des poches de devant

Préparation des poches de devant

5. Positionner le morceau de tissu extérieur sur le morceau de tissu intérieur endroit contre endroit, épingler et coudre le haut. Retourner et repasser.

Couture de la doublure intérieure

Couture de la doublure intérieure

Faire de même avec le deuxième morceau : les doublures sont maintenant maintenues par une couture aux côtés extérieurs.

  1. Positionner les deux parties de la petite pochette endroit contre endroit, épingler puis coudre d’une traite les côtés et le fond. Renforcer la couture par un zigzag. Retourner et repasser.

Le zigzag renforce le fond. Ajouter des boutons pressions pour fermer.

Le zigzag renforce le fond. Ajouter des boutons pressions pour fermer.

 

  1. Épingler puis coudre deux morceaux de biais sur les extérieurs de l’ouverture de la pochette pochée : ils seront utilisés comme passants pour la chaîne de bandoulière.

  2. Mettre deux boutons pression pour fermer la pochette pochée.

  3. Bravo, c’est fini pour cette partie !

Étape 2 : La grande pochette sans poches :

  1. Couper deux rectangles de tissus de 20*30 cm dans le tissu extérieur n°2, arrondir les angles (se faire un gabarit en papier !)

  2. Couper deux rectangles de tissus de 20*30 cm dans le tissu intérieur, arrondir les angles

  3. Étape supplémentaire : on peut ajouter un galon ou un passepoil de couleur assortie pour faire joli : il suffit de le coudre à la main le long d’un des côté, en étant bien précis aux niveaux des angles arrondis.

Détail "couture" : le passepoil.

Détail « couture » : le passepoil.

4. Positionner les deux parties de la grande pochette endroit contre endroit, épingler puis coudre d’une traite les côtés et le fond. Renforcer la couture par un zigzag. Retourner et repasser.

5. Épingler puis coudre deux morceaux de biais sur les extérieurs de l’ouverture de la pochette pochée : ils seront utilisés comme passants pour la chaîne de bandoulière.

6. Mettre trois boutons pression pour fermer la grande pochette.

7. Passer la chaîne dans les passants de chaque pochette, ajouter 2-3 badges pour le plaisir.

8. Exhiber fièrement sa création.

La grande classe !

La grande classe !

Si vous aimez ma version et que vous décidez de la réaliser, n’hésitez pas à me faire passer les photos de vos créations !

Tuto n° 10 : l’étiquette façon Lili Radis

Bonjour-bonjour,

oui, bon, on va finir par penser que je marche par fixette : encore des étiquettes (les dernières datent du trimestre passé tout de même, voir les étiquettes mon petit renne de Noël), et encore des radis (Lili Radis, Lili Radis, Lili Radis !!!). Oui mais. Non, pas « mais », en fait, c’est tout à fait vrai.

Donc aujourd’hui je vous propose un atelier que je vais mener auprès d’élèves de maternelle les 3 prochains mercredis, puis lors d’un festival du livre jeunesse à Saint-Junien. En fait, je teste d’abord sur la classe de mon Enfant pour voir ce que ça va donner. Nous allons réaliser des étiquettes-radis en découpage, collage, peinturlurage, et chaque enfant repartira avec un petit pot en verre rempli de terre, dans lequel nous aurons semé quelques graines de radis et planté la fameuse étiquette susnommée.

Du carton + de la colle + de la peinture (partout) + de la terre (par terre) = une étiquette !

Du carton + de la colle + de la peinture (partout) + de la terre (par terre) = une étiquette !

Matériel : de la récup’ avant tout : du carton fin, des piques à brochette en bois (ou des bâtonnets de glace), de la terre, de la colle, de la peinture (noire, vert et rose), des feuilles à dessin, des ciseaux, du scotch ou masking tape, et des pots en verre (je ne remercierais jamais assez la Copine qui m’a fourni d’un coup d’un seul 47 pots en verre. C’était improbable, d’aucun diront bizarre, mais tellement utile !)

DIY : découper dans du carton fin un rectangle de 10*7,5 cm, demander à l’enfant de le peindre en noir. Découper un 2ème rectangle aux mêmes dimensions, toujours dans du carton fin puis l’évider en laissant seulement un pourtour d’1cm (= cadre).

Découper une bande de papier dessin, la diviser en 3 rectangles plus ou moins égaux, on s’en fiche. Demander à l’enfant de peindre (ou colorier au feutre) un rectangle en vert, un en rose et laisser l’autre blanc. Laisser sécher.

Dans le rectangle peint en vert, (faire) découper 3 formes de feuilles de radis. Dans celui rose, (faire) découper une forme de corps de radis (un demi cercle), dans celui laissé blanc une forme du bas du corps de radis (un demi cercle avec un petit filament qui dépasse). Assembler le radis et le faire coller sur le carton peint en noir, puis coller le cadre. (Faire) Rajouter des yeux, une bouche et deux pommettes pour transformer ce petit radis en Lili Radis. (Faire) Scotcher un pique à brochette à l’arrière du carton.

Remplir le petit pot de terre, semer des graines de radis, piquer l’étiquette, arroser, mettre au soleil et voir si ça pousse.

Temps prévu : 20 minutes une demi-heure pour un seul enfant. Là y’en aura entre 8 et 15 à chaque fois donc je leur consacre une heure.

Bien évidemment, c’est jouable avec tous les légumes ou fleurs qui daigneront pousser dans un petit pot de verre, à vous d’imaginer. Alors, qui s’y colle ? Dites-le moi, montrez-moi !

 

Tuto n° 9 : la plaque de porte champêtre

Bonjour-bonjour,

plus que quelques petites journées pour moi à profiter de mon congé maternité, lundi c’est la grande reprise… Alors j’en profite pendant les -courtes- siestes pour réaliser un tout dernier bricolage, une plaque de porte pour la Petite Pucette. Je me suis grandement inspirée des superbes réalisations de Créenfantin, que je vais bidouiller à ma sauce couture/crochet. Et je vous propose un tuto en trois parties, pour réaliser une jolie plaque de porte champêtre. Aujourd’hui, on fait l’étoile qui débute la plaque.

Réaliser une étoile à 5 branches au crochet :

Matériel : un crochet n° 4 pour de la laine beige et un crochet n° 3 pour de la laine de couleur contrastante (orange pour moi)

Technique : directement inspirée de ce qu’on trouve sur le net, notamment chez Mamalouga. ml = maille en l’air, mc = maille coulée, ms = maille serrée, br = bride

R1 : Avec la laine beige, réaliser 6 ml (ou cercle magique). Fermer avec 1 mc.
R2 : faire 3 ml puis 19 br. Fermer par 1 mc dans la 3ème ml du départ du rang.
R3 : 3ml puis 2ml * 4br suivie de 2ml* répéter 4 fois
de *à* puis faire encore 3br et fermer par 1 mc dans la 3ème ml du départ du rang.
R4 : 1mc dans l’arceau du rang précédent, 1ml puis 1ms dans le même espace des 2ml du rang précédent
1ère branche : 2ml, 3br, 2br rabattue en 1, 2ml
Retourner l’ouvrage, faire 1br, 2br rabattue en 1, 2ml
Retourner de nouveau l’ouvrage, faire 1br, 3ml puis en redescendant le long de la branche : 1ms dans le pied de la br, 2ml, 1mc, 2ml
et 1 ms dans l’arceau formé par les 2ml du rang précédent.
Répéter pour les 4 branches suivantes et finir par une mc.
Tour de l’étoile : prendre la couleur contrastante et faire des demi brides tout le long de l’étoile. Attention : à chaque sommet de branche faire 3 demi-brides dans la maille et à chaque base de branche remplacer par une maille coulée.
Rentrer les fils, bloquer l’étoile à l’aide d’un chiffon humide et d’un fer à repasser.
Voilà ce que cela donne pour nous :
Tuto de l'étoile au crochet, base de notre plaque de porte

Tuto de l’étoile au crochet, base de notre plaque de porte

Bonjour-bonjour, cette fois-ci on sort à nouveau fois son crochet car voici les explications pour réaliser un petit mouton plat qui viendra juste en dessous de l’étoile précédemment crochetée. Réaliser son mouton au crochet : facile ! Matériel : un crochet n° 4, de la laine blanche, de la laine marron. Un aiguille et du fil à broder blanc.

 

Un mignon mouton au crochet : tuto rapide et facile !

Un mignon mouton au crochet : tuto rapide et facile !

Corps du mouton :

R1 : boucle magique (ou 4 ms fermée en un rond

R2 :6 ms dans le cercle

R3 : 2 ms dans chaque ms (> 12 ms)

R4 : *2 ms dans la même maille, 1 ms dans la suivante*, répéter le long du cercle (> 18 ms)

R5 : *2 ms dans la même maille, 1 ms dans la suivante, 1 ms dans la suivante*, répéter le long du cercle (> 24 ms)

R6 : *2 ms dans la même maille, 1 ms dans la suivante, 1 ms dans la suivante, 1 ms dans la suivante*, répéter le long du cercle (> 30 ms)

R7 : c’est la bordure.  Faire *1 ms, 3 Br dans la maille suivante, 1 mc*. Répéter le long du cercle.

Personnellement, j’ai utilisé un mélange de deux laines pour le corps : une beige, normale, et une blanche qui a été filée à la main avec les restes de laines de mouton du père de Raymonde, une gentille ancienne collègue qui m’a appris à crocheter voilà maintenant 4 ans, lorsque j’étais enceinte de mon 1er enfant. Ca me fait d’autant plus plaisir d’avoir utilisé cette écheveau de laine pour réaliser la plaque de porte de ma 2ème !

Pattes du mouton. Prendre la laine marron.

R1 : faire une chainette de 9 mailles en l’air.

R2 : 1 ms dans la 2ème maille à partir du crochet, 1 ms dans chacune des 6 mailles suivantes, 3 br dans la maille du bout, faire le retour avec une ms dans chaque maille. Arrêter le travail, laisser du fil pour coudre le long du corps. A réaliser 4 fois. Possibilité de faire des pattes plus courtes si on ne veut pas entendre de la bouche de son enfant « ton mouton, on dirait qu’il s’est transformé en araignée ». Pfff… Espèce de fan de SpiderPouetPouet, va !

Tête du mouton : En laine marron.

R1 : faire une chaînette de 5 mailles en l’air.

R2 : à partir de la 2ème maille du crochet, faire 1 ms les 3 mailles suivantes, 3 ms dans la même et continuer le retour sur l’autre côté (3 ms, 3 ms dans la même).

R3 : 4 ms dans les 4 mailles suivantes, 3 ms dans celle du bout, retour avec 4ms

R4 : 5 ms dans les 5 mailles suivantes, 3 ms dans celle du bout, retour avec 5ms

R5 : 1 ms, dans la maille suivante : 1 dbr, 1 br, 1 dbr (= une oreille). Continuer le tour de la tête en mc jusqu’à 2 maille avant la fin du tour, former la 2ème oreille : 1 dbr, 1 br, 1 dbr dans la même maille puis terminer le tour avec une mc. Arrêter le fil, prendre le fil à broder et broder le visage. Coudre les 4 pattes autour du corps et la tête au milieu en bas. Repasser le mouton pour bien l’aplatir (utiliser peut-être un torchon entre le fer et votre ouvrage selon le type de laine choisi).

Bien le bonjour,

bon, aujourd’hui on termine ce tuto de plaque de porte, rapido presto.

Matériel : un rectangle de carton de 20cm*11cm (à adapter selon la longueur du prénom de l’enfant), un bout de tissus de 22cm*24cm, du coton de couleur, un crochet adapté, du carton léger pour découper la barrière et les lettres du prénom, un ruban pour lier les 3 parties de la plaque, de la colle liquide.

Étape 1 :

Plier le tissu en 2, endroit sur endroit, et coudre 3 des 4 cotés (le 4e reste ouvert pour pouvoir insérer le carton à l’intérieur). le retourner, repasser, prendre un fil de coton et une grosse aiguille et coudre en pointillé un rectangle sur la partie « recto » (1 cm cousu, 1 cm d’espace pour un encadré en pointillé). Introduire le carton, coudre le 4e côté à points invisibles.

Étape 2 :

Découper une barrière soit dans du carton léger, soit dans des chutes de cuir. La coller à l’intérieur du rectangle de pointillés.

Étape 3 :

Réaliser autant de ronds  au crochet que de lettre au prénom de l’enfant. changer les couleur et la taille du crochet pour avoir plusieurs gabarits.

R1 : 4 mailles en l’air fermées par un rond

R2 : 3 mailles en l’aire, puis 12 brides dans le rond

R3 : 2 demi-brides dans chaque mailles.

Coller chaque rond en haut de la barrière.

Possibilité de transformer un rond en fleur en rajoutant un rang :

R4 : *1 demi-bride, 3 bride dans la même maille, 1 demi bride, 1 maille coulée*, répéter tout le long du rang.

Étape 5 :

Découper les lettres du prénom de l’enfant dans un carton léger, coller au centre de chaque rond.

Étape 6 :

Lier toutes les partie (étoile, mouton, plaque) grâce à un joli ruban de couleur. Accrocher et admirer !

Et voilà, bébé à une chambre à son nom !

Et voilà, bébé à une chambre à son nom !

Cette plaque de porte a été inspirée par celle-ci :

plaque créenfantinque j’ai trouvé sur le site cré-enfantin. Je l’ai réinterprétée à ma manière, façon tissus et crochet.

J’espère que cela vous aura plu !

A bientôt

Tuto n° 8 : le gilet pétale en taille 3 mois

Bonjour-bonjour,

quand on a pas le temps (comme moi en ce moment… oups, ça hurle à l’étage !!!) mais qu’on veut absolument faire des cadeaux maison (comme moi les années passées. Cette année, y en aura bien moins !!!), voici de quoi réchauffer une toute-petite en 3 soirées de boulot top chrono.

Comment réaliser son gilet pétale taille 3 mois ?

Matériel : 1 pelote de laine, un crochet de taille adaptée (3,5 pour moi), un reste de laine contrastante, un galon assorti, 3 soirées devant vous

Crocheter une chaine de 56 mailles en l’air.

R2 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans la maille suivante, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des deux mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R3 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 2 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R4 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 2 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R5 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R6 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 3 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R7 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R8 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 4 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R9 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R10 : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 5 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes, 5 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes*, répéter de * à * 11 fois puis 3 ml et tourner

R11 séparation et réalisation des manches courtes : Sauter deux mailles, et faire 1 br dans chacune des 6 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 7 mailles suivantes, * sauter 2 mailles, 1 br dans chacune des 7 mailles suivantes, 3 br dans la maille suivante, 1 br dans chacune des 7 mailles suivantes*, sauter les 2 motifs suivants (= les deux pointes),  répéter de * à * 3 fois pour le dos, sauter les 2 motifs suivants (= les deux pointes), répéter de * à * 3 fois pour la 2ème partie du devant  puis 3 ml et tourner

Continuer avec 7 motifs en augmentant tous les deux rangs pendant 4 rangs, puis continuer sur la longueur voulue sans augmentations (groupes de 8 brides, 3 brides dans une bride, 8 brides).

Avec la couleur contrastante, reprendre tous les côtés en demi-brides.

Intégrer le galon sur quelques longueurs. C’est fini !

Notre version :

illustrationpourlesenfantspetit gilet pétale 3 mois

 

 

 

Tuto n° 7 : les étiquettes cadeaux « Mon joli petit renne de Noël »

Bonjour-bonjour,

Je ne suis plus aussi assidue ces derniers temps pour cause de pouponnage intensif, mais je continue de réaliser deci delà quelques petits projets. L’autre jour, en me baladant, j’ai remarqué quelques exemplaires intéressants de feuilles tombées par terre, qui m’ont aussitôt fait penser à des bois de rennes. Il ne restait plus qu’à trouver une idée pour en faire quelque chose, rapide si possible (le défi : réaliser un dessin un lundi, mardi, jeudi ou vendredi pendant que le grand est à l’école, et en 1h maxi le temps que la toute petite daigne s’endormir). Pari réussi : pour ces fêtes de fin d’année, illustrationpourlesenfants vous offre donc les étiquettes » mon mignon petit renne de Noël« . Youpi !

Voici la bête :

Etiquette à imprimer "Mon petit renne de Noël"

Etiquette à imprimer « Mon petit renne de Noël »

Et voici la page à imprimer sur du papier à dessin un peu épais, pour que ce soit mieux fini, avant de découper et disposer sur les cadeaux que vous comptez offrir !

illustrationpourlesenfants_page_étiquette renne_okYohoho ! Noël c’est bientôt, et pour nous ça veut dire déménagement et peut-être la fin des nuits entrecoupées, qui sait ? (en tout cas, c’est ce que j’ai inscrit en tête de ma liste !)

N’hésitez pas à utiliser ces étiquettes, si vous le souhaitez je peux envoyer le fichier PDF sur demande.

Joyeuses préparation des fêtes de fin d’année, et à bientôt…

Tuto n°6 : des moufles-serpents

Bonjour-bonjour,

oui, il fait encore beau. Oui, à midi nous avons encore pique-niqué au soleil à notre chantier. Mais faut pas rêver, ça va bientôt s’arrêter, et le matin il fait plutôt frisquet. L’occasion d’un tuto-tricot pour transformer votre enfant de 4 ans en… charmeur de sssssserpent !

Le matériel :

Il vous faut

* de la laine kaki * de la laine jaunâtre * de la laine blanche * de la laine rougeoyante * deux boutons noirs * du cuir rouge.

* des aiguilles n° 4 et 4,5 (taille 4 ans) ou 3 et 3,5 (taille 2 ans), un crochet adapté à la laine utilisée (n°4 pour moi)

 

Je me suis basée sur un tuto trouvé sur Internet, ici, que j’ai bidouillé pour obtenir un modèle qui ressemble aux moufles vendues sur un catalogue de très beaux mais très chers habits britanniques (mini Boden).

 

SssssSSSSsss, j'te pique moi !

SssssSSSSsss, j’te pique moi !

Etape 1 : les côtes. Monter 30 mailles sur les aiguilles 4 avec la laine vert- marronnâtre, tricoter en cotes 1*1 pendant 15 rangs. Continuer en cotes 1*1 avec la laine jaune pendant 4 rangs.

 

Etape 2 : le corpsprendre les aiguilles 4,5, et alterner les laines pour former les rayures du corps tous les 4 rangs.

– Commencer avec la laine vert, tricoter 14 mailles en jersey endroit, faire une augmentation, tricoter 2 mailles, faire une augmentation, tricoter 14 mailles. Tricoter le retour en jersey envers.

– tricoter 14 mailles en jersey endroit, faire une augmentation, tricoter 4 mailles, faire une augmentation, tricoter 14 mailles. Tricoter le retour en jersey envers.

– tricoter 14 mailles en jersey endroit, faire une augmentation, tricoter 6 mailles, faire une augmentation, tricoter 14 mailles. Tricoter le retour en jersey envers.

– tricoter 14 mailles en jersey endroit, faire une augmentation, tricoter 8 mailles, faire une augmentation, tricoter 14 mailles. Tricoter le retour en jersey envers.

– tricoter 14 mailles en jersey endroit, faire une augmentation, tricoter 10 mailles, faire une augmentation, tricoter 14 mailles. Tricoter le retour en jersey envers.

– tricoter 15 mailles en jersey endroit, mettre en attente les 12 mailles centrales (= le pouce de la moufle), tricoter les 15 dernières mailles. Continuer en jersey en alternant les couleurs sur 11 rangs.

 

Etape 3 : la tête

Tricoter les 15 premières mailles du rangs en vert (= dessus de la tête du serpent), puis les 15 autres en rouge (= intérieur de la bouche). Garder cette alternance de couleur jusqu’à la fin de la moufle. Commencer les diminutions ainsi  :

1 maille à l’endroit, 2 mailles ensemble, 10 mailles à l’endroit, 2 mailles ensemble, 2 mailles ensemble, 10 mailles à l’endroit, 2 mailles
ensembles, 1 maille à l’endroit. Tricoter le retour en jersey envers.
1 maille à l’endroit, 2 mailles ensemble, 8 mailles à l’endroit, 2 mailles ensemble, 2 mailles ensemble, 8 mailles à l’endroit, 2 mailles
ensembles, 1 maille à l’endroit. Tricoter le retour en jersey envers.
1 maille à l’endroit, 2 mailles ensemble, 6 mailles à l’endroit, 2 mailles ensemble, 2 mailles ensemble, 6 mailles à l’endroit, 2 mailles
ensemble, 1 maille à l’endroit. Tricoter le retour en jersey envers.
Puis rabattre les 18 mailles restantes.
Le pouce : Reprendre les 12 mailles de l’arrêt de rang, tricoter en gardant les alternances de couleurs sur 4 rangs puis faire 1 maille à l’endroit, *2 mailles ensemble, 2 mailles à l’endroit, 2 mailles ensemble*, répéter de *à * 1 fois puis 1 maille à l’endroit avant de rabattre toutes les mailles.
Faire les coutures des moufles et du pouce. Tricoter la 2ème moufle exactement pareil mais en commençant par la couleur rouge puis vert au niveau de la partie « tête ».

 

Etape 4 : les p’tits détails qui changent tout

Les yeux : au crochet, avec la laine blanche. Faire une chainette de 3 mailles en l’air, fermer avec une boucle.

R1 : Crocheter 6 mailles serrées dans la boucle, fermer avec une maille coulée.

R2 : Crocheter 1 demi bride dans la 1ère maille serrée, 2 demi-brides dans la 2ème maille serrée. Continuer ainsi jusqu’à la fin du rang, fermer.

Faire un 2ème rond blanc (2ème oeil), coudre les 2 yeux sur la tête et rajouter un bouton noir sur chaque globe.

 

Dans la partie « bouche », prendre un fil de laine blanc, et coudre des dents sur le contours de la bouche.

Découper une langue dans le cuir rouge, la coudre en la faisant dépasser.

Et voilà ! Quelques toutes petites heures de boulot, et voilà que résonnent dans votre maisonnée d’interminables « SSSSSSSSSSsssssss, j’t’ai piquée » ! Etait-ce finalement une si bonne idée ?

Dites-moi, et bon tricot !

 

 

Tuto n° 5 : Faire-part d’une bonne nouvelle

Bonjour-bonjour,

Aujourd’hui je vous livre une petite recette pour réaliser vous-même vos faire-parts, petits nuages annonciateurs de bonne nouvelle (naissance, mariage, grosse fiesta, crémaillère, anniversaire, l’été qui arrive enfin… Que sais-je !). Il faut peu de matériel, mais cela prend tout de même un peu de temps !

Ingrédients :

– du papier calque

– une imprimante qui imprime

– une machine à coudre… qui coud

– une bobine de fil assorti aux galons

– des galons assortis

– une pincée de confettis, ou des perles de rocailles, ou des plumes

– des autocollants personnalisés

– des carrés de papiers de 2,2*2,2 cm

 

1. Dessiner la forme finale du faire-part :

Nous concernant, j’ai choisi un nuage comme sur de nombreux sites trouvés sur Internet. Ci-dessous, le nuage que je vous ai préparé, prêt à imprimer ! On peut en caser 6 sur une feuille de papier calque en impression format paysage. Vous n’avez plus qu’à rajouter une zone de texte par dessus, qui mentionne un/des prénoms, un évènement… Moi j’ai décidé d’inscrire uniquement le prénom de la future ex-locataire de mon bidou (ce qui me permet de préparer les parties 1 à 3 des faire-parts avant d’accoucher, héhé !)

illustrationpourlesenfants_nuage_blog

2. Imprimer les nuages :

Conseil : scotcher la feuille de papier calque qui doit être imprimée sur une feuille normale : ça la rigidifie et ça passe bien mieux !

3. Couture !

Prévoir deux feuilles de papier calque : une à l’arrière, vierge et une à l’avant, imprimée. Entre les deux disposer une pincée de confettis ou de perles, ou de plumes. Disposer aussi 3 galons assortis sur le bas du nuage, on y accrochera les autocollants dessus, comme des gouttes de pluie. Coudre en suivant la forme du nuage, puis bien découper. Attention : bien choisir ses confettis avec des couleurs assorties et des formes bien régulières, c’est BEAUCOUP plus joli. Moi j’ai acheté 5 kg de confettis (de quoi en utiliser pour une vie…) et ils ne sont pas terrible, je suis un peu déçue alors vous faites bien votre choix !!! Pour une petite fille, l’option perle de rocaille me paraît judicieuse, surtout que j’en avais un stock à la maison, grrr…. On peut aussi rajouter dans la pochette nuage un aimant, pour que le faire-part puisse être accroché au frigo.

55 faire-parts plus tard...

55 faire-parts plus tard…

4. Attendre :

Et oui, maintenant il faut attendre que le bébé pointe le bout de son nez pour le photographier, savoir quel est son poids, sa taille et sa date de naissance et reporter tous cela sur des stickers. Je compte passer par le site MOO, qui propose des carnets de 90 stickers à des prix tout à fait abordables. Je prévois 3 stickers par faire-part (un sur chaque galon). Et voici maintenant ce que ça donne :

5. Pas le temps ? Pas de machine à coudre ?

On peut aussi faire fabriquer ce genre de faire-part sur commande, sur ce site qui m’a très fortement inspirée : http://mcommemum.canalblog.com/archives/2013/07/08/27592630.html

Et en plus, on est sûr que les coutures seront parfaites (ce qui n’est pas forcément mon cas…)

Dans un prochain article, je vous montrerais le faire-part tout finalisé, prêt à envoyer !

 

Bonjour-bonjour,

Ca y est, je peux enfin vous dévoiler l’aspect final de mes faire-parts débutés lors du dernier article. La petite locataire a bien été expulsée de mon ventre, elle se porte à merveille et nos nuits paisibles sont un lointain souvenir…

Bref, la 1ère partie « calque-couture-confettis » était préparée en amont, les autocollants sont arrivés à bon port et…

Tadaaaam…

Un faire-part petit nuage de confettis

Un faire-part petit nuage de confettis

Voici donc un petit nuage de confettis, porteur de bonnes nouvelles sous forme de trois gouttelettes de bonheur. (Mon bonheur du moment ? Ce serait… dormir !)

Gros succès, que des bon retours de ceux et celles qui l’ont reçu. Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à vous en inspirer, et montrez-moi vos créations !

A bientôt ? Selon le temps que me laisseront les deux gaminous…

 

Tuto n° 4 : le tipi souvenir

Bonjour-bonjour,

tant qu’on était chez les Indiens, autant y rester pour un petit tour encore. Aujourd’hui je vous propose de ressembler à Maman Parfaite grâce à ce tuto du tipi souvenir. Souvenez-vous, justement : vous organisez un anniversaire pour votre Progéniture, sur le thème des Indiens. Déjà les camarades ont reçu leur invitation tipi et ont répondu oui. Après, il a fallu assurer l’après-midi, interdire la danse de la pluie, et préparer le tipi surprise qui serait distribué à chaque enfant avant qu’il ne reparte de  chez vous.  Mais qu’est-ce qu’un tipi surprise ? Ben c’est tout simple, un petit souvenir photographique du goûter. En fait c’est parce que je me pose toujours plein de questions sur ce que fait l’Enfant lorsque je ne suis pas là (le fantasme de la petite souris…) donc je me dis que ça doit bien être pareil pour les autres Mamans. Sauf qu’avec ce tuto, vous sautez le pas et passez pour la plus organisée du quartier. La grande classe.

Voici donc l’objet :

Version petit garçon

Version petit garçon

Version petite fille

Version petite fille

Matériel pour réaliser ce tuto :

des feuilles de papier à dessin, une imprimante couleurs, un appareil photo, du papier photo, un peu de temps libre pendant le goûter (le plus dur à trouver !)

Étape 1 :

Prenez des photos du goûter (la pêche des petits Indiens, des portraits des enfants déguisés, le groupe devant le tipi, le gâteau d’anniversaire…)

Étape 2 :

Imprimez en grand le modèle désiré sur une feuille à dessin, en format portrait. Imprimez les photos sur le papier photo, aux bonnes dimensions (mesurez les cadres !)

Étape 3 :

Collez ou faites-coller aux petits invités sur le tipi souvenir. On peut aussi évider en partie la rond qui sert d’ouverture au tipi et coller par dessous le portrait de l’enfant à qui on offre le tipi.

Étape 4 :

Distribuez, et brillez !

Tiens, c’est l’occasion de revenir sur les différentes phases pour arriver à l’illustration finale. Il y en a trois en ce qui me concerne :

Évolution : du 1er jet à l'impression

Évolution : du 1er jet à l’impression

D’abord je dessine et je mets les couleurs principales. Je scanne une 1ère fois. Sous Publisher, je renforce les traits de composition, j’en rajoute pour accentuer le graphisme. J’imprime. Puis à l’aide d’un stylo, je repasse, fignole, rajoute des petits détails pour donner un vrai côté indien. Oui, c’est plus joli !

Ce qui m’ennuie : la perte de couleurs : à force de scanner/imprimer/re-scanner, l’image a tendance à devenir plus pâle.  Que faire ???? Des suggestions ?

Dans la vraie vie : en fait, j’ai pas eu le temps de préparer le tipi souvenir le jour même. Il a donc été imprimé et envoyé aux gentils camarades par la Poste…

Bonne semaine à vous!

 

Tuto n° 3 : le carton d’invitation tipi

Bonjour-bonjour,

Avant de passer au stade de mammifère pluripare, il me reste une tâche -et non des moindres- à accomplir : fêter en grande pompe et pour la 1ère fois les 4 ans de l’Enfant n°1. C’est la 3ème fois cette année qu’il est invité à un goûter d’anniversaire (ce qui n’est pas sans me rassurer quant à son potentiel social), il m’a donc bien évidemment demandé d’organiser le sien. Après un mini-débat (t’es plus pirate ou plus Indien ?), les Sioux ont remporté la (co)manche et nous voilà donc en charge de créer une ambiance Indiens d’Amérique pour le 15 août prochain.

Comme chui une fille sympa et que j’ai un peu galéré à trouver des idées pour faire un joli carton d’invitation en forme de tipi, je vous offre un p’tit tuto tout beau tout chaud.

Comment réaliser un carton d’invitation en forme de tipi :

Matériel nécessaire : paiper un peu épais (type bristol ou Canson, imprimante sans humeurs, paire de ciseaux, masking tape ou feutres (selon votre inspiration), règle et crayon de papier, plumes colorées, vieux reste de café ou sachet de thé noir.

Étape n° 1 : imprimer deux fois à la suite le modèle ci-dessous sur la feuille de papier (l’un en dessous l’autre, feuille A4 format portrait)

Modèle à imprimer deux fois sur une feuille (économie de papier !)

Modèle à imprimer deux fois sur une feuille (économie de papier !)

Étape n° 2 : découpes et pliages

Bon, là c’est un peu plus compliqué (mais pas tant !). Tout d’abord, couper la feuille A4 en son milieu pour obtenir les deux illustrations séparées. Maintenant on s’occupe d’une illustration à la fois.

Attention, c'est pas celui-là qu'il faut imprimer sinon ça va tout gâcher avec les lignes et les traits !

Attention, c’est pas celui-là qu’il faut imprimer sinon ça va tout gâcher avec les lignes et les traits !

* Apposer trois petites marques en haut de la feuille respectivement à 8,5 cm, 12,5 cm et 15 cm

* Apposer maintenant 2 petites marques en bas du carton à 3 cm et 19,5 cm.

* Plier une 1ère fois de la 1ère marque en haut (8 cm) à la 1ère marque en bas (3 cm) puis une 2ème fois de la 2ème marque en haut (12,5 cm) à la 2ème marque en bas (19,5 cm). On a la forme du tipi qui apparaît (suivre les pointillés sur le schéma).

* Coupez les deux 2 pointes qui dépassent en bas pour obtenir une base bien droite (hachurées sur le schéma)

* Pliez l’ouverture de la partie droite du tipi au niveau du centre (3e ligne de pointillés sur le schéma, finition plus jolie).

Étape n ° 3 : décoration

Pour donner un côté peau de bête à notre tipi, on peut passer toute la face externe au coton imbibé de vieux café ou de thé noir. Une fois sec, laissez parler votre imagination : collez 2-3 plumes en haut du tipi, deux bandes de masking tape ou dessinez des motifs géométriques. Là, la Progéniture peut (doit ?) vous aider !

Étape n° 4 : l’envoi

Prévoir de grandes enveloppes, ça ne passe pas dans une taille classique… Ou donner directement aux intéressés car vous êtes malignes/malins et n’invitez que les enfants de vos amis qui vont se sentir obligés de rester papoter avec vous pendant le goûter, hihi !

Voici notre version personnelle :

 

4 invitations pour fêter des 4 ans, c'est bien suffisant !

4 invitations pour fêter des 4 ans, c’est bien suffisant !

Et bien sûr : si vous êtes intéressé(e) par la version Publisher de ce tuto, je peux la faire passer sur demande. Sinon le plus simple est de rajouter des zones de textes à fond blanc pour réécrire les infos qui vous sont toutes personnelles (prénom de l’enfant, téléphone, adresse, date…). Si vous vous servez de ce tuto, n’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos créations !

Illustrationpourlesenfants vous facilite la vie, non ? Merci qui ?

Au fait : pourquoi recyclage ? C’est une illustration que j’avais déjà réalisée pour l’album Petit Homme…

 

Tuto n° 2 : fais de ton chat le plus beau du quartier

Bonjour-bonjour,

bon pour ce tuto, il vous faut FORCÉMENT un beau chat. Moi c’est facile, mon Gros Thon tue tout. Il est quasi racé, sa mère s’appelle Clochette, il est noir et son vrai nom est celui d’un enchanteur. Même si votre chat n’est pas du même niveau, on peut peut-être quand même faire quelque chose.  Aujourd’hui, nous allons réaliser un collier pour chat en crochet. Kitch ? Oui, mais assumé !

Pour cette activité qui ne vous prendra pas plus de 20 minutes, voici un petit dessin explicatif :

Quand je disais qu'il est classe mon Linou !

Quand je disais qu’il est classe mon Linou !

Donc, pour reprendre il vous faut : un crochet avec de la laine de grosseur adaptée, un chat qui reste assez tranquille le temps qu’on lui mesure son tour de cou, un bout d’élastique plat pour ne pas que ledit chat ne s’étrangle à cause du collier que vous aurez fabriqué. Class, c’est bien raide class’, ça ne sert plus à rien.

Avant de commencer le tuto, je tiens à faire remarquer que cet article est siglé sous le signe de la mode et du bon goût, au moins en ce qui concerne ma petite personne : je me suis dessinée avec un très joli pull rouille tricoté par ma Maman pour mon anniversaire (et que j’ai eu à Noël. Pour Noël elle m’en a tricoté un autre que je devrais du coup recevoir pour le mois de juin, hi hi !) ainsi qu’une jupe précieuse en velours ras violet, avec de la dentelle croquet en bas et une bande de motifs en tissus dévoré que ma stagiaire m’a offerte !!! Incroyable, non seulement elle s’occupe de couvrir tous les livres en retard que j’ai (ce n’est pas une de mes activités favorites, loin de là…) mais en plus elle m’amène une de ses jupe qui m’ira mieux à moi qu’à elle ! Bon, si c’est une tentative de corruption, j’ai sauté dedans les deux pieds joints. Une paire de collants roses et de résilles noirs, des bottes cuir beige et zinzolin (nom de couleur appris aujourd’hui) vintage et le tour est joué !

Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre chat qu’il faut  améliorer. Bon, ben y a qu’à suivre le diagramme : 30 mailles en l’air couleur jaune, un peu plus un peu moins selon la grosseur du cou du matou, retour 30 mailles serrées, jaunes. Puis changer de couleur, fâcher le chat pour qu’il laisse la pelote tranquille, et faire le tour complet du segment en demi-brides. Fermer par une maille coulée. Allumer sa machine à coudre et commencer à coudre l’élastique plat. Râler parce que bien sûr il faut remplir la canette qui est toujours vide alors qu’on a une simple petite couture de rien du tout  à réaliser. S’énerver parce qu’on trouve pas le chas de l’aiguille. Finir. Attraper le chat, lui enfiler le collier sans se faire griffer. Faire fi de sa moue dubitative et de ses tentatives infructueuses de grattage pour se débarrasser du nouvel accessoire mode.

Bonne nouvelle : vous pouvez crocheter plusieurs collier pour assortir votre chat à la couleur de votre vernis ou de vos chaussures ! Fashion et bon goût, j’avais prévenu.

A plus !

 

Tuto n° 2 : jalousie ?!??

Bonjour à tous !

Petit retour sur Mon Chat Le Plus Beau Du Quartier. En réalité, le gros poilu ressemble à ça :

Merlin le chat

Merlin le chat

Avec son collier dont vous avez pu suivre le tuto, il était le plus beau du quartier. Or, depuis une paire de jours, l’animal est revenu avec sa queue toute abîmée et… plus de collier !

Je pense qu’il s’est fait houspiller par d’autres chats du quartier, jaloux de l’éclat coloré de son bijou de cou, et qu’on lui a chouravé son bien le plus précieux.

Je ne suis pas du genre à abandonner, non, non, je vais lui en crocheter un de ce pas dans des coloris plus summer 2014. Rira bien qui rira le dernier !

Et en plus, petite astuce de dernière minute pour améliorer le collier de chat : il faut le crocheter avec du coton, pas de la laine, sinon ça file un peu et l’animal commence à ressembler à un prince Incas paré de plumes multicolores (voir la photo).

J’ai du boulot, vengeance !

 Tutu n° 1 : le prénom dessiné

Bonjour-bonjour,

Force est de constater que c’est bientôt Noël, et une fois n’est pas coutume, je vais me fendre d’un article d’actualité.  Aujourd’hui, je concilie deux de mes marottes (soit dit en passant, j’ai bien plus l’habitude d’écrire « carotte » que « marotte »), deux de mes marottes disais-je, l’illustration et la couture.

L’idée ne vient pas de moi mais de ma belle-mère, qui souhaite confectionner une robe de chambre personnalisée pour son fillot. Ledit-fillot a 3 ans passé et s’intéresse de très près aux lettres depuis sa rentrée à l’école. Et pour qu’il puisse reconnaître celles qui composent son prénom, je lui ai appris à les imaginer sous forme de dessin (normal, hein…).

En fait c’est lui qui a commencé en 1er en me montrant un mot et en m’alpagant « Regarde Maman, c’est le peigne de mon prénom « . Réflexion intense de ma part, puis « Aaaah, c’est ce « E » que tu appelles un peigne ? ». Et c’était parti.

Le prénom du fillot, de mon Garçonnet donc, s’épelle  ainsi : Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau. Bon, on a un peu galéré pour trouver la marteau, mais encore une fois, ça vient de lui, et un marteau en finalité de son prénom, comment dire, ça lui va à ravir. Une pioche aussi aurait été parfaite (tête de pioche ? Assurément)

Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau

Peigne / Chaussette / Chaussette / Bougie / Ballon / Marteau

Ma belle-mère me commande donc un dessin de ce prénom imagé, que nous allons imprimer sur du papier transfert, transférer avec un fer à repasser sur du tissus assez rigide (cotonnade ou autre) qu’elle appliquera sur la robe de chambre. Ah oui, je n’ai pas précisé que sur ce coup, c’est pas moi qui couds !

Cette fois ci, j’ai tenté une nouvelle technique pour les couleurs que je voulais bien nettes puisqu’elles seront imprimées sur un tissu : j’ai donc scanné mon dessin, puis ajouté les couleurs par ordi, avec Paint. Bon, c’est loin  d’être pro « paint », mais je trouve le rendu pas mal du tout. Je suppose qu’il y a des logiciel plus adaptés et pas trop trop dur à prendre en main, si vous avez des infos là-dessus, je suis preneuse.

Quoi qu’il en soit, l’idée est déclinable à loisir, T-Shirt, housse de coussin, abat-jour de veilleuse et permet d’offrir un joli cadeau personnalisé (d’accord, il ne faut pas que la personne s’appelle Marie-Solange, sinon c’est un peu long).

Récapitulatif de mon tuto spécial Noël :

Matériel : une feuille de papier transfert (voire deux si on se trompe de côté au moment de l’impression), une imprimante, une chute de  tissu de couleur claire, une machine à coudre (ou, à défaut, une aiguille, du fil et de la patience), papier dessin et crayons couleurs / feutres / peinture.

1. Se creuser la tête pour écrire un prénom d’enfant avec des images (bien lire l’article depuis le début, sinon cette phrase ne veut rien dire)

2. Imprimer sur du papier transfert, et en couleur siouplait

3. Transférer sur du tissu

4. Coudre le tissu façon « appliqué » sur la surface choisie

5. Emballer, offrir, sourire et dire « C’est moi qui l’ai fait ! »

Promis, une photo de la robe de chambre dès que le Père Noël sera passé !!! Bonne semaine les amis ! Et vous, si vous utilisez ce tuto de Noël, envoyez-moi le résultat !

Tuto n° 1 : le résultat

Hey Hey !

Ca y est, le Papa Noël est passé, et au pied du sapin moult et moult cadeaux a déposé (et rien, non rien ne sera revendu sur ebay !). Voici donc en images et porté le résultat du tuto de Noël que je vous ai proposé il y a quelques semaines : la robe de chambre avec le prénom imagé de l’Enfant appliqué au dos.

Un peu de dessin, un peu de couture et bien au chaud !

Un peu de dessin, un peu de couture et bien au chaud !

Le résultat donne vraiment bien, bravo à la couturière qui s’est donné du mal pour tout bien centrer et appliquer.

Point technique qui peut servir : lors de l’impression sur un papier transfert, il faut cocher l’option « impression miroir » pour que le prénom s’imprime en inversé, comme si on le lisait dans un miroir, et qu’il se retrouve au final transféré dans le sens normal de lecture sur le tissu ! Pas inintéressant à savoir, ça évite, comme moi, de gaspiller une feuille pour rien…

Au final, mon fils a tout de suite pu reconnaître son prénom, il était ravi ! Je persiste, c’est une idée à garder et à reprendre pour des petits cadeaux vite fait, type pochette,  sac ou taie d’oreiller.

A la semaine prochaine, pour un peu de lecture !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s